• Les Walkyries

    Les Walkyries


    Dans la mythologie scandinave, les Walkyries sont des vierges guerrières, filles du dieu Odin, sans qu’il soit fait mention de leurs mères (alors demi-déesses?) ou d‘après d‘autres versions simplement ses messagères. Grandes, belles, à l'allure fière, elles ont des yeux très bleus et de longs cheveux blonds. Elles portent des casques ailés ou cornus, sont armées d’une lance dont la pointe brille comme une flamme et d’un bouclier, se couvrent la poitrine de cuirasses de fer et chevauchent des coursiers volants, ou quelquefois d’énormes loups féroces.

    Ce sont les Walkyries qui choisissent selon les vœux d’Odin le dénouement des batailles et même  les héros qui mourront au combat. Walkyries signifient « celles qui choisissent les victimes. »
    D’une part, elles symbolisent l’héroïsme et les récompenses dues aux plus braves, de l’autre elles incitent en se servant de leurs charmes les guerriers à se sacrifier.
    Les plus assoiffés de sang se voient promettre de nombreuses récompenses.

    Elles surveillent de haut toutes les batailles. Lorsqu'une bataille doit avoir lieu sur Terre, opposant des clans rivaux, Odin envoie les Walkyries assister au combat. Chacune d'entre-elles choisit le héros qui lui semble le plus vaillant et le plus valeureux pour l'emporter, s'il est mortellement atteint, jusqu'au Walhalla et, ainsi, en faire un des Einherjar, les soldats d’Odin. Le héros qui avait pour destin de mourir et qui devait être choisi par les Walkyries avait une vision avant de périr ; il apercevait de magnifiques femmes blondes et armées montées sur leurs chevaux tendant les mains en signe d’appel.

    Lorsqu’elles n’étaient pas sur un champ de bataille, ces jolies vierges servaient le festin et la boisson aux guerriers du Walhalla. Elles devaient aussi desservir après le repas et s’assurer que les cornes de bière des Einherjar ne soient jamais vides.
    Elles étaient éternellement jeunes et belles, aussi naturellement gracieuses que le cygne, dont elles empruntent parfois l'apparence. Elles ne révèlent leur colossale nature qu'aux combats, sinon, elles sont vêtues de tunique légères et courtes maintenues par une ceinture d'or épousant la forme de la taille.
    Mourir au combat était un honneur pour les guerriers nordiques. Ils savaient que les plus braves rejoindraient Walhalla, le palais des défunts de Wotan (Odin).

    Walhalla est un magnifique palais dans lequel « vivent » les héros morts, les Einherjar, qui constituent l’armée personnelle d’Odin. Tous ces guerriers doivent livrer leur dernière grande bataille aux côtés d’Odin à Ragnarök.
    Pour les Scandinaves, le Walhalla est une vaste salle resplendissante d'or, au toit recouvert de boucliers. Sa charpente est faite de lances et la grande salle, percée de cinq cent quarante portes. Chacune de ces portes est assez large pour laisser sortir de front huit cents guerriers, lorsqu'ils seront convoqués pour la bataille finale du Ragnarök.
    Là les guerriers morts festoient et se battent par jeu en attendant la fin du monde. Les Walkyries leur servent de l’hydromel, produit par la chèvre Heidrun, ils mangent la chair du sanglier Saerihimnir, boisson et viande sont inépuisables.

    Freyja est considérée comme la première parmi les Walkyries. À l'instar d'Odin, elle reçoit dans son manoir Sessrumne à Folkvang la moitié des guerriers morts au combat, qu'elle guidera au combat le jour du Ragnarök.

    Dans la culture
    Plusieurs œuvres de culture classique ont pour thème les Valkyries, dont la peinture, la sculpture et l'opéra.
    Ces mythes ont inspiré de nombreux artistes, dont John Ronald Revel Tolkien, devenu célèbre, avec son épopée « Le Seigneur des Anneaux ».
    Richard Wagner (1813-1883) a magistralement mis en musique cette mythologie.
    Les quatre opéras de L'Anneau du Nibelung (Der Ring des Nibelungen) sont directement inspirés de la mythologie nordique : Das Rheingold; Die Walküre; Siegfried; Götterdämmerung.

     

     

    http://anica12.skyrock.com/1385525742-Les-Walkyries.html
    http://elfdancer.blog4ever.com/blog/articles-cat-182076-185309-feerie_.html

     

     

    « Le LotusPhilémon et Baucis »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 08:50

    Elles correspondent bien à la musique de Richard Wagner, ces blondes guerrières !

    Dommage que parfois, elles empruntent l'apparence d'un cygne... :-)

    Encore merci pour ce billet.

    Belle journée, Triskèle et agréable fin de semaine.

    Je te souhaite de passer de bonnes fêtes.

    Je te retrouverai bientôt avec plaisir.

    Bises.

    2
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 09:02

    Bises à toi ma belle, et joyeuses fêtes de fin d'année, repose toi un peu!  A bientôt.

    3
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 14:05

    Avec la musique de Wagner, ton article aurait été parfait !  Je te taquine, j'ai adoré. Bizz de Béa

    4
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 14:45
    5
    Mercredi 12 Juillet à 11:42

    Bonjour

    j'ai choisi l'article sur les Walkyries car j’ai toujours bien aimé ces déesses nordiques

    donc je suis venu lire un peu d'infos dessus

    merci

      • Mercredi 12 Juillet à 12:42

        Serais-tu donc d'humeur guerrière ce matin? Pas trop j'espère. smile Sinon on pourrait tourner Astérix contre les Walkyries, ça n'a pas été fait.

        Merci à toi et bonne journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :