• Les femmes oiseaux

    "Les Oiseaux de la Joie et du Chagrin", à gauche Sirin, à droite l'Alkonost.
    Par Viktor Vasnetsov

     

    L’Alkonost - le Gamaïoun - Sirin.

    Les femmes oiseaux de la mythologie Slave.

    Ce sont des créatures prophétiques que l’on retrouve plus particulièrement dans les légendes russes. Elles ont la tête et le buste d’une très belle femme et le corps d’un oiseau.

    Dans diverses traditions folkloriques, incluant celles de Russie, ces femmes-oiseaux ont une place spirituelle significative, se situant entre le monde de la vie et celui de la mort.

    Elles ont de toute évidence été récupérées par la religion qui les a associées à Dieu, à des saints ou au paradis.

     L'Alkonost

    Le nom Alkonost viendrait du demi-dieu grec Alcyone transformé par les dieux en martin-pêcheur.

    L'Alkonost à le don de calmer les vents et les tempêtes. Durant les 6 à 7 jours où elle couve ses œufs sur la côte, la mer reste calme et le vent faible remplace la tempête. Son chant triste est si beau et doux qu’il fait tout oublier à celui qui l’écoute.

    Malgré cette influence et contrairement à Sirin, l’Alkonost n’est pas considérée comme une créature maléfique.

    Pour l'Église orthodoxe russe, l’Alkonost personnifie la volonté de Dieu. Elle vit au paradis, mais entre dans notre monde pour livrer un message.

    L'Alkonost au travers de l'art russe.

    Dans l'un des opéras de Rimski-Korsakov intitulé La légende de la ville invisible de Kitež, l'Alkonost apparaît plusieurs fois avec Sirin. Alkonost et Sirin sont les oiseaux du paradis qui ont la tâche d’annoncer la mort à la Vierge Févronie et de la guider à la vie éternelle.

    On le retrouve aussi bien dans la littérature que dans les motifs décoratifs d'architecture en bois.

     

     Le Gamaïoun

    Le Gamaïoun personnifie toutes la science du monde, il sait tout sur la création de la terre et du ciel, des dieux et des héros, des hommes, des monstres, des oiseaux et des animaux.

    Il chante des hymnes divins aux hommes et prédit l'avenir à ceux qui savent l'écouter. Mais il est difficile d'entendre les augures du Gamaïoun car ils ne sont proférés que dans le bruit de l'orage.

    Il vit sur une île qui se situe à l'est du Paradis.

    Le Gamaïoun symbolise ainsi la sagesse et la connaissance. Cet oiseau est semblable au Phénix et ses cris portent bonheur. 

    Les femmes oiseaux

    Viktor Vasnetsov a peint une représentation de cet oiseau mythique en 1897.

     Une image de la version de Vasnetsov datant de 1889 inspira le poète Alexandre Blok. Ce dernier écrivit un poème qui fut mis en musique par Dmitri Chostakovitch en 1967 (opus 127-2 : Sept Romances sur des poésies par Blok pour soprano, violon, violoncelle et piano).

    Sergueï Essénine fait allusion dans son poème Табун (Taboun, « Le Troupeau », 1915) à la chanson du « gamaïoun ébouriffé ».

     
      Sirin

    Sirin vit dans les « terres indiennes » proche d’Éden ou autour du fleuve Euphrate.

    Son chant ensorcelant fait perdre la mémoire aux hommes qui l’entendent. Elle chante des airs mélodieux aux saints, leur prédisant des joies futures.

    Mais Sirin est dangereuse pour les mortels, les hommes qui l’écoutent oublient tout de la vie terrestre, y compris boire et manger, ce qui cause finalement leur mort.

    Afin de dissuader l’oiseau de chanter pour eux, les gens tentaient d’échapper à Sirin en tirant des coups de canon, en appuyant sur les sonnettes ou en faisant tout le bruit qu‘ils pouvaient de toutes les façons possibles.

    Rares sont ceux qui peuvent la voir, car elle vole très vite.

    Malgré ses ailes, Sirin était aussi considérée comme une sirène, ayant le même pouvoir maléfique.

     Les femmes oiseaux

    Pseudonyme

    Au début des années 1920, le pseudonyme de « Sirine » a été choisi par le jeune écrivain Vladimir Vladimirovitch Nabokov, au départ simplement pour éviter la confusion avec son père, Vladimir Dmitrievitch Nabokov, une personnalité connue qui publiait dans la même revue de l'émigration russe à Berlin, Roul. Nabokov a écrit sous ce pseudonyme jusqu'à son départ pour les États-Unis en mai 1940. Nabokov avance l'explication suivante :

    « J'ai lu dans un livre qu'il y a plusieurs siècles existait un genre de faisan merveilleux qui hantait les bois de la Russie : il a survécu sous le nom d'«oiseau de feu» dans les contes de fées et donné une partie de son éclat aux sculptures enchevêtrées qui ornent les toits de chaumières. Cet oiseau merveilleux a laissé une impression si forte dans l'imagination populaire que son envol doré est devenu l'âme même de l'Art russe ; le mysticisme a transformé Séraphin en une nuée d'oiseaux à longue queue, aux yeux de rubis, avec des griffes d'or et des ailes inimaginables ; en enfin, aucune autre nation au monde ne révère autant les plumes de paon et les girouettes. »

    — Vladimir Nabokov.

     

     

     

    Source: Wikipédia

    « L'amandierLimelight »

  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Novembre 2015 à 10:04

    toutes les femmes sont des oiseaux ...!!! Si quelques unes sont du côté noir, la plupart est située au soleil...

    2
    Mardi 24 Novembre 2015 à 10:44

    Oh ça c'est très gentil mon cher Peache!
    Merci pour toutes les femmes qui t'embrassent par mon entremise. Je te souhaite une journée pleine d'oiseaux voletant au soleil, bises.

    3
    Mardi 24 Novembre 2015 à 11:41

    Bel article, comme toujours... Je ne connaissais pas ces oiseaux là ;) 

    Je connais beaucoup moins les légendes russes, et j'aime beaucoup leur interprétation.

    Je suis ravie de lire ces mythes. Et les illustrations sont tout simplement sublimes ! La représentation de Sirin est splendide !

    Merci pour tes articles, ils m'en apprennent toujours plus <3

    Gros Bisous Annie et Bonne Journée :)

     

    4
    Mardi 24 Novembre 2015 à 11:51

    Merci Stéphanie, les mythologies du monde sont si diverses, et c'est vrai qu'elles sont bien jolies ces femmes oiseaux. Je suis ravie que ça te plaise.

    Merci de ta visite et je te souhaite une belle journée, bises.

     

    5
    Mardi 24 Novembre 2015 à 14:19

    Bon jour Triskèle ! Je ne connaissais pas du tout ces légendes autour de femmes-oiseaux. J'aime beaucoup les images qui illustrent ton article. Bises Triskèle et à bientôt

    6
    Mardi 24 Novembre 2015 à 14:53

    Bonjour Béa, je suis contente que ça te plaise, je les ai découvertes tout récemment.

    Merci de ton passage, passe une belle fin de journée, grosses bises.

    7
    Mardi 24 Novembre 2015 à 15:49

    hello Tryskele...

     des legendes qui me font voyager..

     dans ce beau pays qu'est la Russie...

     j'ai un faible pour" l'alkonost"..

     laissons notre imagination....nous emporter....et rever un peu..

     belle semaine a toi  bises  "V".

     

    8
    Mardi 24 Novembre 2015 à 16:21

    Bonsoir Valéria, à chacun ses préférences, ces femmes oiseaux sont à double face. Nous sommes ici pour rêver et nous évader par la pensée, c'est de plus en plus nécessaire dans ce monde.

    Merci de ta visite chère Valéria, passe une douce soirée, bises.

     

    9
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 23:14

    Ma chère Triskèle,

    J'aime les légendes du monde, celle des femmes-oiseaux est très intéressante! La beauté est attirante mais c'est à double tranchant, se cache souvent une âme destructrice derrière ce "beau plumage" bad

     Les photos sont magnifiques, et notamment celle de Sirin, là on voit vraiment la femme-oiseau dans toute sa splendeur, si son chant est l'égal de sa beauté je comprends que ceux qui l'écoutent, oublient de manger...

    Merci ma douce Triskèle, j'ai beaucoup aimé!As-tu vu? J'ai répondu à ta Q sur la maison coquillage , hihi he

    À ton avis dois-je demander à Alkonost de venir calmer la tempête qui fait rage? La pluie est enfin tombée tout à l'heure, oh pas assez,  très fort mais pas longtemps! Peut-être dans la nuit, on verra.

    Très belle fin de semaine, de gros bisous tendresse ma douce amie lointaine.

    10
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 07:46

    Bonjour Neige,

    Merci d'aimer mes femmes oiseaux, qui comme tout le monde ont leurs qualités et leurs défauts.

    Oui j'ai lu ta réponse, en fait je connaissais bien cette maison mais vue sous cet angle je ne l'avais pas reconnue. Elle me plait vraiment et l'intérieur est magnifique, merci à toi.

    J'espère que la météo chez toi s'est calmée, ici il commence à faire froid mais assez beau.
    Je t'embrasse petite Rose, passe une belle fin de semaine et à bientôt.

     

    11
    Samedi 28 Novembre 2015 à 09:39

    Je connais bien cette image d'oiseau de feu des contes russes qui me rappelle un livre de contes de mon enfance!!! Il est bien difficile de se protéger de si belles sirènes.

    12
    Samedi 28 Novembre 2015 à 09:56

    Bonjour Volodia, c'est vrai qu'elles sont bien jolies et ensorcelantes! Gare aux hommes qui veulent trop s'en approcher.

    Merci de ta visite, je te souhaite une belle fin de semaine, bises.

    13
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 11:30

    je ne connaissais pas cette légende des femmes oiseaux Merci de me la faire découvrir ! 

    J'aime beaucoup votre blog , je le mets dans mes favoris 

    Bonne journée 

    Nicole

    14
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 11:54

    Bonjour Nicole, et merci de votre gentil commentaire. J'avoue que j'ai fait un tour sur votre blog et que je ne connais rien à ces histoires de Sims, les découvertes sont toujours intéressantes, mais votre Scarlett est très belle. Autant en emporte le vent est un de mes films préférés.

    Merci pour votre visite et bonne journée à vous aussi, amitiés.

    15
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 12:30

    Bonjour Triskèle  

    les sims est un jeu  ludique qui permet non seulement de jouer mais aussi de faire des créations ...soit de personnages , soit d'architectures , soit d'objets ou de stylisme  et même si l'on est plus calé de mondes .

    C'est un peu la maison de poupées de notre enfance . Je crée des personnages que je présente  en images et que les joueurs de sims  peuvent télécharger pour mettre dans leur jeu 

    Evidemment mon blog n'a rien à voir avec le votre .

    C'est juste une détente , un amusement et un retour en enfance en ce qui me concerne . 

    Voir mon autre blog de souvenirs d'enfance .  ou j'e l'explique un peu dans un des textes Les découpages 

    J'aime beaucoup le votre , je suis une passionnée de lectures de contes et légendes , de mythologie et de fantastiques ... 

    Merci d'être venue visiter mon blog .

    Amicalement 

    Nicole

    16
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 12:58

    Et bien voilà, j'ai encore appris quelque chose et j'aime ça, merci.
    Chacun a le blog qui lui correspond, nous écrivons sur nos centres d'intérêt et la diversité c'est bien, si nous étions tous identiques quel ennui! Celui de vos souvenirs d'enfance est très beau, ça me rappelle un peu mon enfance à moi avec ces photos d'antan qui ressemblent aux miennes.

    Encore merci Nicole, toutes mes amitiés.

    17
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 10:08

    hello Trykele...

     je deploie toutes mes ailes..

     pour te souhaiter une agreable semaine...bises  "V.

    "

    18
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 10:30

    Bonjour Valéria, tes ailes sont très jolies femme-oiseau de l'Orient, merci beaucoup.

    Très belle semaine à toi aussi, grosses bises.

    19
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 06:12

    Le bruissement des ailes de l 'Alkonost que tu es, est semblable au souffle des alizés,

    porteur de messages d'espoir et de paix. Mais c'est à pas de Loup que sur tes terres je reviendrais.

    20
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 07:08

    Bonjour Loupzen, as-tu remarqué combien mes terres sont douces et accueillantes sous tes pattes? Ici tu peux courir librement et revenir quand tu veux, tu seras toujours le bienvenu.

    Merci de ton passage et de ton beau commentaire, latcho divès.

    21
    Dimanche 3 Janvier 2016 à 11:16

    Voilà de bien belles créatures , présentées par de très jolies images , qui chassent les idées noires que m'inspiraient les HARPIES .

    J'en ai hélas connu de jolies harpies ... mais celles là n'avaient pas d'ailes frown

     

    Mais soyons positifs et sachons reconnaître  la beauté là ou elle se cache cool

      • Dimanche 3 Janvier 2016 à 11:28

        Merci Jean Paul, tu trouveras bien des créatures surprenantes dans mon monde, et j'espère que beaucoup te plairont, mais te connaissant, je pense que oui.

        N'hésite pas à commenter, j'ai toujours apprécié ton grain de sel smile, bises et bon dimanche.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :