• Flore - Chloris

     Flore par Alphonse Mucha

    Flore - Chloris

    Chloris, la jolie nymphe
    Chloris dans la mythologie grecque, est une nymphe d’une grande beauté dont s’éprend Zéphyr, le Vent d’Ouest. Chloris n’a que peu d’importance dans les croyances grecques.
    Elle apparaît dans l’histoire de Zéphyr qui, un jour qu’il l’aperçoit, tombe amoureux d’elle, l’enlève et en fait son épouse. Elle lui donne un fils, Carpos, le Fruit.

    Flore, déesse des Fleurs et du Printemps
    C’est dans la mythologie romaine que le personnage prend de l’importance, Ovide l’ayant associée à Flore (ou Flora), déesse des Fleurs et du Printemps.
    Selon le récit qu’il fait dans les Fastes: « Celle que vous appelez Flore était autrefois Chloris ». Après que Zéphyr l’a enlevée, elle devient sa femme et reçoit en guise de cadeau de mariage des champs emplis de fleurs magnifiques. Elle se voit également dotée du pouvoir de contrôler les floraisons du printemps, et devient déesse sous le nom de Flore.

    Comme toutes les divinités associées au renouveau de la nature après l’hiver, Flore est une divinité de la fertilité. Selon Ovide, c’est elle qui permet à Junon de concevoir Mars sans s’être unie à Jupiter: Flore offrit, à la fin de l'hiver, un lys enchanté à la déesse Junon. Cette fleur magique permit à la « mère des dieux » de concevoir, par simple contact, le dieu Mars, seigneur de la guerre et des festivités de Printemps.

    Si elle préside à l’épanouissement des fleurs sauvages, elle contrôle également les fleurs des champs et, par conséquent, la vie des campagnes. C’est en effet grâce aux floraisons printanières que naîtront plus tard les récoltes : « Si les blés ont bien fleuri, les granges seront pleines ; si la vigne a bien fleuri, vous aurez du vin » (les Fastes). Flore fait don du miel aux hommes : « Le miel est un de mes présents; c’est moi qui appelle, vers la violette et le cytise, et sur les branches touffues du thym, l’abeille qui donnera le miel ». Enfin, elle « préside à ces belles années de jeunesse où la vie est surabondante, où le corps est dans toute sa vigueur. »

    Le personnage de la déesse Flora est parmi les divinités agraires d'Italie une des plus antiques et des plus puissantes. Chaque année en avril, elle était célébrée dans les fêtes agraires destinées à favoriser les récoltes. Sans sa faveur en effet, ni croissance des céréales, ni des arbres fruitiers. La déesse Flore joue ainsi dans le monde végétal le même rôle essentiel que Vénus dans le monde des êtres animés, hommes et animaux.

    Flore est célébrée au printemps à Rome: des fêtes sont données en son honneur, les floralies, pour lesquelles les participants se ceignent le front de guirlandes de fleurs. Les floralies sont des festivités au caractère licencieux: sous son apparence de madone, elle demeure la déesse des plaisirs charnels qui ressuscitent au Printemps. Les rencontres sexuelles étaient nombreuses pendant les jeux qui lui étaient consacrés et les fleurs les plus capiteuses étaient mêlées au vin en son honneur...
    Flore « veut que la joie plébéienne éclate aussi dans ses fêtes en toute liberté ; elle nous invite à jouir du bel âge, tandis qu’il est dans sa fleur »; « Le convive […] danse, agité par les fumées du vin, et, dans ses mouvements désordonnés, il ne suit d’autre maître que l’ivresse. L’amant, ivre aussi, chante sur le seuil inexorable de sa belle maîtresse » (les Fastes). Pendant les floralies se donnent également des pièces légères, car « Flore demande au théâtre un ton badin ». Des animaux des champs sont sacrifiés, en particulier des chèvres et des lièvres.

    Flore est représentée comme une belle jeune femme portant une couronne de fleurs ou tenant un bouquet. À la Renaissance, avec le goût renouvelé pour les œuvres antiques et les sujets mythologiques, plusieurs peintres s’intéressent aux textes d’Ovide, et incluent Flore dans leurs peintures. Dans le Printemps de Sandro Botticelli, on voit côte à côte, sur la droite de l’œuvre, Chloris (enlevée par Zéphyr) et Flore, qui porte une robe fleurie et une couronne de fleurs. On retrouve Flore notamment chez Titien, avec Flore (1515, galerie des Offices, Florence) et chez Nicolas Poussin, avec le Triomphe de Flore (vers 1627, musée du Louvre, Paris) et l’Empire de Flore (1631, Gemäldegalerie, Dresde).

     

    (Flore par Botticelli)


    Sources: http://www.maison-artisans.com/produit-14389-2-flora.html
    http://www.mythologica.info/mythologie-romaine/flore-deesse-des-fleurs-et-du-printemps/

    « Les MusesParenthèse Archéo »

  • Commentaires

    1
    Lundi 24 Février 2014 à 12:40

    Une nymphe très sympathique que nous aurons bientôt plaisir à fêter ! Merci pour cet article bien dans l'actualité du moment. Bises de Béa

    2
    Lundi 24 Février 2014 à 12:53

    Oh oui, vivement qu'elle arrive et s'installe pour de bon! Les fleurs commencent à l'appeler.
    Bisous Béa

    3
    Lundi 24 Février 2014 à 16:41

     superbe legende...bonne journee  "V"

    4
    Lundi 24 Février 2014 à 17:06

    Merci Valéria, je te souhaite une belle semaine ensoleillée, amitiés.

    5
    Mercredi 26 Février 2014 à 11:11

    Tout cela sent admirablement,avec maints parfums différents de subtilité,le renouveau,le soleil....un brin de printemps(sans aller trop vite qd même)Biz à Toi

    6
    Mercredi 26 Février 2014 à 11:16

    Très belle image Marco, je te remercie. Pas encore le printemps ici, même si hier encore j'y croyais, un gros orage de grêle et tout est blanc comme sous la neige! Belle journée, bises.

    7
    Jeudi 27 Février 2014 à 15:43

    Beaux choix que Mucha et Botticelli pour nous présenter Flore et la plus discrète Chloris. Les fleurs à Avignon sont en bouton, prêtes à éclore et ce n'est pas la pluie qui leur manquera cette année, sans doute plutôt le soleil. Bonne fin de journée à toi et persiste pour la cigarette, comme je l'écris en commentaire, on se sent tellement libre sans elle.

    8
    Jeudi 27 Février 2014 à 16:15

    Elles sont jolies mes illustrations n'est-ce pas? Merci Fardoise, et je vais me montrer volontaire je te le promets, aide moi de tes pensées positives smile Bises.

    9
    Cicne&Ròsa
    Vendredi 4 Avril 2014 à 10:57
    J'ai composé un Ode à Flore afin de célébrer l'arrivée du printemps ainsi que l'équinoxe. J'ai un faible pour la Flore de Francesco Melzi, disciple et ami de Léonardo da Vinci, avec ses fleurs d'ancolie. Bonne journée :-)
    10
    Vendredi 4 Avril 2014 à 11:12

    Flora a inspiré énormément de poètes et de peintres, il semble que Melzi en ait peint au moins deux:

    Merci de ta visite, bonne journée.

    11
    Cicne&Ròsa
    Vendredi 4 Avril 2014 à 11:37

    Je ne connaissais pas celle de gauche, tiens ; je vais creuser, merci :-)

     

    Le Printemps s'en vient [Droit de réponse de Flore]

     

    Je suis ode à la vie, la rayonnante à la gorge laiteuse,
    Les lèvres pourpres ou rose tendre, audacieuse,
    Non pour le plaisir de la chair mais pour celui de rire,
    Regarder la nature s'éveiller doucement, et revivre,
    Après le long repos hivernal et la stagnation profonde,
    Le soleil étend désormais les bras et ses merveilleuses ondes,
    Pour que les couleurs pales resplendissent de mille éclats,
    Et que dansent les pétales et corolles sur un alléluia.

    Satanée Rome antique faisant de moi une courtisane,
    Seules les initiées à mon culte sauront lire les arcanes,
    De la résurrection dont il est question à mes fêtes,
    Je suis lune et l'autre parmi les astres, du ciel la conquête,
    Et je pourfend la mort de ma lame tranchante,
    Panse avec les simples la douleur lancinante,
    Des corps célestes se relevant de la guerre et du trépas,
    Grâce aux incantations des sorcières et des fées des bois.

    Nul ne dit que Zéphyr n'avait point mon consentement,
    Quand il m'enleva pour faire de moi son épouse, librement,
    Ou si, comme le veut la légende il vit en moi une femme publique,
    Prostituée vouant son corps-objet facile à l'étreinte alchimique,
    Des dieux dominateurs s'éprenant d'une simple mortelle,
    Faisant des femmes des filles mineures, sous leur tutelle,
    Ils m'impotent peu car mes racines sont en Rome ancienne,
    Celle que les Étrusques ont édifiée, belle et souveraine.

    A Toulouse où l'on célèbre encor le Trobar on me vénère,
    Pour l'ancienne Académie des Jeux Floraux je suis l'altière,
    Et les trobadors des temps modernes ressortent leur plume,
    Louant la nostalgie de la grâce et les humides brumes,
    Qui se lèvent aux Printemps quand l'astre diurne les pénètrent,
    Laissant courir jaune d'or et rouge sang sur les vagues champêtres,
    Et embrasent le coeur de toute choses en un opus commun,
    Dont les nymphes se font l'écho, chantant sous les embruns.

    Et la nuit et le jour, voici donc qu'ils se joignent,
    En un cercle parfait tel un yin et un yang,
    Il est temps de préparer l'équinoxe de printemps,
    De clore le cycle en célébrant le premier jour de l'an,
    Où les heures filent dans la durée parfaitement équitable,
    Je suis celle qui dans les sabliers rajoute le sable,
    Pour que ce clair-obscur ne dure qu'un instant fécond,
    Laissant emprunter aux héroïnes l'escalier en colimaçon.

    http://adelaisetjasmine.over-blog.com/

    Sororellement,

    12
    Vendredi 4 Avril 2014 à 12:09

    C'est très beau et ça parle à mon âme, tu es un(e) troubadour (comment dit-on au féminin?) des temps modernes.

    Merci aussi pour ton lien, ton blog est super, il y a des textes magnifiques et très inspirés;
     et je le mets dans mes favoris, sœur Occitane. Que le soleil éclaire ta route.

    13
    Lundi 2 Juin 2014 à 21:19

    Ah je comprends ma Triskèle ta préférence pour "le Printemps de Botticelli"... dans mon dernier article, j'ai fait pas mal de recherches pour l'interprétation des œuvres de Botticelli, et je retrouve avec grand plaisir ici ces belles senteurs printanières dont Flore est l'héroïne! LOL

    Très jolie gravure aussi de Mucha que je découvre!Merci ma douce Triskèle, je me régale  chaque fois que je viens te voir, pour mon plus grand bonheur!

    très belle soirée, de gros bisous tendresse

    14
    Mardi 3 Juin 2014 à 07:38

    Bonjour Neige, oui tu nous as écrit un très bel article, bien documenté, je savais que Flore te plairait!
    Merci de ta fidélité, je t'embrasse, passe une belle journée sous le soleil.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :