• Les Changelings

    Johann Heinrich Füssli

    Les Changelings


    Dans le folklore européen, un changeling ou changelin est un leurre laissé par les fées, trolls, elfes (ou autres créatures du Petit peuple) à la place d'un nouveau-né humain qu'elles enlèvent.
    On trouve l'évocation des changelings dans plusieurs nations. Les motivations présidant à l'enlèvement des enfants humains sont variables, selon les sources.
    Il peut s'agir :

    - de la fascination des fées pour les bébés humains (dans le cas où les fées ne peuvent se reproduire elles-mêmes) ;
    - du paiement d'une dette contractée par les parents ;
    - de simple malice de la part des fées.

    En Irlande, les fées ont toujours été traitées avec respect. Mais malgré cette entente entre les deux mondes, de nombreuses accusations leur sont faites. La plus courante prétend que ces dernières viennent de temps en temps dans le monde des humains pour leur enlever un beau bébé et le remplacer par un être féérique, le changeling !

    Le changeling en lui-même peut être de différentes natures, qui varient au fil des contes. Il peut s'agir :

    - d'un enfant fée non désiré (dans le cas où le folklore admet la reproduction des fées) ;
    - d'une fée âgée qui par magie prend l‘apparence d‘un bébé ;
    - d'un simple bout de bois dont on a dissimulé la nature par le biais de magie féerique.

    Plusieurs légendes existent autour des Changelings (ou Changelins).
    Mais la principale raconte que les fées sont souvent victimes d’accouchement douloureux, pendant lesquels l’enfant ressort difforme. Toujours habituées à vivre dans un monde de beauté absolue, les fées ne peuvent supporter de garder auprès d’elles un être difforme. C’est pourquoi elles prirent l’habitude de se rendre dans le monde des mortels pour échanger leur vilain bébé contre un enfant humain heureux et en pleine santé.

    Les parents dont l'enfant était ainsi victime de substitution pouvaient reconnaître le changeling suivant différentes méthodes.
    Il est dit que l’on peut reconnaître un changeling à son apparence, souvent hideuse, et à ses grands yeux sombres emplis d’une grande sagesse.  De plus, la totalité de leurs dents poussent en seulement quelques semaines et leurs bras et jambes sont réputés être très maigres. 
    Les changelings sont également connus pour avoir des émotions bien à eux, très différentes de celle d’un bébé humain. Souvent de mauvaise humeur, ils ne seront heureux que lorsque le malheur s’abattra sur le foyer.
    Une coutume irlandaise veut qu'on puisse pousser un changeling à se dévoiler en faisant bouillir ou en brassant des coquilles d'œufs et ce dernier, surpris, avouera son âge et son origine. (?)

    Dans le folklore scandinave, on dit que ces créatures ont généralement peur du fer, c’est pourquoi les parents de ces pays avaient souvent coutume de placer un objet en fer comme une paire de ciseaux ou un couteau au-dessus du berceau d'un enfant non baptisé.

    Martino di Bartoloméo


    Ces croyances ont été à la source de nombreuses atrocités et se sont poursuivies au Moyen Age chrétien en remplaçant les fées par le diable.
    Bien des mères ayant mis au monde un enfant difforme ont prétendu, par honte ou par réelle conviction, que cet enfant était un changeling et l’ont maltraité en conséquence.

    On croyait que si, en dépit de ces précautions, un enfant humain était pris, les parents pouvaient forcer le départ du changeling et le retour de leur enfant en traitant cruellement le changeling, et ils utilisaient des méthodes comme des coups de fouet ou même mettaient le changeling dans un four chauffé. Dans un cas au moins, une femme a été poursuivie en justice pour avoir tué son enfant dans un four.
    Dans certains villages anglais, les changelings étaient également réputés brûler comme du bois si on les mettait au feu, ce qui a conduit à des massacres d'enfants, probablement non désirés ou frappés de diverses tares physiques, sous le prétexte qu'ils auraient été des changelings et non des enfants humains. On pouvait aussi les jeter à l‘eau pour voir si ils flottaient.
    Au XIXe siècle encore, on parle d'enfants maltraités parce qu'on les regardait comme des changelings issus du diable.

    Pourtant il est conseillé aux parents de bien traiter le changeling mais de tout faire pour ne pas le garder avec eux car il porte malchance à la famille.
    Ils devront quand même en prendre très grand soin et l’aimer le plus possible, ou sinon ils n’auront plus aucune chance de revoir leur enfant ! De plus, si le changelin est blessé ou maltraité, on raconte que les fées feront subir le même sort à l’enfant humain.

    On disposait de quelques techniques pour retrouver un enfant échangé avec un changeling: 

    - Le moyen le plus sûr et le plus fiable est sans doute de prendre le plus grand soin du changeling. En effet, à la base faible et malheureux, si celui-ci retrouve bonne santé et devient heureux, sa mère fée voudra à coup sûr venir rechercher son enfant naturel et rendra l’enfant humain.

    - Les fées ne sortent de chez elles qu’une seule fois par an. C’est alors l’occasion rêvée pour effectuer un nouvel échange de bébé. Mais cela demande de la patience et l’application de rituels bien spécifiques !

    - la plus horrible: dans certaines régions d’Irlande, les fées sont considérées comme des démons. On pense alors que le changelin n’est pas un nouveau bébé, mais tout simplement un bébé possédé par les fées (sans doute dans le cas où l‘on est persuadé que le changeling est une fée âgée) . Celui-ci peut alors être exorcisé en étant battu et torturé. La fée ne supporte alors plus la vie au sein du corps et quitte son hôte. 

    Si malgré tout cela les parents ne parviennent pas à retrouver leur enfant, le changelin grandira alors auprès d’eux et deviendra au fil des années un faible d’esprit. Il sera alors surnommé le « lourdaud » ou le « nigaud ». 
    Mais les parents pourront toujours se consoler en se disant que leur enfant de son côté a pu vivre très heureux dans le monde des fées, jouissant d’une longue vie remplie de bonheur, de musique et de danse irlandaise!

     

    Alan Lee

     


    Sources: Wikipédia et http://www.vivre-en-irlande.fr/culture-irlandaise/changeling-fee-legende

     

     

     

     

    « Les KachinasMythologie des Dogons »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Avril 2016 à 11:38

    Fascinant ! Quand on pense que des enfants ont été maltraités, voire tués, suite à de telles croyances... Merci Triskèle !

      • Vendredi 29 Avril 2016 à 12:05

        Bonjour Serge, en effet les superstitions peuvent affecter les esprits faibles de bien mauvaise façon.

        Merci de ta visite, passe une belle fin de semaine, bises.

    2
    Vendredi 29 Avril 2016 à 13:35

    Si malgré tout cela les parents ne parviennent pas à retrouver leur enfant, le changelin grandira alors auprès d’eux et deviendra au fil des années un faible d’esprit.

    J'en connais quelques uns .................

      • Vendredi 29 Avril 2016 à 13:52

        smile Peache, on dirait même qu'ils se multiplient à grande vitesse, si vite qu'on n'arrive plus à les échanger, ils nous submergent!

        Merci de ton commentaire, bon vent sous le soleil de tes isles, bises.

    3
    Vendredi 29 Avril 2016 à 19:20

    Ca faisait longtemps que je ne m'étais pas arrêtée chez toi... La vie vous réserve parfois de sales tours...

    Les fées descendent de leur piédestal !!! Merci encore pour cet article très instructif, tradition et superstition ont encore de longues années devant elles. Bonne soirée et bon we 

      • Vendredi 29 Avril 2016 à 19:51

        Bonsoir Zéline, ça fait plaisir de te revoir. Merci de cette visite et merci aussi pour ton partage.
        J'espère qu'il ne t'est rien arrivé de grave?

        Passe également un bon week-end, bises amicales.

      • Samedi 30 Avril 2016 à 13:59

        Malheureusement j'ai perdu une personne proche et c'est difficile pour ceux qui restent.....

        Bon samedi à toi.

    4
    Vendredi 29 Avril 2016 à 23:19

    J'aime beaucoup ce type de légendes. Néanmoins, je n'avais pas imaginé les tortures infligées aux nouveaux nés... C'est tragique ! 

    J'ai lu cette légende dans un de mes livres de bord, mais ça s'arrêtait juste à la légende. Je dormirai moins bête ce soir ;)

    Merci pour toutes les infos. Bonne soirée :)

      • Samedi 30 Avril 2016 à 06:58

        Bonjour Stéphanie, eh oui on ne s'imagine pas les dégâts que peuvent faire ces croyances d'un autre âge hélas!

        Je te remercie de ton passage, passe un bon week-end de premier mai sous le soleil, bises.

    5
    ECNI
    Samedi 30 Avril 2016 à 11:33

    Merci une fois de plus pour ce texte passionnant qui explique bien des choses sur les croyances moyenâgeuses.

    Pour mon compte personnel j'ai toujours du mal à considérer les fées comme des êtres maléfiques .

     

      • Samedi 30 Avril 2016 à 11:52

        Bonjour Jean Paul, comme toi je ne crois pas en des fées malfaisantes, mais ces croyances n'avaient lieu qu'en certaines campagnes reculées d'Irlande, tout comme ce genre de superstitions négatives se rencontrait dans nos propres campagnes.

        Merci de ta visite, je te souhaite un très bon week-end, bises.

    6
    volodia
    Samedi 30 Avril 2016 à 21:30

    Suis je bien celui que je croyais ou alors serai je un changelling? Bises Tryskele.

      • Dimanche 1er Mai 2016 à 08:02

        Oh Volodia! Je suis bien certaine que tu n'es pas difforme, et encore plus certaine que tu n'es pas benêt! smile

        Je te souhaite un heureux premier mai, le mien sera pluvieux, bises.

    7
    Dimanche 1er Mai 2016 à 21:45

    Ma chère Triskèle,

     

    On a du mal à accepter pourquoi des fées arrivent à mettre au monde des êtres aussi hideux...On imagine toujours la perfection, la beauté autour d'elles alors pourquoi leurs enfants sont aussi laids, ce n'est pas seulement dû à l'accouchement pénible...

     

    il fait penser davantage à un être démoniaque qu'à un être féerique, en plus en vieillissant il deviendra  un esprit faible...pas réjouissant d'être un changeling!

    Merci Triskèle pour cette belle légende, concours de circonstance, je lis un livre en ce moment où il est questions des changelings...qui n'ont pas bonne réputation ;)

    Je te dépose en même temps un brin de muguet qui j'espère t'apportera chance et bonheur! Belle semaine à venir, j'ai vu aux infos que de nombreuses régions avaient de la neige, j'espère que tu ne grelottes pas...la neige en mai, le temps est vraiment détraqué !!! 

    Bisous ensoleillés ma douce amie

      • Lundi 2 Mai 2016 à 08:04

        Bonjour ma chère Neige, notre imaginaire est conditionné par le mot magique "fée" associé à du merveilleux, mais il y a peut-être une hiérarchie que nous ignorons dans leur monde? Nous avons bien vite oublié la fée Carabosse.

        Je t'offre aussi un gros bouquet de muguet virtuel car tu as bien besoin de chance également, j'espère que les choses s'améliorent. Hier nous avons eu un temps d'hiver, pluie, grêle et froid, je me suis gelée toute la journée. La neige est tombée en montagne. Il ne fait pas plus chaud ce matin mais le ciel est bleu, ça devrait donc se réchauffer avec le soleil.

        Je te souhaite une belle et heureuse semaine ma douce amie, je t'embrasse, à bientôt.

    8
    Mardi 3 Mai 2016 à 13:21

    Bonjour Triskèle ! 

    Pas facile la vie de fée, on est loin du monde imaginaire féerique et merveilleux ... Je n'en ai jamais rencontré,  de ces changelings, quoique ! ... sarcastic ... 

    Bises, à bientôt, je te souhaite une bonne semaine sous le soleil, on dirait que le temps s'améliore enfin ... happy

      • Mardi 3 Mai 2016 à 13:58

        Bonjour Béa, eh oui tout n'est peut-être pas toujours rose dans le meilleur des mondes, qu'en savons-nous?

        En effet le soleil revient enfin, il a fait froid ces deux derniers jour, j'espère que c'est terminé.

        Je te remercie de ta visite, passe une belle semaine, bises.

    9
    Jeudi 5 Mai 2016 à 19:09

    Bonsoir Triskèle,

    Un texte vraiment très intéressant. Je ne connaissais pas du tout cette légende.

    Quand on voit ce que certains parents actuels sont capables de faire à leurs enfants, on se demande bien si la légende des changelings n'est pas restée bien vivante...:( 

    Très bonne soirée.

    Bisous

      • Jeudi 5 Mai 2016 à 19:25

        Bonsoir Sérénita, il est vrai qu'il y a toujours eu des bourreaux d'enfants et qu'il y en a encore, qui peut connaître les idées tordues qu'ils ont en tête?

        Bonne soirée à toi aussi et belle fin de semaine, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :