• Les Nymphes

    Les Nymphes
    Nymphe de l'océan - Joséphine Wall

     

    Les Nymphes

    Dans toutes les mythologies, les nymphes sont présentes en tant que personnification des esprits de la nature. Elles sont bienfaisantes et représentent la vie et la fertilité de la nature, la jeunesse et la fraîcheur de la végétation et des eaux. Elles peuplent les forêts, les sources, les grottes, les lacs et les rivières, les prairies, les vallées, les montagnes …

    On les dit filles de Zeus, ou Océanos, leur mère étant Gaïa.
    Ce sont des divinités féminines subalternes. Elles sont souvent associées à des divinités supérieures comme la chasseresse Artémis, le devin Apollon, le maître des mers Poséidon, la déesse de l’Agriculture Déméter, le dieu de la Vigne Dionysos ou encore à Pan ou Hermès.
    Ce sont, du reste, les Nymphes qui se sont chargées de l'éducation du dieu Dyonisos dans les grottes de Nysa.
    Elles sont les protectrices de la jeunesse, particulièrement les jeunes filles et les fiancés. Elles sont aussi des guérisseuses par les vertus des plantes et des sources, des prophétesses qui rendent des oracles et même des divinités de l'inspiration poétique, puisque, sur l'Hélicon et au pied du mont Olympe, la religion des Muses n'a été d'abord qu'une forme de celle des Nymphes.

    Leurs noms expriment leurs énergies selon l’élément dans lequel elles vivent..

    On distinguait les nymphes en fonction de leur habitat:
     Les principales:

    les Naïades, ou nymphes des sources et des eaux douces
    les Néréides ou nymphes de la mer calme, filles du dieu Nérée
    les Océanides, filles d’Océanos dieu de l’Océan
    les Oréades, ou nymphes des montagnes et des grottes
    les Dryades, ou nymphes des arbres et des forêts
    les Hamadryades dont le destin était lié à celui d'un chêne, elles vivent et meurent avec lui.

    Les NymphesDans la mythologie grecque elle sont encore plus nombreuses, se divisant en sous-groupes et incluant les nymphes célestes et même infernales.
    La mythologie celte, gauloise et germanique y adjoint les sylphides, êtres féminins éthérés, très fines et de grande beauté, à mi-chemin entre les elfes et les fées, assimilées aux nymphes des airs.

    Présentées comme de très belles jeunes filles de mœurs légères, leur nom a donné naissance au terme nymphomanie en référence à leurs nombreuses aventures. Elles sont insouciantes et passent leur temps à danser et folâtrer gracieusement, souvent en compagnie de satyres. On les voit aussi parfois  puiser l’eau des sources dans leur vases.

    Amoureuses des dieux, elles peuvent aussi s’unir à un simple mortel et donner naissance à un demi-dieu ou un héros. Elles ne sont pas éternelles mais peuvent vivre des milliers d’années.
    Certaines ont eu une action signalée dans la mythologie:
    Amphitrite, épouse de Poseïdon, est une Néréide.

    Parmi les nymphes célèbres, on peut nommer :

    Echo : nymphe de l'Hélicon, aurait favorisé les amours de Zeus en amusant Héra de son bavardage pendant que le maître des dieux courtisait les nymphes. Héra lui ôta la parole, Écho ne pouvant plus que répéter les derniers mots qui lui étaient adressés.
    Amalthée : fut la nourrice de Zeus, elle fut mise au rang des astres avec ses deux chevreaux.
    Ploutos : donna naissance à Tantale dont Zeus était le père.
    Daphné : Aimée d’Apollon, se transforma en laurier.
    Chloris : amante de Zéphyr, qui la fit devenir Déesse des fleurs et du Printemps, Flora. Samalcis : devint amoureuse d'Hermaphrodite et demanda aux dieux d'unir leurs deux corps en un seul.
    Daphnis : Une prophétesse de Gaïa du mont Parnasse avant qu’Apollon ne s’installe à Delphes.
    Thétis : Mère d’Achille.
    Doris : Epouse de Nérée et mère des Néréides.
    Syrinx : poursuivie par Pan se changea en roseau. Pan prit alors une brassée de roseaux et en fabriqua une flute appelée "flûte de Pan".
    Calypso : nymphe et reine de l'île d'Ogygie, fille d'Atlas, accueillit Ulysse qui venait de faire naufrage.
    Eurydice : Compagne d’Orphée, morte par une piqûre de serpent, Orphée jura de la faire revenir de l’Hadès.
    Les Hespérides, nymphes qui habitaient une île voisine de l'Atlas, gardaient le jardin merveilleux, rempli de pommes d'or, cadeau de Gaia à Héra.

    Les Nymphes
    Nymphe de la forêt -Joséphine Wall

    On représentait les nymphes toujours jeunes et belles nues ou demi-nues, accoudées près des eaux qu'elles versaient de leur vase ou dansant près des satyres.
    En Grèce on vouait aux nymphes un culte et on construisait en leur honneur de petits temples au bord d'une source ou au bord de la mer les nymphées. Leur culte était très simple, on leur offrait sur un autel en pleine nature des agneaux, du lait, de l’huile ou du vin, on leur consacrait des grottes qui étaient déjà leurs sanctuaires.

    Les artistes, depuis l’antiquité en passant par la Renaissance jusqu’à nos jours, se sont inspirés des nymphes, les représentants de façons variées suivant leur inspiration.

     Et naturellement elles donnèrent leur nom à la plus jolie des fleurs aquatique, le nymphéa:

     

    Les Nymphes


    Sources: Wikipédia - http://www.cosmovisions.com/$Nymphes.htm

     

     

    « SélénéL'Ouroboros »

  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Juillet 2014 à 15:42

    hello Tryskele..

     comme ton article me fait rever.....

     ces jolies demoiselles sont tres envoutantes.bises.."V".

    2
    Mardi 1er Juillet 2014 à 16:37

    N'est-ce pas qu'elles sont jolies les nymphes et sylphides?
    Merci de ton commentaire Valéria, bonne soirée, bises.

    3
    Mercredi 2 Juillet 2014 à 00:27

    Ma chère Triskèle,

    Quelle bonheur de lire ton exposé sur les nymphes! J'avais fait beaucoup de recherches sur les nymphes à l'époque où j'ai écrit mon premier conte pour la jeunesse et c'est pour moi un réel plaisir de me les remémorer, car on oublie vite...il faut dire qu'il y a une pléiade de nymphes!!!Mais le bonheur reste entier car tu sais nous captiver!Merci ma douce Triskèle, et en plus j'adore les illustrations de cette merveilleuse créatrice: Joséphine Wall

    Je te souhaite une excellente semaine, et t'envoie de gros bisous gorgés de soleil de Turquie

    4
    Mercredi 2 Juillet 2014 à 09:52

    Bonjour ma petite Neige, oui les nymphes sont si nombreuses que je n'ai cité que les principales, et ça me fait plaisir que tu apprécies Joséphine Wall.
    Merci pour ton soleil, j'en ai bien besoin, ici l'été refuse de s'installer, ça plombe le moral. smile
    Belle semaine à toi aussi, grosses bises.

    5
    Mercredi 2 Juillet 2014 à 13:08

    je te remercie pour ton passage chez moi.

    je suis une passionnée de tout ce qui touche à la mythologie grecque ou romaine....

    ton blog est superbe

    amicalement

    CORINNE glasses

    6
    Mercredi 2 Juillet 2014 à 13:59

    C'est très gentil Corinne, je te remercie beaucoup.
    Bonne fin de journée, amitiés.

    7
    monica-breiz
    Mercredi 2 Juillet 2014 à 16:31
    bonjour
    j aime croire que les nymphes sont au bord des ruisseaux dans l 'eau très claires
    et que parfois si on est bien concentrés on peut en voir qui jouent , dans le courant quand il y à un rayon de soleil
    ou peut être sont t- elles aussi libellules bleue verte
    bonne journée
    kenavo Tryskéle
    8
    Mercredi 2 Juillet 2014 à 16:55

    Je crois les mêmes choses que toi Monica smile

    Merci de ta visite qui me fait plaisir, bonne fin de journée, kenavo.

    9
    Mardi 15 Juillet 2014 à 12:02

    Un petit coucou Triskèle, je reviendrai plus tard, on ne peut pas être tranquille ... on m'appelle, à bientôt. Bises de Béa

    10
    Mardi 15 Juillet 2014 à 12:47

    Pauvre Béa, voilà ce qu'il se passe quant on est indispensable! smile
    A plus tard, bises.

    11
    Mardi 15 Juillet 2014 à 13:21

    J'ai enfin pu savourer ton article, j'adore les nymphes, si près de la nature. Bises de Béa

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :