• Le Val sans Retour

    Le Val sans Retour

    Le Val sans Retour


    Morgane, fée du Val sans Retour

    (Version classique selon Wikipédia)

    Les roches pourprées et abruptes du Val sans Retour ressemblent au caractère de Morgane, la princesse fée, demi-sœur du roi Arthur.
    Le Val sans retour, Val périlleux ou encore Val des faux amants, est un lieu légendaire du cycle arthurien en forêt de Brocéliande, ainsi qu'un site renommé de centre-Bretagne, dans la forêt nommée administrativement forêt de Paimpont. La légende qui y est attachée, racontée dans le Lancelot-Graal (début du XIIIe siècle), circulait oralement avant la fin du XIIe siècle.

    Pour se venger du beau Guyomarc’h, qui l’avait trahie, et de son amoureuse, elle condamna leur corps à subir la douleur du feu et de la glace. Puis elle les enferma dans la roche pourpre du Val. Le rocher des Faux Amants, les jeunes gens pétrifiés par la fureur de la fée, se dresse encore au-dessus du Miroir aux fées.

    Le Val sans Retour

    Pour que sa vengeance soit complète, Morgane décida de punir tous les amants infidèles. Elle jeta un sort sur l’entrelacs de vallées resserrées qui forme le Val sans Retour. Tous les amants infidèles qui avaient le malheur de passer par là restaient prisonniers de murs d’air invisibles dressés par la fée. Les jeunes chevaliers ainsi capturés perdaient le sens de la réalité et du temps passé. Leur longue captivité leur semblait un bref moment plein de plaisirs...

    Après dix-sept ans, Morgane est déjouée par Lancelot du Lac, resté fidèle à Guenièvre, qui libère 253 chevaliers. Ce récit constitue la plus éclatante action de Morgane contre la chevalerie arthurienne, et une inversion des rôles masculins et féminins tels qu'ils sont conçus dans la littérature médiévale.


    La version de Barjavel dans « l’Enchanteur: » (très simplifiée.)

    Morgane avait passé un accord avec le diable: il lui construirait un château magique dans le Val sans Retour et en échange elle lui apporterait des âmes dont il manquait cruellement.
    Lancelot s’en retournant à Camelot voulut se désaltérer à une source. Hélas celle-ci était une création du démon à la demande de Morgane qui se mourrait de désir pour le chevalier. Cette eau ensorcelée fit perdre l’esprit à Lancelot qui oublia tout ce qu’il était et tout ce qui le concernait.

    Arriva alors Morgane, qui emporta Lancelot dans son château.
    Elle le lava et le vêtit, l’installa dans un appartement de rêve. Chacune des chambres de ce château doté de multiples et vastes étages était occupé par un homme qu’elle avait déjà capturé de par ses sortilèges.
    Il n’en sortait jamais, il n’en éprouvait même pas le désir, et de toutes façon il n’y avait nulle part de sortie.

    Depuis des années Morgane attirait des hommes de cette façon pour son propre plaisir et tous avaient perdu la mémoire, mais celui qu’elle désirait par-dessus tout était Lancelot, sans doute à cause de la jalousie qu’elle avait toujours éprouvé à l’égard de Guenièvre. Elle souhaitait ardemment la faire oublier à Lancelot pour qui n’existait aucune autre femme.
    Elle procurait à chacun de ses prisonniers des distractions selon leurs goût, il leur suffisait de les souhaiter pour les obtenir. Ils ne se posaient pas de questions et se trouvaient heureux.

    La nuit venue, Morgane dévêtue se glissa dans le lit de Lancelot, mais lui comme un innocent ne savait pas ce qu’elle lui voulait et acceptait ses caresses en souriant béatement. Morgane enrageait et trouvait que l’oubli provoqué par la source ensorcelée était vraiment excessif.
    Malgré des nombreuses tentatives Morgane n’arriva jamais à ses fins.

    Viviane et Merlin ne parvenaient plus à joindre Lancelot depuis qu’il avait perdu la mémoire et ignoraient où il se trouvait. Alors un jour, en désespoir de cause, Viviane se réunit avec Guenièvre et la mère de Lancelot pour prier toute une nuit afin de le délivrer. Et ça fonctionna!
    Au matin, Lancelot put enfin sortir de sa prison en fracassant une fenêtre, et après bien d’autres aventures il finit pas retrouver sa mémoire et se précipita pour sauver Guenièvre promise au bûcher pendant que son fils Galaad découvrait le Graal.
    Mais tout ceci est une autre histoire.

    C’est la découverte du Graal qui a rendu le diable furieux au point qu’il détruisit le château de Morgane, libérant ses hôtes ébahis; Morgane dont il voulut capturer l’âme, mais il se brûla les mains sur la coquille dans laquelle elle s’était enfermée, façonnée avec du ciment et de l’eau bénite.

    Morgane y est toujours, le ciment est devenu un rocher du haut duquel on a une vue plongeante sur le val sauvage.

     

    Le Val sans Retour

    Morgane par Sandrine Gestin

     


    Sources: Wikipédia et René Barjavel.

     

     

     

     

    « Histoire: Eilan/Hélène

  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Mai à 08:31
    bonjour
    merci pour le récit j 'adore m 'y replonger .

    et j' ai trouvé très belle le dessin de Morgane par S.Gestin
    je trouve cette légende superbe ,c'est celle que je préfére de toutes
    bonne journée
    kenavo Triskéle
      • Lundi 15 Mai à 09:22

        Bonjour Monica, toi qui aimes aussi ce monde de légendes Arthuriennes je te conseille le livre de Barjavel que j'ai adoré.

        Merci de ce commentaire, grosses bises, kénavo.

    2
    Saby
    Lundi 15 Mai à 14:52
    Ah be mince pourquoi ils mettent un e à Morgan ... ma fille s appelle Morgan comme la fée et nous avons tenus justement à ne pas mettre ce sacré e car Morgan the fey
      • Lundi 15 Mai à 15:28

        Et bien ma chère Saby, c'est que toi tu l'écris à l'anglaise alors que nous l'écrivons en français. smile

        Bonne fin de journée, bises.

    3
    Mardi 16 Mai à 00:29

    j'en connais qui se morganiseraient  avec plaisir 

    tiu historio pruvas ke amoro ne estas malgranda afero !

    amikaj kisetoj

      • Mardi 16 Mai à 08:27

        Hé non, pas facile, aucun homme ne résistait à Morgane sauf celui qu'elle voulait!

        Merci Peache, kisetoj.

    4
    Mardi 16 Mai à 07:04

    Terre de Bretagne, terre de légendes, je me suis aussi passionné par toutes ces aventures de Merlin, Arthur, Lancelot en forêt de Broceliande, j'ai lu quelques ouvrages sur le sujet et je crois que c'est ce sujet la qui m'a conduit à découvrir toute l'œuvre de Barjavel

    Amicalement

    Claude

      • Mardi 16 Mai à 08:28

        Bonjour Claude, tu ne m'étonnes pas, Barjavel est un conteur merveilleux.

        Merci de ta visite, bonne journée, amitiés.

    5
    Dimanche 21 Mai à 10:13

    Bonjour Triskèle,

    comme toujours tu sais nous enchanter, c'est toujours un véritable plaisir de parcourir ton superbe

    blog . Un véritable sanctuaire pour tous ceux qui veulent s'instruire ou compléter leurs connaissances !

    la foret de broceliande, la fée Morgane .... que de souvenirs !

    très bien écrit, très intéressant !

    merci pour ce partage Triskèle

    passe un très bon week end

    amicalement

    claude smile

      • Dimanche 21 Mai à 10:43

        Bonjour Claude, tes commentaires sont toujours si gentils, je ne t'en remercierai jamais assez, et tu remets ma pendule à l'heure car depuis ce matin j'étais sûre que nous étions dimanche! smile

        Alors un grand merci pour ton passage et je te souhaite également un agréable week-end, bises.

    6
    Mardi 23 Mai à 19:16

    Coucou Triskèle ! 

    Me revoilà par ici, tout ce qui "tourne" autour de Morgane et Lancelot me fascine ... J'ai séjourné il y a longtemps à côté de la forêt de Brocéliande, espérant je ne sais quoi d'extraordinaire, mais évidemment entre les légendes et la réalité, il y a une montagne ... tongue En l’occurrence une forêt qui garde jalousement ses secrets. Merci Triskèle, j'ai adoré me replonger dans cette légende . Bonne soirée, à bientôt happy

      • Mardi 23 Mai à 19:36

        Coucou Béa, Merlin n'a pas répondu à ton appel? Quel dommage!

        Merci d'avoir fait ton petit parcours dans mes mondes, passe une agréable soirée, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :