• L'Abeille

    L'Abeille

    Mythologie de l'abeille

     Depuis la nuit des temps, le miel et l'abeille font partie des grands mythes de l'humanité et sont d'une richesse symbolique extraordinaire.

     La naissance des abeilles :
    Pour les Grecs tous les phénomènes de la nature étaient d'origine divine. Les abeilles exerçaient une véritable fascination et leur origine mystérieuse s'inspire de la légende d'Aristée : Aristée, fils du dieu Apollon, possédait un rucher. Mais il voulut séduire Eurydice, l'épouse d'Orphée, et celle-ci, en échappant à ses avances, mourut d'une morsure de serpent. Orphée pour se venger détruisit le rucher d'Aristée. Pour calmer la colère des Dieux courroucés par sa faute, Aristée sacrifia quatre taureaux et quatre génisses: de leurs entrailles surgirent de nouveaux essaims grâce auxquels Aristée reconstitua son rucher et put enseigner l'apiculture aux hommes. Cette légende est racontée par Virgile, le grand poète latin, dans les célèbres Géorgiques. Tout comme les Grecs anciens, il pensait que les abeilles naissaient spontanément de cadavres d'animaux.

     Les symboles de l'abeille :
    Ouvrières de la ruche, les abeilles sont le symbole d'une communauté industrieuse et prospère gouvernée par la reine. D'où leur symbolisme royal et impérial, en France et dans l'ancienne Egypte associée au Dieu solaire Râ.
    Mais aussi animatrices de l'univers entre terre et ciel, les abeilles symbolisent le principe vital, elles matérialisent l'âme.

     Les abeilles dans l’histoire:
    En 1653, on découvrit, à Tournai, dans l’actuelle Belgique, le tombeau de Childéric 1er, roi des Francs saliens, fondateur en 457 de la dynastie mérovingienne et père de Clovis. Elles sont considérées comme le plus ancien emblème des souverains de la France.
    Parmi les nombreux artéfacts se trouvaient des insectes d’#or et d’émail — certains disent 300 — qui peut-être avaient constellé le manteau du roi défunt. La science du XVIIe siècle y distingua des abeilles et avec elles un symbole de souveraineté.
    Le trésor de Childéric fut offert à Louis XIV par Léopold 1er (du saint Empire). Conservé à la Bibliothèque Royale depuis le début du XVIIIe siècle, il fut volé en 1831. On ne retrouva que deux exemplaires des joyaux en forme d’abeilles.
    De nos jours, les spécialistes ne sont plus tout à fait certains qu’il s’agisse d’insectes mellifères. On peut, en effet, y voir des mouches, des cigales, et même des hannetons , mais la corrélation entre abeilles et Mérovingiens perdure.

     Napoléon Bonaparte à beaucoup contribué à la persistance de cette croyance en prenant l’insecte butineur comme l’un des emblèmes de l’Empire, l’autre étant l’aigle. L’aigle le rattachait à Charlemagne et à l’empire carolingien ; les abeilles aux mérovingiens, la plus ancienne dynastie de France. Le jour de son sacre, le semis d’abeilles supplanta le semis de fleurs de lys des armoiries des rois. De royale, l’abeille devint impériale.
    Symbole d'immortalité et de résurrection, les abeilles sont choisies afin de rattacher la nouvelle dynastie aux origines de la France.

     Traditions et croyances antiques:
    Les idées symboliques d’ordre, d’industrie, de charité que l’on rattache de nos jours à l’abeille sont relativement récentes. Pour les anciens, elle est avant tout un emblème de résurrection et d’immortalité, ainsi qu’un symbole solaire.

    En Egypte, elle serait née des larmes du dieu solaire Ré et est associé au roi de la Basse-Egypte, bîty qui désigne également l’apiculteur. En tombant sur le sol, elles se transformèrent en abeilles, qui construisirent des rayons et fabriquèrent du miel.
     Ouvrières laborieuses, innombrables et organisées, elles travaillent tant sur le plan temporel que sur le plan spirituel. Par leur vol, elles relient la terre au ciel et symbolisent les âmes dans leur migration (âmes des morts) ou leur élévation (âmes des initiés). L’égyptologue Alexandre Moret signale une abeille sculptée dans les stucs d’un monument et accompagnant un fœtus entouré d’épis. Conjuguée avec les épis, est-elle un symbole de fertilité ? Ou l’abeille nourricière va-t-elle (re)donner la vie au fœtus ?

     Chez les Celtes, l’insecte mellifère est une manifestation de la déesse Mère Henwen qui enfanta un grain de blé et une abeille. Le miel est l’un des ingrédients de la boisson des dieux, l’hydromel, et confère à l’insecte qui le conçoit le statut particulier qu’ont les créatures divines.
    Dans les traditions galloises, l'abeille évoque les notions de sagesse et d'immortalité de l'âme. On lui porte depuis la nuit des temps un rôle initiatique et liturgique. Symbole de résurrection, on la trouve figurée sur les tombeaux en tant que signe de survie post-mortuaire.

     Dans le monde gréco-romain, l’abeille est un des attributs d’Artémis d’Ephèse représenté sur les statues polymastes de la déesse, et l’insecte figure de façon continue au long des siècles sur les monnaies éphésiennes. A Eleusis et à Ephèse, les prêtresses de Démeter et d’Artémis portent le nom de"melissai" « abeilles ».
    Le grand-prêtre de l’Artémision d’Ephèse, qui par sa consécration devenait parèdre d’Artémis, était dit « seigneur des abeilles ». Apollon, le frère d’Artémis, envoya aux Hyperboréens le deuxième temple de Delphes. Celui-ci avait été façonné par des abeilles. Dans l’Iliade, Homère qualifie les Amazones d’abeilles belliqueuses. Artémis en était la reine.

     Les abeilles symbolisent également l'éloquence, la parole et l'intelligence. En hébreu le nom de l'abeille Dbure vient de la racine Dbr, parole. Elles se posent sur la bouche de Platon, enfant, "annonçant la douceur de son éloquence enchanteresse" (Pline) ou encore sur les lèvres de Saint Ambroise, patron des apiculteurs.
    A Delphes, pour Virgile, elles possèdent une parcelle de l'intelligence divine et la célèbre Pythie d'Apollon était aussi nommée "l'abeille de Delphes".

    Dans certains textes de l'Inde, l'abeille représente l'esprit s'enivrant du pollen de la connaissance.
    Ou bien elle est l'âme qui s'envole du corps, comme dans les traditions de Sibérie, d'Asie Centrale ou chez les indiens d'Amérique du Sud.

     Enfin par son miel et par son dard, l'abeille est considérée comme l'emblème du Christ : d'un côté sa douceur et sa miséricorde, de l'autre l'exercice de sa justice en tant que Christ-juge.

     

     

    Sources:  http://www.dictionnairedessymboles.fr/article-symbolisme-abeille 38070040.html 
     http://www.lunedemiel.tm.fr/francais/06.htm

     

     

     

    « Légende de la Femme Bison BlancBienvenue »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Novembre 2013 à 19:55

    L'abeille et son miel dans l'histoire, très intéressant comme d'hab. Bizz de Béa

    2
    Vendredi 29 Novembre 2013 à 08:42

    Et protégeons nos mignonnes abeilles dont l'espèce est menacée, bises Béa.

    3
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 18:45

    Un site très riche bravoOO !!

    Un grand merci pour le commentaire sur "le petit mulot et l'orange de Noël" :)

    Bonne soirée!

    4
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 18:55

    Ah oui, c'est trop beau ce dessin! Merci beaucoup et bonne soirée à toi aussi, amitiés.

    5
    Samedi 8 Février 2014 à 14:22

    Merci pour toutes ces informations passionnantes !

    6
    Lundi 10 Février 2014 à 15:06

    Coucou ☼ Triskéle ☼

    Beau sujet , je ne savais pas tout cela sur les abeilles j'en adore le miel c'est un vraie douceur 

    Belle fin de journée a toi 

    Bises 

     

    7
    Lundi 10 Février 2014 à 15:26

    Fascinante abeille! Le seul insecte que j'aime avec la cigale.
    Bonne fin de journée à toi aussi Clairette, bises.

    8
    Dimanche 11 Mai 2014 à 12:04

    Instructif et passionnant !

    Bravo !

    9
    Dimanche 11 Mai 2014 à 12:44

    Merci Coyotte, bon dimanche, amitiés.

    10
    Samedi 17 Mai 2014 à 14:40

    Quel beau travail de recherche ma Douce..c'est vraiment magnifique et tellement formidable de trouver,un blog intelligent et si intéressant..Bravo a Toi..je reviendrai me documenter et apprendre 

    tout ce que je ne connais pas...Belle fin de semaine a Toi.Gros Bisous.Merci*

    11
    Samedi 17 Mai 2014 à 14:53

    Un grand merci à toi pour les compliments, ça fait toujours plaisir! Tout comme j'ai aimé ce que tu fais et qui est enfin original.
    Reviens quand tu veux, c'est toujours ouvert, bon week-end à toi aussi, bises.

    12
    Jeudi 16 Février à 17:07

    Bonjour Triskèle

    ce qui est formidable avec ton formidable blog, c'est qu'il me sert bien souvent comme

    un dictionnaire, souvent je cherche la signification des symboles et chez toi je trouve tout ce dont

    j'ai besoin ! autant le dire, il est pour moi une excellente base de données !

    un très bon article, une fois de plus, excellemment bien documenté .

    Tu fais un travail de titan ! et j'admire ton travail !

    bravo à toi !

    bien amicalement

    claude smile

      • Jeudi 16 Février à 17:32

        Bonjour Claude, comme à chaque fois ton commentaire me réchauffe le cœur!

        J'aurais du mettre plus d'images sur ce texte, à ce moment j'étais débutante en blog;
        alors rien que pour toi voici les abeilles d'or de Childéric:

        Encore un grand merci pour ta gentillesse, je te souhaite une douce soirée, amitiés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :