• Le Pentagramme

     

    Le Pentagramme

    Un pentagramme est une étoile à 5 branches.

    On trouve des pentagrammes dès la préhistoire.
    Le pentagramme apparaît en Mésopotamie vers 3000 avant notre ère, en tant que signe sumérien « UB » qui signifie « coin, angle, régions ». Dans la période du cunéiforme (vers 2600 avant notre ère), il représentait les cieux (« Kibratu » en akkadien) ainsi que les quatre directions de l’espace (avant, arrière, gauche, droite) ; la cinquième pointe représentant le « dessus ». Les quatre directions correspondraient aussi aux planètes alors connues : Jupiter, Mercure, Mars et Saturne ; Vénus (Ishtar, Ninanna et Inanna), la Reine des Cieux étant représentée par la pointe supérieure.
    Il semble que le pentagramme était le signe de reconnaissance entre initiés pythagoriciens (à partir de 530 av. J.-C.).
    Le pentagramme fut pour les gnostiques, le symbole des cinq Éléments (esprit, terre, eau, feu et air).

     Pentacle ou pentagramme ?
    Beaucoup de gens confondent la notion de pentacle et de pentagramme. Le pentacle est une étoile à 5 branches inscrite dans un cercle. C'est le symbole employé en magie.

    Le pentagramme, en revanche, est la simple représentation de l'étoile à 5 branches, sans son cercle, prise comme symbole géométrique.

    Porté en bijou (en pendentif, en bague ou en bracelet) le pentacle est un puissant symbole de protection, que ce soit contre les mauvais esprits, les énergies négatives ou tout simplement contre les influences néfastes.

    Différents pentacles :
    Pointé vers le haut, il est généralement associé à la pratique de la magie dite blanche et à la sorcellerie en général. Symboliquement, il représente les cinq extrémités du corps humain : La tête, les bras et les jambes. C'est un symbole de santé et de vie, mais surtout de protection. Ce symbole est souvent pris pour généralité lorsqu'il s'agit de désigner l'Art Magique.Pointé vers le bas, il est généralement associé à la pratique de la magie dite noire et au satanisme. Symboliquement, il représente le bouc, avec ses cornes, ses oreilles et son menton. Il fait partie, comme la croix, des symboles renversés du satanisme.

    Une distinction importante est à faire entre les mots "pentacle" et "pantacle".
    Bien que leur prononciation soit identique, leur orthographe, de même que leur signification, sont bien différentes.

    Le Pentacle : Du latin pentagulum et pentaculum, désigne à la base le symbole des Pythagoriciens pour qui il représentait l'harmonie, la beauté et la perfection. Ce n'est que bien plus tard qu'il fut repris par les gnostiques pour adopter la signification qu’on lui connait le plus couramment aujourd'hui : les 5 Eléments. C'est ce symbole-ci que l'on retrouve dans la plupart des ouvrages de Magie, que sa pointe soit orientée vers le haut ou vers le bas.
    Le Pantacle, quant à lui issu du latin pantaculum signifiant "petit tout" désigne non pas un seul symbole mais un ensemble de talismans, représentation symbolique d'une force plus grande.
    On y voit des symboles, des lettres le plus souvent hébraïques inscrits dessus.
    Dans une certaine mesure, on pourrait dire que le Pentacle à inscriptions est un Pantacle.

    Pentagramme et Homme : anthropologie
    L'interprétation la plus courante et la plus universelle voit dans le pentagramme une figuration de l'homme avec ses cinq extrémités : deux bras, deux jambes, en haut la tête. Cette grille de lecture est particulièrement explicite dans les figurations où l'Homme est représenté jambes écartées et bras horizontaux.

    Vers 1492, Léonard de Vinci a représenté l'Homme comme un pentagramme (encore que les positions des membres semblent varier), dans son Étude de proportions du corps humain selon Vitruve.

    Éliphas Lévi, champion du néo-occultisme, établit l'identité du pentagramme avec l'Homme et développe l'aspect magique.
    Omraam Mikhaël Aïvanhov établit aussi l'identité du pentagramme avec l'Homme et développe l'aspect moral, initiatique.

    Un symbole aux nombreuses significations historiques...
    Le pentacle, et plus généralement le chiffre 5, compte une multitude de significations. Tout d'abord, lorsqu'on parle de pentacle en magie, le chiffre 5 (et donc les 5 branches de l'étoile) est associé aux 5 éléments, à savoir l'eau, la terre, l'air, le feu, et l'esprit (Akasha).
    Mais dans d'autres civilisations et traditions, ce chiffre a une toute autre interprétation. Dans les communautés Tziganes, par exemple, le chiffre 5 est symbole de connaissance, alors que pour les juifs, il représente la sévérité et la justice. Ailleurs, il est symbole de commencement, de création et de naissance. Pour les Babyloniens encore, c'était un moyen de guérison. On peut également l'associer aux 5 sens dont sont dotés les hommes, à savoir l'ouïe, le gout, le toucher, l'odorat et la vue. Toutefois, la signification la plus forte du pentacle reste tout de même celle de symbole protecteur.

    Sources diverses. 

     

    « ProméthéeSang bleu, peau bleue »

  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Décembre 2014 à 20:33

    Le Cinq est pour les Japonais un chiffre maudit, portant malheur et symbole du démon !

    Encore aujourd'hui, personne n'ose rentré dans un lieu seul qui est sous le signe "5".

    Le plus drôle c'est que cette croyance atteint également les toilettes publiques, la cabine au chiffre 5 est l'antre d'un démon ... C'est pas étonnant quand on y pense, les japonais font tout à l'envers !

    Mes sources sont un livre nommé le "Miscellanées"

    2
    Mardi 16 Décembre 2014 à 06:39

    Merci pour ces précisions éclairées Arthz, bonne journée,amitiés.

    3
    Mardi 16 Décembre 2014 à 12:06

    De rien ! J'adore ce blog, et c'est avec plaisir que je partage mes connaissances ! :)

    Encore une fois bonne journée, je file, le temps passe beaucoup trop vite en ce monde !

    ( Quoi que dans le royaume de Faërie, 7 jours sont égal à 7 de nos années, ne nous plaignons pas ! :p )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :