• Snégourotchka

    Snégourotchka

    Snégourotchka

    Légende Russe.

    Snégourotchka est «la fille de neige», fille ou petite fille selon les versions, de Ded Moroz (équivalent du Père Noël) et de Vesna, la déesse du printemps. Quand elle se promène dans la forêt, les petits animaux viennent la voir. Son coeur est froid, et si quelqu'un arrive à l'enflammer d'amour, elle fondra sous les rayons du dieu soleil Yarilo.

    Jusqu'à ses seize ans, elle grandit dans le royaume glacial de son père pour éviter que le regard de Yarilo, le dieu-soleil, ne se pose sur elle et la fasse fondre.

    À la fin d'un hiver, ses parents se disputent à propos de son avenir. Sa mère veut qu'elle soit libre et puisse quitter le royaume mais son père a peur du soleil qui peut la détruire. Finalement, ils décident de la confier à un couple extérieur.

    Ainsi un matin, un vieillard et sa femme se promènent dans la forêt enneigée et l'homme a envie de faire une « jeune fille » de neige (en russe, on ne dit pas «bonhomme» de neige). Dès qu’il a terminé et à sa grande surprise, les lèvres de la jeune fille rougissent, ses yeux s'ouvrent et elle sort de la neige: c'est une vraie jeune fille.

    Elle grandit, non pas de jour en jour, mais d'heure en heure. Bientôt le soleil printanier réchauffe la terre et des touffes d'herbe verte commencent à apparaître. Snégourotchka se cache du soleil, cherche la fraîcheur de l'ombre et offre ses bras tout blancs à la pluie bienfaisante.

    Un jour, l'été venant, des jeunes filles du village l'invitent à jouer avec elles. Elle se joint à elles avec réticence pour cueillir des fleurs, chanter et danser avec les garçons du village, tout en faisant très attention de ne jamais rester au soleil. Elle se tient en retrait jusqu'à ce que Lel, un berger, lui joue de la flûte puis la prenne par la main et l'entraîne dans la danse. A partir de ce jour-là, il vient régulièrement la voir. Mais, bien qu'il l'aime tendrement, il ne sent pas de réciprocité dans son cœur froid. Il la quitte alors pour une villageoise.

    De chagrin, Snégourotchka s'élance vers le royaume de ses parents au milieu de la forêt et supplie sa mère de lui donner un cœur d'humain. «Aimer, même pour un court instant, est plus précieux que la vie éternelle avec un cœur de glace» lui dit-elle. La prenant en pitié, sa mère réalise son souhait et lui place une couronne de lys sur la tête, tout en lui conseillant de protéger son amour du regard ardent de Yarilo.

    Courant à travers les arbres, Snégourotchka va trouver Lel et lui déclare son amour.

    Pendant qu'elle parle, si heureuse et impatiente, le soleil monte dans un ciel sans nuage, dispersant les brumes de l'aube et faisant fondre les dernières neiges. Un rayon de soleil tombe sur elle et, dans un cri de douleur, elle prie Lel de jouer un dernier air de flûte. Il s'exécute tandis que le corps de la jeune fille s'enfonce dans le sol, ne laissant qu'une couronne de lys et une petite flaque d'eau.

     

    Illustration de Nicolay Rerikh

    Ce conte a inspiré de nombreux artistes dont Alexandre N. Ostrovski, qui écrit une pièce devenue célèbre:

    Il neige sur le petit village de Tobolska. Les enfants jouent à se jeter des boules de neige, et un flocon prend vie. C’est une jeune fille pâle et frêle, qui s’anime doucement…

    Pendant ce temps, deux vieillards se lamentent de ne pas avoir d’enfants. Voilà qu’ils aperçoivent celle que l’on nomme désormais Snégourotchka, fille de la glace et du froid. Aussitôt ils décident de l’adopter.
    (………..)

    Snégourotchka confie bientôt sa peine à la rivière: “comment faire battre mon cœur?”, se lamente-t-elle. Un jour qu’elle observe une fête au village par la fenêtre de son isba, Ivan (Lel), jeune homme de fière allure, l’aperçoit; il la séduit et lui déclare sa flamme.

    C’est le Printemps. Snégourotchka retrouve Ivan dans la forêt de bouleaux. Instants d’amour partagés.

    Nouvelle fête au village : Snégourotchka est invitée par tous à passer l’épreuve du feu.

    – La disparition, l’évaporation de Snégourotchka.

    Au moment du saut par dessus le feu le Jour d’Ivan Koupala (qui était un rituel de passage chez les slaves païens de l’Est,) Snégourotchka s’évapore.

    Ivan reste stupéfait et va confier son chagrin à la rivière. “Snégourotchka est là, lui murmure celle-ci, bien vivante. L’hiver prochain, le froid reviendra et la belle Snégourotchka aujourd’hui changée en eau redeviendra de glace. Et vous vous retrouverez, et vous aimerez à nouveau !"

    Dans une version de ce conte interprété par Natalia Zabyla plus tard, le petit nuage de vapeur retombe sur la Terre et arrose les fleurs et le blé. Et la jeune fille Snégourotchka renait avec l’arrivée de la neige.
    Cette version symbolise la roue des saisons, mort et renaissance, le cycle éternel en honneur dans les croyances slaves.

    Une vie passe, une autre arrive. Le soleil éveille la terre glacée d'un baiser et donne naissance aux fleurs et aux plantes. Mais Lel attend que les neiges hivernales lui ramènent sa bien-aimée.

     

     

     

     

     

    Sources: http://mythologica.fr/slave/snegourot.htm#sthash.73b0EazO.dpuf 
    https://oliaklodvenitiens.wordpress.com/2007/06/24/la-legende-russe-de-snegourotchka/
    http://www.costume-russe.fr/snegourotchka/

     

     

     

     

    « LimelightMeilleurs voeux »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 11 Décembre 2015 à 22:16

    Avec le temps, la beauté s'évapore ! il ne reste que l'Amour avec un grand A ( et pas avec un  grand tas, comme disait un voyou que j'ai bien connu quand je vagabondais dans les années 50)

    bon congé de fin de semaine

    2
    Samedi 12 Décembre 2015 à 07:46

    Bonjour Peache, comme c'est bien dit! Quand les flammes de la passion s'amenuisent, restent les braises de la tendresse, et c'est si bon aussi!

    Belle fin de semaine à toi également sur ton ponton de rêve, bises.

    3
    Dimanche 13 Décembre 2015 à 14:55

    950772d7d2bdd1e218771131332bab8c86ae3fb6d2a9981383762696crop2x3.jpg

     que la magie de Noêl t'apporte beaucoup de bonheur....bises  "V"

     

    4
    Dimanche 13 Décembre 2015 à 15:42

    C'est très gentil Valéria, de même pour toi. Passe une belle fin de journée, bises.

    5
    Lundi 14 Décembre 2015 à 11:54

    Décidemment, les contes slaves me surprennent histoire après histoire... J'ai beaucoup aimé celle-ci et ses versions... Merci Annie <3 

    6
    Lundi 14 Décembre 2015 à 12:15

    Bonjour Stéphanie, merci à toi de ton commentaire et de ta visite, bonne journée.

    7
    Lundi 14 Décembre 2015 à 17:28

    Une bien jolie légende, un peu triste comme le sont souvent les contes slaves.

    Bisous Triskèle, et à bientôt wink2

    8
    Lundi 14 Décembre 2015 à 17:50

    Merci de ta visite et de ta fidélité ma chère Béa, passe une belle semaine; grosses bises.

    9
    Mercredi 23 Décembre 2015 à 00:44

    Ma chère Triskèle,

    Me revoilà ma douce amie, je n'étais pas en grande forme, et les fêtes me rendent toujours très tristes, loin des miens, je me languis d'eux!!!

    Mais je n'aurais pas voulu laisser passer cette fin d'année sans te souhaiter de joyeuses fêtes!

    Tu as précisé dans ta page précédente que Noël connaitra une pleine lune cette année,  cet événement n'a pas eu lieu depuis 1977, c'est incroyable presque 40 ans...Est-ce annonciateur d'un signe en  particulier? 

    Une très belle légende, il faut que Lel aime Snégourotchka pour l'attendre chaque année à la saison hivernale quand  renaît sa Dulcinée. L'amour est éternel comme le cycle des saisons....J'aime à le croire en tout cas!

    Merci ma Douce Triskèle, désolée encore pour mon absence, je te souhaite un joyeux Noël auprès des tiens, de gros bisous tendresse.

    10
    Mercredi 23 Décembre 2015 à 07:51

    Bonjour ma petite Rose, ne t'excuse pas, je sentais que tu n'allais pas très bien. Je n'aime pas non plus ces fêtes de fin d'année, j'angoisse quand je les vois arriver et il me tarde que tout ça soit derrière nous. Je n'ai que mon fils pour toute famille, alors tu vois!

    Espérons que cette pleine lune de Noël nous portera bonheur, mais je n'en sais pas davantage, si nous le souhaitons très fort ce sera peut-être le cas.

    Passe tout de même une heureuse fin d'année si possible, je t'embrasse très fort ma douce, prend soin de toi, et merci d'être venue.

    11
    Jeudi 24 Décembre 2015 à 16:58

    Coucou,

    Je passe te souhaiter un joyeux

    Noël et de bonnes fêtes de fin

    D'année.

     

    12
    Vendredi 25 Décembre 2015 à 09:43

    Bonjour Louve des Neiges, je suis contente de te revoir.

    C'est très gentil d'avoir pensé à moi. Je te remercie et te souhaite à mon tour un joyeux Noël et une très belle fin d'année, bises.

    13
    Mercredi 22 Mars à 08:26

    Intéressante évocation de ce conte que j'ai découvert à travers l'opèra de Rimsky-Korsakov : http://crayondorchestre.canalblog.com/archives/2017/03/19/35068723.html

      • Mercredi 22 Mars à 09:56

        Merci, vous avez trouvé une jolie vidéo pour illustrer ce conte.

        Votre blog sort de l'ordinaire, j'aime bien. Amicalement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :