• Légende de Okwaho

    Légende de Okwaho

     

    Légende de Okwaho


    Une légende des Pléiades.

    Il y a très, très longtemps, dans la période du premier Conseil des Sages de la longue maison qui servait aussi aux cérémonies importantes de la Nation, les cérémonies étaient gardées secrètes et hors d'atteinte des enfants qu'on ne jugeait pas assez matures. Evidemment, les enfants, incluant le fils du chef, n'étaient pas tellement contents d'être mis à part de ces cérémonies.

    Donc un jour, le fils du chef rassembla tous les autres enfants et expliqua son plan: « Comme il ne nous est pas permis de participer avec les adultes aux cérémonies sacrées, nous en auront une qui sera nôtre. Nous irons à un endroit donné à la plage et nous emmèneront de la viande, du maïs et autres bonnes choses pour les offrandes et le repas sacré. L'un d'entre nous battra le tambour pour nos danses et de cette manière, nous rendrons honneur et grâce à nos ancêtres.»

    Tous les enfants, au nombre de sept, applaudirent à cette brillante idée et se préparèrent pour ce jour spécial. Les filles ramassaient des citrouilles, des fèves et du maïs pendant que les garçons trouvaient un moyen de chaparder un peu de viande de chasse prise par leurs parents ou allaient pêcher à la rivière . Quand tout fut prêt, ils se donnèrent rendez-vous pour la prochaine Lune pleine, se promettant de faire de cette fête la plus belle que les ancêtres n'auraient jamais vue. Cependant, ils ignoraient les côtés spirituels des préparatifs comme, les rites de purification et la sudation afin de purifier le corps avant de marcher sur un sol sacré.

    Légende de OkwahoLa Lune pleine ne tarda pas à se montrer et, cette même nuit, le fils du chef alla quérir tous les autres enfants, leur donnant rendez-vous à la sortie du village. Une heure après, une file d'enfants dévalait la colline vers la plage, tous étant revêtus de leurs plus beaux atours et transportant chacun les aliments et instruments de la cérémonie. Ils marchèrent un certain temps le long de la rive et le fils du chef alors décida de s'arrêter à un endroit herbeux entouré de belles pierres, comme si elles étaient là pour la fête. Les filles allumèrent donc le feu et commencèrent à cuisiner les repas.
    Après avoir mangé, oubliant les offrandes, les tambours commencèrent à battre et ils entamèrent une danse désordonnée parce qu'ils n'en avaient apprise aucune. Pour eux, tout se déroulait comme un jeu comme tout enfant pouvait imaginer.

    Ce qu'ils ignoraient, c'est que le sol qu'ils avaient choisi pour la cérémonie se trouvait être la tombe d'un shaman puissant, longtemps oublié mais, qui fut un grand héros durant sa vie. Son esprit s'éveilla en entendant les sons un tant soi peu discordants qui émanaient des tambours et des gosiers des jeunes chanteurs. Son esprit fit donc surface, curieux de savoir d'où venait ce tintamarre et vit ce que faisaient les enfants. Amusé d'abord par la scène mais aussi très concerné de voir les cérémonies prendre une tournure clownesque, il apparut soudainement aux enfants qui, effrayés, lâchèrent tous leurs gréements... Le shaman dit avec un ton sérieux: "Arrêtez ce que vous faites de suite mes enfants, ce n'est pas bien et vous ne vous êtes pas préparés pour cette tâche! Prouvez votre valeur en étant avec vos parents, aidez-les dans leurs tâches pour alléger leurs journées et apprenez d'eux les vrais gestes à poser pour une telle cérémonie et, surtout comment vous purifier avant l'événement."
    Le shaman disparut comme une fumée qui se disperse...
    Les enfants dépités acceptèrent les paroles de ce sage esprit, retournèrent vers leurs parents et devinrent studieux et dociles en toutes choses.

    Légende de Okwaho

    Enfants photographiés en 1900,  photographe inconnu.

    Des années passèrent, les enfants étaient devenus adolescents et avaient bien appris de leurs parents et grand parents. Malgré tout ça, on leur refusait toujours l'accès aux cérémonies secrètes...
    Un beau matin, à l’aube, le fils du chef s'en alla éveiller tous les autres, leur disant qu'ils étaient fin prêts pour les cérémonies. Avec vêtements, provisions et instruments en main, ils retournèrent au site où ils avaient vu le puissant esprit du shaman.
    Ils se préparèrent bien, les garçons pratiquèrent le rite de purification puis, préparèrent la tente de sudation afin de terminer leurs préparatifs, ils offrirent alors de magnifiques sacrifices... Les filles, de leur côté, parfumèrent leurs cheveux d'abord brossés au foin d'odeur avec des herbes essentielles et ornèrent leurs cheveux de belles plumes placées en " queue de lapin ". Alors un des garçons, qui avait appris comment chanter les chants et battre la mesure, entonna le premier chant d'honneur, démarrant ainsi la danse sacrée... Ils dansèrent longtemps, animés par un cœur pur et un esprit clair et illuminés par la pureté de chacun de leurs pas. L'esprit du shaman apparut d'abord, avec un sourire de pleine satisfaction, tout vêtu de beaux atours ainsi que, un à un, d'autres esprits des environs. Beaucoup étaient de grands héros, même Hiawatha, le plus grand de tous, y était. Ils s'assirent donc tous autour des enfants et se mirent à briller d'une intense et étrange lumière bleutée. Les enfants étaient en transe parfaite, leurs esprits étaient parfaitement élevés vers les cieux et, miraculeusement, tout en dansant, ils s'élevaient tout doucement!

    Une vieille femme passant par là vit cette belle vision où les enfants dansaient dans le ciel, continuant toujours de monter. Ils montèrent, montèrent toujours plus haut jusqu'à devenir de brillants petits points dansant dans les cieux: les Pléïades étaient nées, les fameuses étoiles dansantes de la Constellation d'Orion. Ayant aperçu la vieille femme, le shaman vint vers elle en souriant et lui dit: " Ne crains ni ne pleure pour ces enfants, vieille femme, ils ont achevée leur mission d'apprentissage et d'obéissance; ils ont été attentifs envers leurs parents lorsque leur furent expliquées les façons de faire les cérémonies. Ils furent de parfaits enfants! Ne les pleurez pas parce que le Grand Esprit leur a accordé de cette façon l'immortalité. Ils seront désormais un exemple pour tous les autres enfants. "

    Depuis ce temps-là, tous font partie des grandes festivités et des cérémonies, plusieurs furent aussi créées pour les jeunes et moins jeunes. Même le plus petit bébé fait partie du tout, chacun se remémorant ce chant de la pureté de ces enfants des Pléïades chanté par tant de mères iroquoises parce qu'elles se rappellent de l'importance d'être tous une seule entité lors des danses spirituelles et traditionnelles. On peut voir, encore aujourd'hui, ces magnifiques étoiles qui continuent à danser sans arrêt. Quelquefois, une nouvelle étoile y brille, sans doute un autre enfant qui a atteint cet état de grâce unique... Qui sait?

    Légende de Okwaho

     

     

    Source: http://www.medecinedemereterre.com/pages/philosophie-amerindienne/legendes-amerindienne/legende-de-okwaho.html

     

     

     

     
     
    « Le SotréNuada au bras d'argent »

  • Commentaires

    1
    Samedi 18 Novembre 2017 à 23:01

    des enfants-étoiles! il n'y a que des indiens pour trouver ces expressions merveilleuses!

      • Dimanche 19 Novembre 2017 à 08:51

        Bonjour Peache, les Indiens ont beaucoup de légendes concernant les étoiles ou la lune, elles sont vraiment jolies.

        Merci d'apprécier, bonan dimancon, kisetoj.

    2
    Dimanche 19 Novembre 2017 à 07:04

    Une très belle légende, dommage que ces peuples aient été exterminés

    Amicalement

    Claude

      • Dimanche 19 Novembre 2017 à 08:54

        Bonjour Claude, comme disait un Indien de mes amis: "Ils ont tenté de nous enterrer, ils ne savaient pas que nous étions des graines." Malgré leurs épreuves ils n'ont pas disparu heureusement.

        Merci Claude, bon dimanche, amitiés.

    3
    Dimanche 19 Novembre 2017 à 16:52

    Une belle histoire.L'imaginaire fait rêver....

    Bonne soirée.

      • Dimanche 19 Novembre 2017 à 17:27

        Les Indiens adorent raconter des histoires et ils sont doués pour ça.

        Merci Baba, bonne soirée à toi aussi, amitiés.

    4
    Lundi 20 Novembre 2017 à 09:00

    Bonjour

    superbe legende indienne, j'aime beaucoup

    merci de la decouverte

    il fait froid et plein de brouillard dans ma region lorraine en ce moment, cela ira mieux l'ap midi

      • Lundi 20 Novembre 2017 à 09:26

        Bonjour Philippe, merci d'aimer cette légende.

        Ici quand le soleil est présent comme aujourd'hui il fait bon, mais dès qu'il se cache le froid arrive, mais pas aussi froid que chez toi évidemment.

        Courage, passe une bonne semaine, bises.

    5
    Lundi 20 Novembre 2017 à 18:37

     merci pour  cette légende   inconnue pour  moi 

     et j aime les  Amérindiens    dommage  pour ce peuple    mais qui n à pas disparu   heureusement 

     j 'espére oui  qu 'il y à encore de la graine 

     bonne soirée pour toi  Tryskéle 

      • Lundi 20 Novembre 2017 à 19:05

        Bonsoir Monica, toi qui aimes les légendes tu ne pouvais pas ne pas aimer celle-ci. Ne t'inquiète pas, ces peuples sont loin d'avoir disparu, il renaissent de plus en plus forts.

        Merci chère Monica et très belle soirée à toi aussi, bises.

    6
    Mardi 21 Novembre 2017 à 10:43

    Bonjour Triskèle.

    Très jolie légende que cette création des Pléiades.

    De nos jours il faudrait aussi de temps en temps un shaman qui apparaisse aux gosses pour les "recadrer" un peu...

    Bon mardi ( pluvieux ici )

      • Mardi 21 Novembre 2017 à 11:18

        Bonjour Coyote,  ce serait bien en effet mais les gosses d'aujourd'hui accepteraient-ils de l'écouter? Le respect des anciens a bel et bien disparu.

        Merci et bonne journée, ici soleil, bises.

         

    7
    Mercredi 22 Novembre 2017 à 11:44

    Jolie légende. Bien que j'ai beaucoup lu sur les amérindiens je connais plus sur leur histoire que sur leurs légendes ...Merci c'est bien de nous les faire découvrir. Amitiés

      • Mercredi 22 Novembre 2017 à 12:11

        Bonjour Christian, ça me fait plaisir que tu apprécies. Contrairement à l'image qui était donnée des Amérindiens dans les Westerns, ils sont poètes et racontent de merveilleuses légendes.

        Bonne journée, amitiés.

    8
    saby
    Mercredi 22 Novembre 2017 à 13:44
    Bonjour Annie . Je me suis posée pour te lire . J en retire toujours un appaisementquand je prend le temps de te lire . Bonne semaine. Merci
      • Mercredi 22 Novembre 2017 à 14:24

        Bonjour ma chère Saby, c'est un bonheur de lire ton gentil message, merci à toi.

        Passe une agréable semaine, grosses bises.

    9
    Mercredi 22 Novembre 2017 à 18:05

    Bonsoir Lunatique

    Quand je verrais les étoiles scintiller , je penserais à cette jolie histoire .

    Gardons le lien sacré entre nos enfants et nous , transmettre nos acquis sans attendre sarcastic

    Merci d'être passé chez moi , bisous Talie

     

      • Mercredi 22 Novembre 2017 à 18:56

        Merci à toi d'aimer les légendes Talie, et tu as raison, il faut apprendre aux enfants à rêver.

        Très bonne soirée aussi, bises.

    10
    Jeudi 23 Novembre 2017 à 18:00
    Bonsoir Triskèle ! Quelle jolie légende, merci pour la découverte. Rien ne change, les enfants sont toujours avides de grandir, de faire comme leurs aînés. Bonne soirée Triskèle
      • Jeudi 23 Novembre 2017 à 18:42

        Bonsoir Béa, c'est vrai les enfants veulent faire comme les grands, mais ils doivent souvent apprendre qu'ils ne sont pas encore prêts pour certaines choses.

        Merci Béa et bonne soirée à toi aussi, bises.

    11
    Samedi 25 Novembre 2017 à 10:06

    Bonjour Triskèle.

    Génial aussi ton chat !

    Bon samedi

      • Samedi 25 Novembre 2017 à 11:06

        Merci Coyote, bon week-end à toi, bises.

    12
    Lundi 27 Novembre 2017 à 10:15

    Bonjour

    un petit passage rapide sur le dernier article pour souhaiter une bonne semaine

    pas trop de temps a lire aujourd'hui du nouveau texte

    j'ai plein de choses a faire ce matin avant de partir au boulot

    je pense que demain ce sera un peu plus calme pour moi mais ce sera un tardif passage ici hi hi hi

      • Lundi 27 Novembre 2017 à 10:39

        Bonjour Philippe, c'est très gentil de passer, j'espère que tout va bien dans ton travail.

        Bonne semaine à toi aussi, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :