• Le vieillard sous la lune

    Le vieillard sous la lune

    Le vieillard sous la lune
    Ou le fil rouge du destin.

     

    Le fil rouge du destin est une légende d’Asie originaire de Chine.

    Selon la croyance populaire, les âmes sœurs destinées à se rencontrer sont liées d'un fil rouge invisible placé entre elles par une divinité. Ce fil relie deux être destinés à s’aimer, quelle que soit la distance ou même les différences sociales qui les séparent.
    Si en Chine, l'attache se trouve traditionnellement au niveau des chevilles, dans la culture japonaise, celle-ci se fait autour du petit doigt. Elle est également parfois représentée aux poignets.

    Le vieillard sous la luneLa lune associée à la déesse Chang'e a depuis longtemps en Chine une connotation romantique. La déesse de la lune serait celle qui rédige le registre divin des mariages, qu’elle soumet au Dieu du Ciel, qui le transmet ensuite au vieillard sous la lune.
    Le mythe du vieillard sous la lune apparait pour la première fois sous les Tang dans l’Auberge des fiançailles , un des contes du recueil de récits fantastiques Xuyouguailu de Li Fuyan (775-833).

    Le vieillard sous la lune est un personnage de la mythologie et du folklore chinois qui détermine les alliances matrimoniales en fabriquant les effigies en terre des futurs époux, qu’il relie ensuite par un fil de soie rouge.
    Dans la légende chinoise, le dieu en charge du fil rouge du destin est Yue Xia Lao , plus communément appelé Yue Lao. Selon la croyance, ce dernier est le dieu de l'amour et du mariage, souvent représenté comme un vieil homme barbu habitant sous la Lune, tenant dans la main gauche le registre des mariages et dans la droite une canne.
    Il œuvre spécialement la nuit en liant d'un cordon de soie les effigies des couples prédestinés à se marier. Ainsi, après qu'il ait noué le lien, l'union des deux principaux intéressés ne peut être empêchée de quelque façon que ce soit. Une fois liées par le fil rouge du destin, les âmes soeurs sont totalement soumises à leur destinée et ne maîtrisent ni le moment ni les circonstances de leur rencontre. Le cordon magique peut s'étirer ou s'enchevêtrer mais ne peut se briser.

    Afin d’expliquer les problèmes que peuvent rencontrer certains mariages, on raconte que le vieillard ne dispose que d’un espace limité pour faire sécher ses figurines et est donc contraint d’en laisser certaines sécher dehors. Il arrive alors que la pluie les fasse en partie fondre, ce qui diminue l’entente du couple.

    Le vieillard sous la lune

    Le vieillard sous la lune et Wei Gu .

    La légende du fil rouge...

    Un beau soir, un tout jeune voyageur nommé Wei Gu descendit pour une nuit dans une auberge de Songcheng. Près de l’entrée, sous la clarté lunaire, il vit un vieil homme appuyé contre un sac de toile qui semblait consulter un registre. Intrigué il s’approcha : les pages du registre étaient blanches. Il ne put s’empêcher de lui demander ce qu’il pouvait bien y chercher. Le vieillard lui répondit :
    -« Toutes les unions matrimoniales du monde sont inscrites dans ce registre. »
    et comme Wei Gu regardait le sac d’un air interrogateur :
    - « Ce sont des fils de soie rouge qui, une fois attachés aux pieds de deux personnes, les vouent à être époux, quelle que soit la distance sociale ou géographique qui les sépare actuellement, même si leur familles sont ennemies jurées. Un fil rouge invisible relie ceux qui sont destinés à se rencontrer et ce, indépendamment du temps, de l'endroit ou des circonstances. Le fil peut s'étirer ou s'emmêler, mais il ne cassera jamais… »

    La curiosité l’emportant sur la raison, Wei Gu ne put s’empêcher de lui demander s’il savait qui il épouserait. Le vieil homme lui répondit en riant :
    - « Contre le mur nord de l’auberge, il y a l’étal d’une vieille marchande de légumes. Ta future épouse, c’est sa petite-fille. »
    Le jeune homme, pensant qu’il se moquait de lui, monta se coucher sans plus rien demander. Le lendemain, par curiosité, il alla jeter un coup d’œil et vit effectivement, courant de ci de là près du dit étal, une petite fille au nez mal essuyé qui ne payait pas de mine. Vexé, il la poussa alors qu’elle passait près de lui. L’enfant tomba et se mit à pleurer à grand bruit ; Wei Gu s’éclipsa mi-honteux mi-rageur.

    Quelques années passèrent. S’étant distingué lors d’une campagne militaire, Wei Gu se trouva fiancé à la fille du chef de l’arsenal de Xiangzhou. Le soir des noces, découvrant selon la coutume le visage de sa femme pour la première fois, il fut intrigué par une mouche qu’elle portait entre les sourcils. Elle lui expliqua :
    - « Lorsque j’étais petite, un jour que je tenais compagnie à ma grand-mère, un voyou m’a fait tomber sur le front et j’en ai gardé une cicatrice. »
    Wei Gu dut alors se rendre à l’évidence : sa femme était bien la petite fille annoncée et le vieillard était bien un dieu.
    Il confessa son histoire, qui finit par parvenir aux oreilles du préfet de Songcheng. Celui-ci fit renommer l’auberge « Auberge des fiançailles » et l’existence du vieillard sous la lune fut bientôt connue de tous.
    Quant à Wei Gu et sa femme, ayant pris conscience que leur union n’était pas le fruit du hasard, ils eurent à cœur de ne jamais se disputer.

    Le vieillard sous la lune

    Représentation du vieillard sous la lune à Repulse Bay, Hong Kong


    Dans certains temples chinois, comme celui de Xiahai à Taipei (Taïwan), on peut trouver une statue du vieillard sous la lune, il est considéré comme une divinité. Les offrandes à lui apporter et remerciements en cas de réussite varient selon les lieux de culte.
    La statue du vieillard sous la lune se trouve en général dans un grand temple, comme celui du Dieu préfet car les temples qui lui sont spécialement consacrés sont rares. Chaque lieu a ses règles en matière d’offrandes et de remerciements dus en cas de réussite. On ne peut en principe solliciter qu’une seule alliance, en indiquant clairement son nom et son adresse. Certains préparent deux petits plombs reliés par un fil rouge qu’ils font passer au-dessus du brûle-parfum du temple et portent ensuite sur eux ou placent sous leur oreiller.
    Le vieillard sous la lune est considéré comme un dieu, son anniversaire est célébré le jour de la fête de la mi-automne (ou fête de la lune), le quinzième jour du huitième mois lunaire.

    Le vieillard sous la lune


    Cette histoire connait de nombreuses variantes, notamment à cause des différentes traductions. Bien que surtout présente en Chine et au Japon, cette légende est très populaire en Asie de l’est.

    Sous la dynastie Tang (618-907) la coutume voulait que les futurs époux tiennent l’extrémité d’un fil rouge lors de la cérémonie de mariage. Plus tard, sous la dynastie Song (960-1279) le fil fût remplacé par un mouchoir.
    Encore de nos jours, lors de certaines cérémonies de mariages traditionnels asiatiques, le couple est lié par un véritable fil ou ruban rouge pour symboliser leur union prédestinée.
    Le rouge reste une couleur très répandue lors des mariages traditionnels chinois. Présenter deux personnes en vue du mariage se dit « tendre le fil rouge » .

     

     


    Sources: mon ami Gino - Wikipédia et http://www.nautiljon.com/culture/contes+-+mythologie-5/fil+rouge+du+destin-91.html

     

     

     

     

    « Pause TendresseLa cité perdue de Rama »

  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Janvier à 21:01

    Ces traditions perdurent encore en Asie et outre la couleur rouge très prisée en Asie, la notion du fil qui unit les parties ou les époux est encore très répandue.

    Bonne soirée;

      • Mercredi 18 Janvier à 10:10

        Le grand voyageur que tu es est forcément bien au fait de ces traditions.

        Merci Baba, bonne journée, amitiés.

    2
    Mardi 17 Janvier à 23:27

     d'amour , de colère, de sensualité , de  sexualité, de courage , de danger, d'ardeur , de sang, quelle couleur mieux que le rouge peut symboliser le mariage ?

    bonan semajnon

      • Mercredi 18 Janvier à 10:14

        C'est vrai, le rouge symbolise aussi la passion, mais chez nous c'est le blanc la couleur du mariage, les couleurs varient selon les cultures, comme quoi...

        Kisetoj Peache, belle journée.

    3
    Mercredi 18 Janvier à 12:03

    Bonjour ma petite Triskèle,

    Je ne connaissais pas du tout cette légende, merci pour cet agréable moment de lecture.Chaque fois j'en apprend en venant sur ton blog.

    Concernant la couleur rouge, j'adore ! C'est une de mes couleurs préférées avec le noir, le blanc, le violet, le mauve et le bleu.

    Merci d'aimer mes articles, cela fait plaisir.

    J'espère que tu vas bien ? Mon mari et moi ça va, je suis encore un peu enrhumée mais ça passera bien.Il fait très froid avec du soleil.Pas de neige et de pluie tant mieux.

    Bonne journée ma douce amie, gros bisous.

    Florence 

      • Mercredi 18 Janvier à 12:44

        Bonjour Florence, c'est un plaisir pour moi de faire découvrir des légendes.

        Ici aussi nous avons du froid et du soleil, alors reste bien au chaud, bonne journée, bises.

    4
    Mercredi 18 Janvier à 13:11

    j 'ai      bien  aimé   ces légendes   merci pour la lecture 

     ( en ce moment  je ne trouve pas de  légendes  qui me plaisent 

    pour les  raconter   en fait je lit moins  ) rires 

    soleil chez moi  , mais la je vais sur   ( la montagne armoricaine   et il fera  plus frais   que  devant la mer ) 

     bises 

     kénavo Triskéle 

      • Mercredi 18 Janvier à 13:42

        Bonjour Monica, les légendes sont innombrables, mais il est vrai que je commence aussi à avoir du mal à en trouver qui me plaisent, je n'ai pas envie de poster n'importe quoi. Nous verrons...

        Habille toi bien pour ta promenade montagnarde, prends soi de toi, bises.

    5
    Vendredi 20 Janvier à 13:31

    Bonjour ma douce Triskèle,

    Je viens te rendre visite et te souhaiter un bon vendredi et un agréable week-end.

    Prends bien soin de toi et attention au froid.

    Gros bisous.

    Florence

      • Vendredi 20 Janvier à 14:30

        Merci Florence, passe un beau week-end toi aussi, bises.

    6
    Vendredi 20 Janvier à 14:58

    Bonjour Triskèle ! 

    Merci pour le partage de cette légende. J'ai eu l'occasion d'assister à l'union de deux jeunes Chinois, et j'avais remarqué une écharpe rouge sans en connaître la symbolique, grâce à toi le mystère est levé ! cool Bises, et à bientôt Triskèle happy

      • Vendredi 20 Janvier à 15:49

        Bonjour Béa, ça me fait très plaisir d'avoir sans le vouloir répondu à une de tes questions. smile

        Je te souhaite une bonne soirée et un agréable week-end, bises.

    7
    Mercredi 25 Janvier à 19:09

    Belle tradition, et s'en remettre à un vieillard pour sceller le destin des amoureux est un signe de sagesse. Je ne verrai plus les fils rouges de la même manière. Merci Triskèle et bonne soirée. Bises Françoise

      • Mercredi 25 Janvier à 19:30

        Ca me plait bien aussi ce genre de tradition, et ces rubans qui relient les promis, mis à part la couleur rouge qui est typique de l'Asie, ressemble à la cérémonie du Handfasting, ou mariage Celte.

        Merci Françoise, douce soirée à toi, bises.

    8
    Saby
    Jeudi 26 Janvier à 12:21

    Salut 

    Prendre le temps de lire tes légendes ..... merci pour ce moment .... à  l'abri de la neige et du froid ...ben c'est un petit bonheur 

    Merci de tes visites sur ma "Bulle" où tu es toujours la bienvenue 

      • Jeudi 26 Janvier à 12:52

        Bonjour Saby, j'ai eu du mal à te retrouver, maintenant je t'ai mise dans mes favoris je ne devrais plus te perdre! smile Je vais dans ta bulle, tu viens dans ma grotte, merci à toi.

        Je te souhaite un bon après-midi, à bientôt, bises.

    9
    Vendredi 27 Janvier à 09:57

    Voilà une anecdote désagréable quant à la pluie sur les figurines !!!

    Excellent article !

      • Vendredi 27 Janvier à 10:20

        Comme le vieillard ne peut pas se tromper, c'est la seule explication!

        Merci de ta visite Coyote, belle fin de journée, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :