• ISIS

    ISIS

    ISIS

      Isis est la déesse protectrice et salvatrice de la mythologie égyptienne. Elle fait partie de la grande Ennéade d'Iounou (Héliopolis).

     Isis semble avoir été aux temps anciens la personnification du trône ; son nom en hiéroglyphes signifie le siège. Dans les inscriptions, elle est représentée sous les traits d'une femme coiffée d'un siège (qui ressemble à un escabeau à trois marches).
     Plus tard, sa représentation change ; on la voit comme une femme portant les cornes de la vache enserrant un globe lunaire (à ne pas confondre avec Hathor).
     Elle peut être également représentée avec de grandes ailes de milan qui doublent ses bras.

     Déesse-mère
     Il se peut qu'elle soit l'héritière d'une déesse-mère préhistorique vénérée dans le delta du Nil où, d'après le mythe, elle éleva l'enfant Horus qui, plus tard, combattra le dieu Seth pour récupérer le trône d'Osiris. À la fin de la Ve dynastie, elle est mentionnée dans les textes des pyramides, où elle protège le roi défunt de la putréfaction.
     Isis est la Grande Déesse par excellence.

     Légende
     Dans le mythe osirien, elle est l'épouse et sœur exemplaire qui, grâce à ses pouvoirs magiques et avec l'aide de sa sœur Nephtys, réussit à ressusciter Osiris, son frère et époux, le temps d'une union d'où naquit le dieu Horus.

     La longue quête d'Isis :
     Tout commença par la jalousie que Seth voué à son frère Osiris. Seth organisa à l’aide de soixante-douze complices un stratagème pour tuer Osiris. En effet, il fit construire un coffre aux dimensions de son frère et lors d’un banquet Seth proposa de l’offrir à celui qui pourrait y rentrer. Aucun des conjurés n’y parvint, seul Osiris réussi à s’y allonger et le couvercle se referma solidement emprisonnant ainsi Osiris. Seth fit jeter le coffre dans le Nil qui dériva au rythme des flots. Dés lors la longue et périlleuse quête d’Isis commença : Isis partit à la recherche du corps de son défunt mari accompagnée de sa sœur Nephtys (épouse de Seth). Lorsqu’elle eut retrouvé le coffre renfermant le corps de son époux Isis regagna l’Egypte. Mais Seth s’empara du sarcophage renfermant Osiris, et prit soin de découper en quatorze morceaux le corps du défunt et les répartis sur toute la Terre. La déesse partit à nouveau à la recherche de son mari et bâtit des sépultures pour Osiris à l’endroit même où elle découvrait un de ses morceaux. A la fin de sa quête Isis regroupa les quatorze morceaux d’Osiris et fit appel à Anubis pour reconstituer le corps de son mari. C’est ainsi qu’Anubis réalisa la première momie de l’histoire. Une fois le travail d’Anubis fini Isis prit l’apparence d’un milan se coucha sur le ventre de son mari et battit des ailes pour redonner vie à son mari afin qu’il puisse la féconder lui donnant ainsi un héritier. Ainsi, Horus qui naquit de cette union pourrait légitimement revendiquer le trône d’Egypte alors occupé par son oncle Seth. Osiris quant à lui régnera dorénavant sur le royaume des morts.

     Le culte d’Isis: 
     C'est du mythe osirien que venait en Égypte pharaonique la coutume d'arranger des mariages incestueux dans la famille royale, non seulement pour préserver le sang pur familial et royal, mais également pour perpétuer ce rite divin qui faisait d'eux des dieux (car Pharaon et la reine étaient des dieux au même titre que tous les dieux).

     Symbole de la féminité, c'est par elle que s'accomplit le mystère de la vie. En langage freudien, on pourrait même dire qu'Isis représente la matrice, la coupe féminine qui reçoit le principe masculin.

     * En tant que magicienne ayant ramené Osiris à la vie, elle est aussi déesse guérisseuse et protectrice des enfants. Les malades portaient parfois des amulettes à son effigie.

     * En tant que mère d'Horus, elle est dispensatrice de vie et déesse gardienne qui veille sur son enfant. Dans ce rôle, elle est souvent représentée en Isis lactans à l'époque romaine, portant l'enfant Horus dans ses bras et lui donnant le sein. La Vierge allaitant le Christ n'est certainement pas sans rapport avec le souvenir de l'épouse d'Osiris

     * En tant que veuve d'Osiris, elle est une divinité protectrice du défunt. Avec Nephtys, Neith et Serket, elle est gardienne du sarcophage qu'elle protège de ses bras déployés, alors qu'Imsety, fils d'Horus, veille sur l'un des quatre vases canopes renfermant les viscères du défunt : le vase à tête d'homme qui contient le foie.

     Les Grecs, puis les Romains, l'ont fait entrer dans leur panthéon respectif. 
     Selon Plutarque, la statue assise de Neith, divinité honorée à Saïs, et qui était identifiée à Isis en Égypte, à Athéna en Grèce, comportait une célèbre inscription :

    « Je suis tout ce qui a été, qui est et qui sera, et mon voile, aucun mortel ne l'a encore soulevé »

    Son culte au cours des Ages :
    Son culte est probablement né dans le delta du Nil et a conquis tout le pays sous le Nouvel Empire avant de s’étendre dans tout le monde antique. Au fil du temps son importance n’a fait que croître pour culminer aux époques Ptolémaïques et romaines. De l’Egypte aux plus éloignées des provinces romaines Isis était vénérée. Ainsi le culte voué à Isis devint universel dans l’Antiquité.

    La déesse était encore honorée à Rome a IVème siècle de notre ère lorsque le christianisme devint la religion officielle de l’Empire Romain.  
     A l’époque gréco-romaine, les Ptolémées lui dédièrent de nombreux temples. Mais le plus célèbre reste celui de Philae que Nectanébo Ier fit bâtir au IVème av J.C., le site insulaire de Philae devint l’un des plus importants sites consacrés à Isis de l’Antiquité.

     Hors de l'Égypte, les temples se retrouvent ailleurs en Afrique, en Libye, Tunisie et au Soudan ; au Proche-Orient, en Jordanie, Turquie et au Liban ; ainsi qu'en Europe, en Grèce, Italie, France, Allemagne (Sanctuaire d’Isis et de Mater Magna à Mayence) et en Espagne.

     La naissance d’Isis est célébrée dans les derniers jours de l’année. « La fête de l’inondation » consacrée à Isis et Osiris associait phénomènes climatiques (la crue du Nil) et légende divine. En effet, selon les égyptiens l’inondation symbolise l’union entre les deux divinités. Les principales fêtes célébrées en l’honneur d’Isis et d’Osiris sont des fêtes agricoles comme : « la fête des moissons » où les égyptiens réservent les premiers épis de blé à la déesse Isis considérée avec son époux comme l’inventrice du blé.

      Isis et Horus, musée du Louvre.

     

     Sources: http://www.egypte-ancienne.fr/isis.htm Et Wikipédia

     

    « Le ScarabéeLes Amazones »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 16:15

    Bonjour,

    Terriblement efficace et bien posé.

    Merci pour vos connaissances qui sont mises à notre disposition.

    Un seul bémole, le texte un poil plus foncé ?

    Merci je continue à louvoyer dans votre blog

    2
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 17:29

    Merci beaucoup, je suis contente quand mes centres d'intérêt sont partagés.

    Je vais voir pour la couleur du texte. Je suis allée voir votre blog que j'aime beaucoup.

    Amicalement.

    3
    Mardi 1er Octobre 2013 à 18:35

    Je reviens vers toi pour te demander si tu connais le culte de Sara la Kali 'la noire'qui est la patronne des Gitans ? autrefois un culte de ASTHART était pratiqué en le delta du Rhone (la camargue de maintenant ) elle était aussi la déesse du vice, de la prostitution mais aussi de la fécondité (le culte avait lieu dans le temple de SALOMON ) Il y a beaucoup de rapprochements entre ces cultes de l'Egypte ancienne et les " légendes imterprétées " par les Gitans....il faudra que nous en reparlions.

    Je continue à louvoyer avec délices.

    Amicalement

    4
    Mardi 1er Octobre 2013 à 19:14

    Aucun problème, je vais te concocter quelque chose!

    Je pense que toutes les déesses du monde sont les mêmes, sous des noms différents suivant les cultures et les peuples, c'est pourquoi bien des légendes se ressemblent.
    Et ton Asthart est certainement Astarté!

    A bientôt!

    5
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 16:13

    Coucou ☼ Triskèle ☼

    J' aime ces mots 

    ☼ Je suis tout ce qui a été , qui est et qui sera ☼

    Belle fin de journée a toi 

    Bises 

    6
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 16:35

    En effet Clairette, cette Isis est très mystérieuse, et regarde ici:

    http://triskele.eklablog.com/la-reine-isis-devoilee-a102917369

    Bonne soirée à toi aussi, et merci pour ce mignon bonhomme de neige,  bises.

    7
    Dimanche 18 Mai 2014 à 18:51

    Bonsoir petite Fée.Hé oui,je suis arrivé ici,car dans le secteur,Tu es le top quand à la mytologie.En fait dans l'héritage des Templiers,il est fait menion en de nombreuses reprises à Isis....et il semblerait que certaines confusions l'associe vers Marie Madeleine ou la Vierge Marie,effectivement et comme Tu le dis dans cet article.Ma question en suspend est la couleur de peau de l'égyptienne...car un rapprochement semble se faire avec les vierges noires du ud de la France....(St Maries de la mer,...)As Tu qqc là dessus...Biz à Toi et bonne soirée.wink2

    8
    Dimanche 18 Mai 2014 à 19:14

    Bonsoir Marco, j'avais écrit pour notre ami Loup à sa demande ci-dessus (vos esprits se rencontrent!) sur Sarah des Saintes Maries de la mer:
    http://triskele.eklablog.com/sara-la-kali-la-noire-a100454519

    Pour le reste je te réponds par mail, trop de choses à dire!
    Passe une belle soirée et merci beaucoup de ta visite mon ami, bises.

    9
    Dimanche 18 Mai 2014 à 19:49

    Effectivemet,le sujet est très lourd..mais très intéressant.J'y reviendrais encore...Lebouqui en question ne fait pas trop référence à sara mais plutôt à Marie Madeleine...mais les pistes sont nombreuses...bizwink2

    10
    Dimanche 29 Juin 2014 à 18:55

    Bonjour ma Chère Triskèle,

    Je viens de lire les trois exposées, deux concernant Isis (impressionnantes les révélations sur cette Déesse dans ta boîte à idées dont je n'avais jamais entendu parlé) et Sara dont beaucoup d'ombres subsistent autour de cette vierge noire, mais je serais plutôt favorable pour Déesse-Mère!

    Je suis allée au temple de Philæ où j'ai pu assisté à un son et lumière qui relatait l'histoire de l'île de Philæ; le déplacement du temple  sur l'île d'Agilika lors de la construction du barrage d'Assouan, menacé par les crus du Nil, et cette merveilleuse histoire sur la longue quête d'Isis pour retrouver les 14 morceaux d'Osiris éparpillés.Hors, si je puis me le permettre, ma chère Triskèle, Isis ne retrouva que 13 morceaux sur les 14, elle ne retrouva pas le phallus d'Osiris mais le reconstruit à partir d'argile et le consacra!Tu as fait un travail remarquable ma douce Triskèle, merci pour toutes ces informations précieuses, et quel plaisir de me replonger dans cette époque, moi qui suis passionnée par la mythologie égyptienne!

    Je te souhaite une excellente fin de soirée, déjà le week-end s'enfuit, le temps passe si vite! Mais à cette heure, nous commençons à respirer car les températures sont caniculaires en ce moment!

    De gros bisous tendresse

     

    11
    Dimanche 29 Juin 2014 à 19:56

    Bonsoir Neige, tu as absolument raison en ce qui concerne la phallus d'Osiris qui aurait été avalé par un poisson. J'ai légèrement abrégé l'histoire. smile Selon les sources, quelquefois Isis se fait féconder sous la forme d'un faucon crécerelle, d'un milan ou d'une hirondelle, je pencherais pour le faucon.
    Je t'envie d'avoir fait ce voyage, ce doit être merveilleux.
    Bonne semaine ma belle et merci pour ton commentaire, bises.

    Voici les représentations des pratiques magiques d'Isis. Cliquez sur les images.

    12
    Ninaie Prigent
    Dimanche 20 Novembre 2016 à 00:45
    Merci Triskele comme un "cygne"de retrouvaille ........
      • Dimanche 20 Novembre 2016 à 07:01

        Oh ma chère Ninaïe, je suis si contente de te revoir! Merci pour ce "cygne" d'amitié qui me touche beaucoup. J'espère que tout va bien pour toi et j'aimerais te revoir bientôt. Je te souhaite un bon dimanche, grosses bises.

    13
    Lundi 4 Septembre à 10:51

    Bonjour

    merci de ce voyage au pays d'Isis

    superbe déesse maternelle et gardienne de la mort, le dessin présenté en haut est tres beau

      • Lundi 4 Septembre à 11:40

        Bonjour Philippe, merci d'aimer Isis, la Grande Magicienne. Elle semble  être à l'origine de toutes les Déesses Mères, y compris de la Vierge Marie, elle est la graine de qui toutes sont nées.

        Merci de ton passage, passe une belle semaine, amitiés.

         

    14
    Marco
    Dimanche 10 Septembre à 01:15
    Marco

    Lol...Cc Triskèle.Un chouia bisou en passage pour dire que je ne T'oublie certes point,loin de là..mais ne sais poster que sur d'anciennes publis.J'espère que Tu vas bien et que la poudre dorée recouvre Ton petit Unis vers.Je T'embrasse très très fort Dame fée...Bizzzzzzzzzzzsmile

      • Dimanche 10 Septembre à 08:02

        Bonjour mon cher Marco, c'est toujours un plaisir de te lire. Crois bien que je ne t'oublie pas non plus, toi et moi sommes fidèles en amitié.

        Je pense que tu pourrais aussi écrire sur d'autres posts, mais sans  être reconnu comme tu l'es ici parce que tu avais déjà laissé un commentaire, mais ce n'est pas grave.

        Un grand merci pour ton passage, et tu peux toujours venir semer de la poudre dorée, j'en manque! smile
        Je t'embrasse mon ami, à bientôt.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :