• Les deux dragons

    Les deux dragons

     

    Le dragon rouge et le dragon blanc

     

    Le dragon rouge est le drapeau du pays de Galles, aux origines duquel est la légende des deux dragons, dans laquelle apparait Merlin pour la première fois.

    Le dragon a été le symbole des rois britanniques depuis des époques mythiques. Les Mabinogions, épopées du pays de Galles, racontent l’histoire du combat pour le contrôle de la Grande-Bretagne entre le dragon rouge et un envahisseur dragon blanc: symbole du combat entre les Celtes et les Saxons.

    Les deux dragons
    Le dragon rouge Gallois

    A l’origine, deux dragons semaient la terreur dans le royaume en se battant continuellement, détruisant les cultures entre autres. Le roi Lludd avait consulté son sage frère Llefelys, qui lui avait conseillé de creuser un puits à Dinas Emrys dans le Snowdon et de le remplir de viande contenant un somnifère. Lorsque les dragons mangèrent la viande et s’endormirent, Lludd réussit à les enfermer.

    Un jour funeste, un ancien sénéchal nommé Vortigern usurpa le pouvoir à la mort du roi Constant, tuant l’un de ses fils tandis que l’autre, Uther Pendragon se réfugiait sur le continent.

    Depuis ce jour, Vortigern vécut dans la peur du retour d’Uther. Il décida alors de faire construire une très haute tour afin de s’y retrancher le cas échéant. Vortigern ordonna à ses maîtres maçons de se mettre à l'oeuvre, mais à peine la tour commençait-elle de s'élever de trois ou quatre toises au-dessus du sol qu’elle s’écroulait. On recommença et recommença encore, mais rien n’y fit, par un curieux sortilège, la tour s’écroulait toujours.

    Vortigern fit appeler ses devins et astrologues qui, après s’être longuement consultés, conseillèrent de mêler au mortier le sang d'un enfant né sans père et âgé de sept ans. Aussitôt, des valets d'armes partirent à la recherche d'un tel enfant.

    Un jour, ils entendirent deux garçon se quereller avec violence, et l'un criait à l'autre: "Né sans père, tu n'es qu'un né sans père!" C'était la voix du jeune Merlin dont les pouvoirs lui avaient permis de lire dans les pensées des valets d’armes et avait tout compris de l’histoire. Mais il n‘entrait pas dans ses plans d‘être tué, et il demanda à être conduit au palais pour faire d'importantes révélations au roi. Devant l’hésitation des envoyés, il leur raconta tout ce qu’il savait à propos de la tour qui s’écroulait et de ce qu’avait demandé les mages.

    «Je suis celui que vous cherchez et dont vous devez apporter le sang au roi Vortigern.
    - Qui t'a dit cela ? demandèrent les envoyés, stupéfaits.
    - Si vous me jurez sur votre foi que vous ne me ferez aucun mal, j'irai avec vous et je vous dirai pourquoi la tour ne tient pas.»
    Les envoyés furent si étonnes qu’ils jurèrent et n’eurent plus aucune envie de le tuer, alors Merlin partit de bonne grâce avec eux.

    Les deux dragons

    Une fois en présence de Vortigern, il lui dit:
    "Roi Vortigern, tu veux savoir pourquoi ta tour ne peut tenir ? C'est qu'il y a dessous la terre, à l'endroit où elle s'appuie, deux dragons, l'un rouge et l'autre blanc, qui dorment sous deux grandes pierres. Quand ils sentent le poids de la tour, ils se tournent, et elle croule. Si ce que je dis est faux, condamne-moi au feu; et si c'est vrai, accuse tes clercs et tes astronomes qui prétendent connaître tout et ne savent rien."

    Beaucoup, et les devins les premiers, ricanèrent en écoutant cet enfant qui prétendait en savoir si long sur le mystère de la tour. Mais le roi ordonna de creuser le sol, et, à la surprise générale, on y découvrit deux dragons endormis, l'un rouge et l'autre blanc, qui, aussitôt réveillés, se jetèrent férocement l'un sur l'autre en crachant des flammes. La bataille dura tout le jour, toute la nuit et le lendemain jusqu'à l'heure de midi. Pour finir le dragon blanc brûla mortellement le rouge, avant de succomber à son tour à ses blessures. Et Merlin dit au roi que maintenant il pouvait faire bâtir sa tour.

    "Mais, dit Vortigern, il faut que tu nous apprennes ce que signifie la bataille des deux dragons.
    - Jure sur les saints qu'il ne me sera fait aucun mal.
    Le roi jura.
    - Je te dirai que le dragon rouge te représente toi et le blanc le fils du roi Constant, duquel tu as volé l’héritage. Et si les deux dragons luttèrent longtemps c'est que tu tiens depuis longtemps le royaume que tu as pris. Et si le blanc a brûlé le rouge, c'est qu'Uther Pendragon te fera brûler toi-même. Dans trois jours il débarquera au port de Winchester."

    A ces mots le roi eut grand-peur et s'empressa d'envoyer une armée à Winchester. Mais lorsque ses gens virent les gonfanons d'Uther Pendragon sur la nef qui l'amenait, ils le reconnurent pour leur droit seigneur et Vortigern s'enfuit dans un de ses châteaux. Il tint là quelque temps; mais, en donnant l'assaut, Uther Pendragon mit le feu à la forteresse, et Vortigern périt dans les flammes.

    C’est ainsi que Uther Pendragon et Merlin firent connaissance et que ce dernier dévoila ses pouvoirs.


     Uther Pendragon par Howard Pyle

     

      


    Sources: http://mythologica.fr/medieval/merlin.htm#sthash.3ehUj06h.dpuf
    http://dragons.kicoe.net/mythologie/occidentale-et-proche-orientale/dragons-des-iles-britaniques
    Jacques Boulenger, Les romans de la table ronde, éd. librairie Plon, 1941.

     

    « Bakou, le mangeur de rêvesImbolc »

  • Commentaires

    1
    Samedi 17 Janvier 2015 à 10:11

    Bonjour Triskèle !

    Les histoires et légendes où deux protagonistes se font face ne racontent en fait que la même thématique...le bien/le mal, le bon / le mauvais, le coeur/l'esprit....etc l'équilibre entre le yin et le yang ;)

    Bon week-end chère amie :)

    Amitiés

    Stéphane happy

    2
    Samedi 17 Janvier 2015 à 10:33

    Bonjour Stéphane EQUILIBRIUM, tu as tout compris!

    Merci de ton commentaire, passe un très bon week-end toi aussi, nous avons eu deux gros orages hier soir mais aujourd'hui le soleil est revenu, alors ça ira, bises.

    3
    Lundi 19 Janvier 2015 à 09:56

    et Uther Pendragon engendra Arthur, et nous sommes toujours autour de la Table Ronde à nous régaler de ses aventures !

    4
    Lundi 19 Janvier 2015 à 10:15

    Je vois que tu connais bien tes classiques Peache, merci beaucoup. smile

    Je te souhaite une très belle semaine, amitiés.

    5
    Lundi 19 Janvier 2015 à 21:57

    Bonsoir Fée Triskèle,

    Merci de nous convier à un nouveau voyage qui entraîne loin, très loin de nos contrées familières...

    Douce soirée à toi,

    Bises,

    6
    Mardi 20 Janvier 2015 à 06:59

    Bonjour Kattelm, voyager en imaginaire aère l'esprit, nous en avons de plus en plus besoin je crois.

    Merci de ton passage et passe une belle journée, bises. 

    7
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 13:33

    hello Tryskele...

     encore une legende..qui me fait rever...bises.."V".

    49bfb411451f319c1531d1790ab61f772a81d68e1346762907crop3x2

    8
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 13:50

    Merci de ta visite et de cette si belle image Valéria, belle fin de semaine ,bises.

    9
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 16:33

    Bonjour ma chère Triskèle,

    Toujours aussi palpitants ces récits celtiques, et  une belle leçon pour conclure cette magnifique légende, le bien triomphe du mal, et Uther a repris la place qu'il lui revenait de droit! Merci ma douce Triskèle, rare sont les histoires qui mettent en scène Merlin durant sa jeunesse, j'en connais pas! 

    Après un épisode de grand froid, vent du nord très violent, et températures glaciales durant quinze jours, le beau temps est revenu avec des températures beaucoup plus clémentes, nos hibiscus n'ont pas aimé... J'espère que tu vas bien et te remercie de nous emmener vers des contrées lointaines où le rêve a toujours sa place, ça fait le plus grand bien ;)

    Belle fin de semaine, excuses-moi, je suis très occupée par ailleurs et j'ai moins de temps de disponible en ce moment, je suis des cours et cela me demande beaucoup d'investissement...Mais je ne t'oublies pas!

    Bisous tendresse et ensoleillés de mon amitié sincère

    10
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 17:19

    Bonsoir Neige, en effet avec la première apparition de Merlin et sa fin avec Viviane, la boucle est bouclée et du coup je pense faire une pause, je suis un peu lassée des blogs, et surtout de certains blogueurs pour l'instant. Nous verrons.

    Je ne t'en veux pas du tout ne t'inquiète pas, je te sais occupée par ailleurs et en plus si tu suis des cours... j'espère qu'ils t'apporteront ce que tu souhaites.

    Ici après un hiver plus que printanier nous avons de la pluie et le froid semble s'annoncer, comme d'habitude c'est toujours février ici le mois le plus froid. J'ai en effet vu qu'il avait neigé en Turquie et en Grèce, la météo a perdu la boule!

    Je te souhaite bon courage pour tes études et je sais que tu réussiras, passe une très bonne soirée au coin du feu, je t'embrasse ma chère amie lointaine.

    11
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 17:24

    C'est donc dans cette belle légende qu’apparaît pour la première fois Merlin ... et pas la dernière ... Je suis tellement fan que nous sommes allés une année en vacances à l'orée de la forêt de Brocéliande ... on ne sait jamais ... mais, non, rien ... aucune fée ne nous a rendu visite arf ... Bises Triskèle et à bientôt, tes récits sont toujours aussi captivants. 

    12
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 17:34

    N'as-tu pas vu le tombeau de Merlin Béa? On dit qu'il n'est pas mort, donc on ne peut voir son fantôme! Mais les fées sont là, il faut savoir les trouver.

    J'aimerais aller à Brocéliande, mon fils y est allé, comme il est allé à plein d'endroits qui m'intéressent, mais il ne m'emmène pas! smile

    Belle soirée Béa, bises.

     

    13
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 10:50

    L'imagination mise au travail par tes histoires insolites...

    bonne journée.

    14
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 11:04

    Tu n'as aucun besoin de lire mes histoires pour avoir de l'imagination Coyote, je suis admirative devant chacun de tes posts qui en plus égaient mes journées.

    N'arrête pas surtout, amitiés.

    15
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 11:13

    Toujours aussi instructif !! Merci Triskèle cool

    16
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 11:24

    Merci de ta visite Zéline, passe un bon week-end, amitiés.

    17
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 09:32

    Faire une pause dit -tu?  Je ne pourrai que m'en attrister mais je comprends qu'on puisse se décourager parfois. 

    18
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 10:05

    Oui  Volodia, pour l'instant je n'ai plus trop envie de continuer, pourtant j'ai encore beaucoup de choses en réserve mais... nous verrons.

    Merci de ta compréhension en tout cas, et de ta visite qui me fait plaisir, passe un bon dimanche, amitiés.

    19
    Mardi 27 Janvier 2015 à 21:58

    Bonsoir la Fée,

    Tu vas manquer, tu sais.

    ...

    Merci pour tout ce que tu nous a offert.

    En espérant le retour de l'envie,

    je te souhaite une douce soirée, Triskèle.

    Sincèrement... triste

     

     

    20
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 06:57

    Merci pour ta gentillesse et ta fidélité ma chère Kattelm, ne sois pas triste, je reviendrai sans doute dans quelques jours, mais pour l'instant je fais une pause désenchantée.

    Je t'embrasse.

     

     

    21
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 07:26

    Je le trouve très beau le dragon gallois. Je ne connaissais pas la légende des deux dragons et cet épisode du cycle du Graal, merci à toi Triskèle de nous le faire découvrir. Je te souhaite une bonne pause, c'est vrai que tu nous manquera et ta fidélité aussi. Mais je comprends tout à fait que l'on ait besoin de pause, je viens d'en faire une de plusieurs semaines, avec des passages très brefs sur la Toile.

    Bonne journée à toi et à bientôt j'espère Bises

    22
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 09:32

    Bonjour Fardoise, voilà, tu comprends, je fais la même chose, une lassitude passagère simplement.

    Merci de ton commentaire, oui à bientôt, bises.

    23
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 10:47

    Quelle terrible histoire pleine de métaphores !

    24
    valeria59
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 10:51

    hello Tryskele..


    ou que tu sois quoique tu fasses..


     je te souhaite une agreable journee.....


     en esperant que tu vas bien....bises  "V".


    55852494

    25
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 11:08

    Merci de ta visite Coyote, et pour ta présence aussi.

    Valéria ne t'en fais pas, j'ai la peau dure! Merci pour ta gentillesse et ta fidélité.

    Grosses bises à vous deux.

     

    26
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 07:25

    Bonjour Triskèle !

    Je viens de lire dans les commentaires que tu faisais une petite pause...Cela arrive à tous par moment. Lorsque cela arrive vaut mieux effectivement ne pas se forcer à publié sans envies et revenir plus en forme...cool

    Je te dirais que cette période n'est pas propice (froid, gris et moins de lumière) ....c'est l'hiver...vivement le printemps ;)

    A bientôt !

    Amitiés :)

    Stéphane  

    27
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 08:05

    Bonjour Stéphane, tu as sans doute raison, la saison n'y est pas pour rien, d'autant que j'ai des batteries qui fonctionnent à l'énergie solaire! smile J'attends aussi le printemps avec impatience!

    Mais je vais revenir avant.  Merci à toi et grosses bises.

    28
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 12:00

    Coucou Triskèle ! Je viens de lire que tu fais une petite pause, je vais en profiter pour faire un tour dans les articles que je n'ai pas lus ... et il y a de quoi faire ! ... wink2 Bises et à bientôt

    29
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 13:18

    Et bien voilà! C'est ce que je me disais, il y a beaucoup de choses que vous n'avez pas encore lues!

    Merci ma chère Béa, grosses bises et  belle fin de semaine. smile

    30
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 17:09

    ... alors re-pause-toi bien, Fée Triskèle.

    A tout bientôt, la Fée,

    Douce soirée,

    Amitié

    31
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 17:20

    Merci ma belle, à bientôt, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :