• Prométhée

    Prométhée

    Titan créateur des hommes, se rebellant contre Zeus pour aider ces hommes.
    Il triche, non pour lui-même mais pour les autres, dont il devient le bienfaiteur.

    Prométhée, le créateur de la race humaine, était le fils de Japet (ou du Titan Eurymédon) et de la Nymphe Clyméné, et le père de Deucalion.
    Prométhée et Epiméthée sont aussi les frères d’Atlas (celui qui sera puni par Zeus et devra porter éternellement la voute céleste sur ses épaules) et Ménoïstos qui sera foudroyé à cause de sa trop grande arrogance.
    Or ces deux frères ont été d’une aide précieuse au côté de Zeus lors de son combat contre les titans. Ainsi pour les remercier il leur confie une mission hautement importante: celle de la création des êtres vivants, des mortels.

    Mythe de Prométhée
    Prométhée aurait créé les hommes à partir d'eau et de terre. Athéna, née en jaillissant de la tête de Zeus, introduit le souffle de la vie dans ces corps d'argile. Selon Platon, Prométhée entend compenser l'erreur de son frère Épiméthée qui avait donné aux animaux, au détriment de la race humaine, les dons les plus importants : force, rapidité, courage et ruse; poil, ailes ou coquille, et ainsi de suite .

    Prométhée, dont le nom en grec signifie “ prévoyant ”, ne fut pas seulement un dieu industrieux, mais plutôt un créateur. Il remarqua que, parmi toutes les créatures vivantes, il n'y en avait pas encore une seule capable de découvrir, d'étudier, d'utiliser les forces de la nature ; de commander aux autres êtres, d'établir entre eux l'ordre et l'harmonie, de communiquer par la pensée avec les dieux, d'embrasser par son intelligence non seulement le monde visible, mais encore les principes et l'essence de toutes choses : et du limon de la terre il forma l'homme.

    Suivant les versions: Épiméthée, « qui réfléchit après coup », ne sachant que faire pour les Hommes, appelle à l'aide son frère qui imagine un plan pour favoriser l'humanité. Prométhée fait en sorte que l'Homme puisse tenir debout sur ses deux jambes, il lui donne un corps plus grand, distingué et proche de celui des dieux.
    Zeus, qui avait décidé d'exterminer totalement la race des hommes, et qui ne l'avait épargnée que sur l'intervention expresse de Prométhée, s'irrita de leurs talents divers et aussi de voir leurs pouvoirs s'accroître sans cesse. Afin d'éviter que l'homme ne soit l'égal des Dieux, Zeus retire le feu aux hommes.

     Puis, après la victoire des nouveaux dieux dirigés par Zeus sur les Titans, Prométhée se rend alors sur le char du soleil avec une torche, dissimule un tison dans une tige creuse de roseau et donne le « feu sacré » à la race humaine. Il enseigne aussi aux humains la métallurgie et d'autres arts, eux-mêmes enseignés à Prométhée par Athéna qui était complice puisqu’elle l’aida à entrer secrètement dans l’Olympe.

    Dans la plus ancienne version, d'Hésiode, c'est à la suite du choix imposé par Prométhée à Zeus pour clore la dispute entre les dieux et les hommes que Prométhée donne à choisir au Dieu entre deux parties d'un bœuf. Dans l'une, il met la graisse et les os et dans l'autre, plus petite et moins bien agencée, les morceaux les meilleurs. Zeus choisit la plus grosse part et en conçoit de la rancune. C'est de ce temps que les hommes laissent aux dieux la graisse et les os dans les sacrifices.

    Zeus, qui se sent dupé, décide de punir les hommes en les privant du feu de sa foudre. Or celui-ci est essentiel pour la survie de l'humanité puisqu'il sert à la cuisine, au chauffage et à tous les arts. C'est donc pour éviter aux hommes les conséquences désastreuses de cette punition que Prométhée intervient une fois encore pour les aider: il dérobe le feu de Zeus et le leur donne. Ce nouveau don, qui est un vol, établit une séparation radicale entre les dieux et les hommes, qui, par le moyen du feu, acquièrent une autonomie qu'ils n'avaient pas lorsqu'ils dépendaient du feu du ciel.
    Prométhée entre de ce fait en conflit avec Zeus qui lui inflige un supplice : Héphaïstos l'enchaîne nu à un rocher dans les montagnes du Caucase, où un aigle (ou un vautour selon les versions) vient lui dévorer le foie chaque jour. Sa souffrance devient ainsi infinie, car chaque nuit son foie repousse.

    Mais Zeus s'était repenti de lui avoir infligé ce châtiment, car Prométhée l'avait, depuis, averti amicalement de ne pas épouser Thétis, de crainte qu'elle n'engendre quelqu'un qui serait plus puissant que lui, et, à présent qu'Héraclès intercédait pour le pardon de Prométhée, Zeus l'accorda. Cependant, comme il l'avait un jour condamné à un châtiment éternel, Zeus stipula que pour donner l'impression d'être toujours prisonnier, il devrait porter une bague faite du métal de ses chaînes et sertie d'une pierre du Caucase, et ce fut la première bague sertie d'une pierre. Mais les souffrances de Prométhée devaient durer jusqu'au jour où un immortel descendrait de son plein gré au Tartare, à sa place; aussi Héraclès rappela-t-il à Zeus qu'il tardait à Chiron de se libérer de son don d'immortalité depuis qu'il souffrait d'une blessure incurable.
    Ainsi n'y avait-il plus d'obstacle et Héraclès, invoquant Apollon abattit le griffon vautour d'une flèche au cœur et délivra Prométhée.

    En philosophie, le mythe de Prométhée est admis comme métaphore de l'apport de la connaissance aux hommes. C'est un des mythes récurrents dans le monde proto-indo-européen (mais on le retrouve également chez d'autres peuples) :
    Il rapporte comment ce messager divin ose se rebeller, pour voler (contre l'avis des dieux) le Feu sacré de l'Olympe (invention divine symbole de la connaissance) afin de l'offrir aux humains et leur permettre de s'instruire .
     Le mythe de Prométhée, dans un second temps, témoigne de l'antagonisme qui oppose les dieux aux hommes. Les dieux sont responsables des maux qui accablent les hommes, et ceux-ci ne peuvent s'épanouir qu'en s'affranchissant des dieux, par une attitude de défi et de révolte.

     Dans sa colère contre Prométhée et les hommes, Zeus fait forger par Héphaïstos une femme merveilleusement belle et dotée de tous les charmes, Pandore, qu'il envoie à Épiméthée, porteuse d'une boîte où toutes les calamités se trouvent enfermées. Malgré la mise en garde de Prométhée, Épiméthée accepte Pandore, ouvre la boîte et tous les maux qui depuis lors affligent l'humanité se répandent sur la Terre. Ainsi, comme dans la tradition biblique, le châtiment de l'homme est lié à l'apparition de la femme. (Ben tiens!)
    Bien des passages (de cette mythologie et d’autres) ont été repris dans la Bible, comme le déluge provoqué par Zeus, duquel il  sauve Deucalion, fils de Prométhée…
      

     

    Sources; Wikipédia -  http://dinoutoo.pagesperso-orange.fr/mythogie/repp/promethee.htm-mythologica.fr - http://mythe.canalblog.com/archives/2010/08/05/18749663.html

     

    « L'Oudjat ou Oeil d'HorusLe Pentagramme »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Octobre à 11:23

    Bonjour

    etrange pas un seul commentaire

    j'espere que mon modeste texte fera venir d'autres gens

     

    merci de nous remémorer la legende de Prométhée, le créateur qui peut etre considéré comme l'inspirateur le bon patron de tout créateur

     

     

    et comme toujours dans la plupart des mythes les malheurs viennent des femmes avec Pandore, ici présente

    pour se changer les idées féministes il faut voir Wonder Woman,

    heroine amazone de bande dessinée au depart, le film récent qui va sortir en dvd ou bluray fin du mois

      • Mercredi 11 Octobre à 12:26

        Bonjour Philippe, tu vois en 2013, à mes débuts, j'avais peu de lecteurs.

        Prométhée était le créateur et le protecteur des hommes; comme dans beaucoup de mythes il semble que les dieux aient toujours peur que les hommes ne les égalent, tout comme tu dis la femme est cause de malheurs. Mais n'est-ce pas parce qu'elle fait preuve d'une curiosité intellectuelle bien compréhensible alors que l'homme se contente béatement d'obéir et de se laisser vivre? smile

        Bonne journée et merci Philippe, amitiés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :