• Etain et Midir

     

    Etain et Midir

    Mythologie celtique irlandaise

    Étain

    Étain est une déesse primordiale dont le nom signifie « poésie », elle fait partie des Tuatha Dé Danann. Étain est la fille de Diancecht (ou de Riangabair selon certaines sources, ou encore la fille d'Ailill roi d' Ulaid dans le Tochmarc ). Connue aussi sous les noms de Étan et Étaine, elle apparaît dans plusieurs récits mythiques, dont le Tochmarc Étaine (la Courtise d’Étaine), le Fled Bricrend (le Festin de Bricriu) et le Lebor Gabála Érenn (le Livres des conquêtes de l'Irlande).

    Midir

    Midir est le dieu souverain de l’Autre Monde des Tuatha Dé Danann.

    Après la défaite des Tuatha Dé Danann par les Milesiens, il réside dans le sidh de Breg Leith. Personnalité importante, il est très présent dans les récits du « cycle d’Étain ». Frère du Dagda, il est parfois considéré comme son double. Il est chargé de l’éducation d’Oengus (aussi appelé Mac Oc), l’enfant-dieu que son frère a eu avec Eithne.

    Lors d’un festin donné par son neveu Oengus, il est blessé à un œil et soigné par Diancecht, le dieu-médecin des Tuatha Dé Danann. En compensation du dommage subi, il demande qu’on lui donne un manteau, un char et la plus belle fille d’Irlande, qui se trouve être la déesse Étain. À l’instant de leur rencontre, il en tombe immédiatement amoureux et décide de l‘épouser.
    Mais il a déjà une épouse légitime, la magicienne Fuamnach, qui est d’une extrême jalousie. Elle n’a pas le pouvoir de tuer Etain, mais elle va poursuivre sa rivale en se servant des sortilèges les plus puissants de sa magie, qu'elle a apprise du druide Bresal.

    Elle va tout d’abord transformer Étain en flaque d'eau en la touchant avec un branche de sorbier, puis en ver de terre, puis en un merveilleux papillon.

    Midir qui n'a jamais vu de papillon en fait son compagnon et délaisse les femmes, de sorte que Fuamnach décide de recourir une nouvelle fois à ses pouvoirs magiques.

    Cette fois, elle forme une tempête et transforme Etain en mouche qu’un vent druidique emporte dans les airs pendant sept années.

    Oengus, fils adoptif de Midir, retrouve Étain sur une île et parvient chaque nuit à lui faire reprendre forme humaine. Ils vivent heureux jusqu'à ce que Fuamnach le découvre et lève une nouvelle tempête.

    Etain la mouche est précipitée dans un gobelet d'hydromel au cours d'un festin.
    Sous cette forme, elle est avalée puis « accouchée » par l’épouse du roi d’Ulster, Etar. C’est ainsi qu’elle peut renaître sous les traits d'une petite fille exactement mille douze ans après sa première incarnation. Cette fois, elle est Etain, fille d'Étar. 

    Jeune fille, Étain épouse Éochaidh, roi suprême d'Irlande, mais Midir vient à découvrir la renaissance d'Étain et se rend auprès d'Éochaidh pour tenter de la reprendre.
    Etain refuse de quitter son nouvel époux sans son consentement, mais Midir qui veut la récupérer, propose au roi une partie d’échecs, dont l’enjeu est sa propre femme.
    Il remporte la partie mais, lorsqu'il se rend au palais d'Éochaidh, il trouve toutes les portes closes car Eochaid refuse de tenir sa parole.

    Cependant, Midir parvient par magie à entrer dans la ville et dans le palais, et rejoint Étain. Tous les deux se transforment en cygnes et s’envolent.

    Furieux, Éochaidh marche vers le palais de Bri Leith et en fait le siège durant neuf ans. Après ce laps de temps, Midir feint de se rendre et promet de restituer Étain, mais le dieu va encore user de sa magie: il transforme cinquante jeunes filles en sosies d’Étain et demande à Eochaid d’en choisir une, une seule.

    Eochaidh examine attentivement les jeunes femmes, choisit l'une d'entre elles et s'en retourne à Tara. Quelques années plus tard, Midir révèle au roi d'Irlande qu'Étain était enceinte de lui lors de sa fuite, et que la femme qu'il a choisie est sa propre fille, Etain-Og.

    De cette union incestueuse va naître une fille Mes Buachalla, à l’origine d’une dynastie de rois, en donnant naissance à Conaire Mor.

     

     

    Une représentation de bronze des figures mythiques Midir & Etain,
    Centre du patrimoine Ardagh Artiste: Eamonn O'Doherty

     

     

     

     

    Source: Wikipédia et http://mythologica.fr/celte/etain.htm#sthash.Nym19acJ.dpuf

     

     

     

    « LithaPandore »

  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Juin 2015 à 21:44

    La jaousie est au coeur même de bien des drames et passions sa puissance destructrice est dans cette mythologie aussi une source de création. Toutes ces légendes montrent le côté profondément amoral et au fond très humain de tous ces personnages .Bonne soirée Tryskèle, ici on étouffe=

    2
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 00:41

    Papillons, cygnes , métamorphose, trahison, le monde ne change guère, mais il reste le mythe...

    3
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 06:50

    Bonjour Volodia et Peache, oui, malgré leur divinité et leurs pouvoirs magiques, les dieux et déesses éprouvent les mêmes sentiments que les humains, comme l'amour et les affres de la jalousie. Mais leurs histoires sont restées dans les mémoires et se transmettront pour toujours.

    Merci de vos commentaires à tous deux, ici il fait très chaud aussi Volodia, peut-être avons-nous plus chaud que Peache qui est en plein hiver à présent dans ses îles du sud?

    Passez une belle fin de semaine, bises amicales.

     

    4
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 15:57

    hello Tryskele..

     un regal de  decouvrir cette legende....

     bine au frais, devant l'ordi car dehors c'est insuporrtable.

     belle semaine a toi  bises  "V".

    cfd5427c

    5
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 17:53

    Coucou Valéria, moi aussi je suis à l'intérieur dans la pénombre, il fait une chaleur d'enfer, mais je ne m'en plaindrai pas, j'aime l'été et je crains le froid.

    Merci de ta visite, belle fin de semaine à toi aussi, bises.

    6
    Dimanche 5 Juillet 2015 à 14:11

    Ma chère Triskèle,

    Vraiment belle légende! J'adore l'idée qu'une mouche avalée puisse revenir sous les traits d' une femme puisque Etain a pu trouver le chemin de la matrice de l’épouse du roi d’Ulster, Etar, grandiose  cette renaissance.

    Encore une fois j'ai été subjuguée par cette magnifique histoire, même si la base de ces légendes sont souvent l'œuvre de complot et de jalousie, de grandes similitudes avec notre monde actuel ;)

    Merci ma chère Triskèle pour cette balade irlandaise au cœur des légendes!Toujours des découvertes enrichissantes!

    Non, nous n'avons pas trop chaud cette année, le vent du nord (souffle en continu)  rafraîchit l'atmosphère et les températures sont très en-dessous des années précédentes, nous n'avons en moyenne qu'entre 26 à 30°C, très supportable avec l'air du large, aucune impression de chaleur!Et je suis comme toi, j'aime quand il fait très chaud, j'ai horreur du froid!!! 

    Excellent dimanche ma douce amie, je t'envoie de gros bisous ensoleillés de mon amitié

    7
    Dimanche 5 Juillet 2015 à 15:03

    Merci ma petite Neige de te montrer toujours si fidèle et d'aimer mes histoires. Comme nous le disons souvent, les sentiments des dieux et déesses sont bien comparables aux nôtres, pauvres humains.

    Ici il fait toujours très chaud, hier j'avais 41° sur ma terrasse, à l'ombre et sous abri comme il se doit.  Aujourd'hui c'est légèrement moins élevé, QUE 39!

    Je t'embrasse bien amicalement mon amie lointaine, je vais refaire un tour dans tes grottes pour me rafraîchir, bisous.

    (Tiens, pourquoi mon commentaire n'y apparait pas?)

    8
    Dimanche 5 Juillet 2015 à 15:09

    Ma chère Triskèle, 

    les commentaires n'apparaissent que pour moi! Si vraiment c'est gênant je les rétablis, n'hésites pas à donner ton impression! bisous ma Douce

    9
    Dimanche 5 Juillet 2015 à 15:20

    Tu es chez toi, tu fais comme tu veux! smile Ca m'a surpris! Bisous.

    10
    Dimanche 5 Juillet 2015 à 15:22

    je les ai rétablis Triskèle ;)

     

    11
    Dimanche 5 Juillet 2015 à 15:28

    OK merci ma puce, c'est gentil!

    12
    Mardi 7 Juillet 2015 à 10:31

    a bientot...bises.."V"

    13
    Mardi 7 Juillet 2015 à 11:06

    Pour être là il est bien là l'été: il fait une chaleur torride!

    Très bonnes vacances alors Valéria, à bientôt, bises.

    14
    Mercredi 8 Juillet 2015 à 12:26

    Que de péripéties ! ... Merci Triskèle pour cette légende hors du commun, et à bientôt.

    PS Je lis + haut que c'est la canicule, et bien chez nous en Normandie, c'est la douche froide après le sauna, on aurait presque froid ! sarcastic 

    15
    Mercredi 8 Juillet 2015 à 12:51

    Merci d'aimer cette légende Béa. En effet j'ai vu qu'il ne faisait pas très beau chez toi, le plus dur sont ces changements de températures si brusques! Ici il fait toujours aussi chaud, mais nous sommes habitués, c'est l'été et c'est bien normal.

    Je te souhaite une belle fin de semaine, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :