• Histoire: Velléda

    Statue de Vélléda au jardin du Luxembourg, par Hippolyte Maindron.

     

    Velléda

    Velléda ou Véléda était une prêtresse et prophétesse germanique de la nation des Bructères, au premier siècle après JC.

    Son nom serait un titre générique pour les prophétesses, signifiant « celle qui voit ».

    A l’époque, les tribus germaniques croient en une divinité prophétisante chez les femmes et les prophétesses sont considérées comme des déesses vivantes.

    Velléda, fille de Segenax, vit dans une tour près de la rivière Lippe, un affluent du Rhin. Pendant la deuxième moitié du premier siècle après JC, Velléda est ainsi vénérée comme une déesse et son influence est grande parmi les tribus germaniques.

    Velléda, de l’Histoire…
    Dès le Ier siècle, le nom de Velléda apparaît dans les textes anciens attestant ainsi de l’historicité de ce personnage. Par exemple, l’auteur latin Tacite (vers 55 – vers 120) dans son ouvrage Histoire (IV, 61.2) nous livre cette description :

    «Cette vierge de la nation des Bructères*, exerçait un pouvoir détenu en raison d’une antique coutume des Germains, qui attribue à beaucoup de femmes des pouvoirs prophétiques et qui, avec le progrès de la superstition, en fait des déesses. A cette époque, l’autorité de Velléda grandit, car elle avait prédit le succès des Germains et l’extermination des légions.»
    Il poursuit : «Elle vivait dans une haute tour, un de ses proches, choisi à cette fin, transmettait ses avis et ses réponses, comme s’il était le messager d’une divinité».

    Tacite rapporte également que les habitants de Colonia Claudia Ara Agrippinensium (maintenant Cologne) confièrent à Velléda l’arbitrage de leur conflit avec une tribu germanique lointaine.

    Considérée comme une déesse vivante, en communication constante avec les dieux Sucellus et Nantosuelte, les envoyés des deux parties ne furent pas admis en sa présence, et la prophétesse rendit son jugement via un intermédiaire.

    En 69, Civilis, le chef des Bataves, un peuple gaulois, se révolte contre l’empire romain et son empereur Vespasien.

    Tacite lui fait jouer un rôle aussi important que celui de Civilis, mais on ne sait si elle prophétisa simplement la rébellion ou eut un rôle plus actif.

    Au cours des combats, une trirème (galère de combat) prétorienne est capturée et envoyée en présent à Velléda.

    Une démonstration de force opérée par neuf légions sous le commandement de Gaius Licinius Mucianus mit fin à la rébellion. Le général Petilius Cerialis captura Civilis, mais il traita les rebelles avec clémence, et Velléda ne fut pas inquiétée.

    Un bref extrait de Stace permet d'établir que Velléda, prisonnière en 77 ou 78 du général romain Caius Rutilius Gallicus, fut amenée à Rome, où elle vécut, semble-t-il, quelques années, on ignore dans quelles conditions.

    Un épigramme grec retrouvé à Ardea, au sud de Rome, se moque de ses pouvoirs magiques.

    La destinée de Velléda a inspiré de nombreux auteurs romantiques, écrivains tels que Chateaubriand, ou peintres: Voillemot, François Lepère, Étienne-Hippolyte Maindron, Jean-Baptiste Camille Corot.

    Le personnage est en effet un motif intéressant pour les Romantiques, par son destin héroïque et sa fin tragique, et aussi parce qu'il contribue à enrichir une mythologie de substitution, qui n'est pas gréco-romaine.

     

    Histoire: Velléda

    André Charles Voillemot , Velléda (vers 1869)

     

     

    Sources: Wikipéia et https://histoireparlesfemmes.wordpress.com/2012/11/30/velleda-celle-qui-voit/

     

     

     

    « Manco CapacL'Automne »

  • Commentaires

    1
    volodia
    Samedi 29 Août 2015 à 14:41

    Je suis toujours heureux de te lire et de voyager à travers toutes ces mythologies qui sont l'histoire parallèle de toutes les civilisations. Bises.

    2
    Samedi 29 Août 2015 à 14:58

    Le plaisir est partagé Volodia, j'apprend aussi beaucoup chez toi.

    Merci de ton commentaire, passe une belle fin de semaine, à bientôt, bises.

    3
    Samedi 29 Août 2015 à 23:03

    La mythologie m'a toujours passionnée mais pas autant que toi, j'avoue!

    Amitiés.

    4
    Dimanche 30 Août 2015 à 08:34

    Ce blog a été créé pour ça Eymeraude, comme précisé sur ma page d'accueil.

    Passe un bon dimanche et merci de ta visite, amitiés.

    5
    Lundi 31 Août 2015 à 04:45

    allez, soyons fous : Velléda serait-elle l'ancêtre du tableau blanc ...???? bonne journée

    6
    Lundi 31 Août 2015 à 08:00

    Bonjour Peache, qui sait pourquoi, je ne suis pas étonnée de ton commentaire? smile

    Passe une belle semaine et merci de ta visite, bises.

    7
    Vendredi 4 Septembre 2015 à 08:42

    hello Trykelle....

     encore une fois je m'evade en lisant cette belle legende....merçi a toi..

     je te souhaite un agreable w.kend..bises  "V"

    8
    Vendredi 4 Septembre 2015 à 08:55

    Merci de ta visite ma chère Valéria, belle fin de semaine à toi aussi, bises.

    9
    Mardi 15 Septembre 2015 à 00:13

    Bonsoir ma chère Triskèle,

     Velléda mythe ou réalité...? wink2  Son histoire est intéressante, son existence est apparemment prouvée, ses dons de divination reconnus mais elle semble être rentrée dans la légende de par ses fonctions de prophétesse et de déesse. 

    Pourquoi as-tu classée cette histoire dans boîte à idée?

    Belle semaine ma douce Triskèle, en espérant que tout va bien pour toi!

    Bisous ensoleillés

    10
    Mardi 15 Septembre 2015 à 08:11

    Bonjour Neige, Velléda a existé et d'ailleurs son nom est devenu une fonction qui se transmet de siècle en siècle, bien que dans le mystère.

    Je l'ai mise dans boite à idées parce que ce n'est pas une légende comme je l'ai indiqué, c'est de l'histoire, c'est ma boite fourre-tout dont je dois changer le nom mais je ne sais pas comment l'appeler, si quelqu'un a une idée je suis preneuse!

    (Bon j'ai changé le nom, j'y pensais depuis longtemps mais j'avais oublié, merci ma puce!)

    Merci de ta fidélité, passe une belle semaine, grosses bises.

     

    11
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 12:12

    De l'histoire qui ressemble à une légende ... Bises Triskèle, je poursuis mon chemin ...

      • Vendredi 9 Octobre 2015 à 12:47

        Histoire et légendes parfois se confondent, je te suis chère Béa!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :