• Lebor Gabála Érenn

    Lebor Gabála Érenn

    Eriu par Jim Fitzpatrick

    Lebor Gabála Érenn
    Le livre des conquêtes de l’Irlande

     

    Tuan mac Cairill - Fintan mac Bóchra

    Dans la mythologie celtique irlandaise, Tuan Mac Cairill est le seul survivant de la race de Partholon, le premier peuple « mythique » à conquérir l’Irlande. Tuan est à la fois l’Homme et le Druide primordial. Il ne doit sa survie qu’à des métamorphoses animales successives, pour finalement revenir à l’état humain.
    Il connaîtra les cinq âges ( les cinq peuplements de la verte Erin ) en se métamorphosant à chaque fois jusqu’à ce qu’il soit avalé sous forme de saumon par la reine Cairill qui l’enfantera… C'est à partir de ce moment qu'il prend le nom de Tuan mac Cairill ou Cairell, "Tuan fils de Cairill".
    Il aura conservé en lui la mémoire et le savoir des origines; devenu humain, il transmet alors ses connaissances…
    Tuan Mac Cairill représente la préservation du savoir par transmission de générations en générations.

    Une autre légende presque identique attribue ce rôle à Fintan, mais la mythologie selon Fintan commence avant le déluge, bien avant celle de Tuan.

    Fintan mac Bóchra, dans la mythologie celtique irlandaise, est un druide primordial, associé à l’épopée du peuple de Cesair, ayant peuplé l’Irlande avant le déluge.
    Après le Déluge, il subit diverses métamorphoses animales qui doivent lui permettre de traverser les millénaires, pour transmettre sa science et son histoire aux Irlandais, tout comme Tuan.
    Selon certaines versions il aurait vécu environ 5500 ans sous ses diverses formes.

     Lebor Gabála Érenn

    La légende de Fintan mac Bóchra

    Le peuple de Cesair
    • Cesair est la fille de Bith, elle est la première femme à vivre en Irlande durant cinquante ans avant le Déluge qui va anéantir tout son peuple, sauf un : Fintan.
    Venue d’Egypte selon la version païenne, la version chrétienne en fait la petite fille de Noé qui lui refuse l’accès à son arche, elle construit donc la sienne.
    Cesair prend le commandement d’une troupe de cinquante femmes, accompagnées de trois hommes : son père Bith, Ladra et Fintan. Ils embarquent pour une navigation de sept ans qui va les mener en Irlande. Les trois hommes épousent toutes les femmes, dix-sept pour Bith, seize pour Ladra, et dix-sept femmes pour Fintan dont Cesair. De toutes ces unions, il n’a qu’un fils, Illann. À la mort de Ladra, puis celle de Bith, il épouse leurs veuves.
    Lorsque le Déluge inonde l’Irlande, tous les membres du peuple de Cesair périssent noyés, à l’exception de Fintan qui se transforme en saumon. Il reste ainsi une année entière sous l’eau, ayant établi sa résidence dans une grotte. Puis il survit pendant 5 500 ans, en se transformant en aigle, en faucon, pour finalement reprendre forme humaine.

    Les Fomoires
    • Les Fomoires (Fomores) débarquent sur l'île après le Déluge, ils sont parfois appelés « Géants de la Mer ». Nombreux, ils sont décrits comme affreux, inhumains et démoniaques, et dotés de pouvoirs magiques. Ils combattront tous les occupants successifs, sauf les Fir Bolg, ils représentent le chaos et le désordre perpétuel.

    Les Partholoniens
    • Selon le Lebor Gabála Érenn, les Partholoniens (du nom de leur chef Partholon) sont arrivés en Irlande 312 ans après le Déluge, le jour de la fête de Beltaine (1er mai). Leur règne va durer 300 ans; on leur attribue l’invention du druidisme, de l’agriculture, de l’élevage, de la métallurgie. Parallèlement, ils doivent lutter contre les Fomoires.
    Une épidémie va les décimer le jour de Beltaine (1er mai). Il n'en réchappe que Tuan Mac Cairill, dont le récit, qui constitue une légende distincte, retrace à son tour l'histoire des invasions. (Première conquête).

    L’histoire de Tuan est relatée par trois manuscrits, « L'histoire de Tuan Mac Cairill racontée à Finnen de Mag Bile » dont il existe deux exemplaires peu différents, et celui du livre de la vache brune (Lebor na hUidre). Fils de Starn, il est donc le neveu de Partholon. Il fait partie de ceux qui furent les premiers à débarquer en Irlande. Seul survivant des Partholoniens, c'est lui qui relate l'histoire des cinq conquêtes de l'Irlande après le Déluge à Saint Finnian, ou Finnen, le fondateur du monastère chrétien de Mag Bile.

    Lebor Gabála Érenn

    La légende de Tuan Mac Cairill

    Saint Finnen voit venir à lui un " clerc vénérable " qui lui dit être Tuan mac Cairill, mais que son nom est aussi Tuan, fils de Starn, le fils du frère de Partholon, le premier occupant de l'Irlande après le Déluge. A la demande de Finnen, Tuan raconte les évènements d'Irlande depuis le commencement, et parle des cinq conquêtes de l'Irlande après le Déluge :

    « Il y eut cinq invasions en Irlande. Personne n'y vint avant le déluge (il ignore Cesair et les Fomoires). Après le déluge, personne n'y vint avant trois cent douze ans. Partholon, fils de Sera, aborda en Irlande, en exil, avec vingt-quatre hommes et chacun leur femme. Ils s'établirent en Irlande et leur race y vécut pendant cinq mille (?) ans. Mais en l’espace d’une semaine, une grande mortalité s'abattit sur eux et tous moururent. Mais il n'y a pas de désastre sans un survivant pour raconter l'histoire. Je suis cet homme. »

    « Alors j'allais de colline en colline, de falaise en falaise, me gardant des loups pendant trente-deux ans durant lesquels l'Irlande fut vide. Enfin, la vieillesse vint sur moi. J'errais dans les déserts et sur les falaises. Puis il me fut difficile de bouger et j'habitais des grottes. »

    Les Nemediens
    • Les Nemediens sont conduits par Nemed, dont le nom signifie sacré. Après une période de paix, ils doivent résister aux Fomoires qui tentent de reconquérir l'île et parviennent à s'y implanter. Les Nemediens doivent leur payer tribut chaque année. Après une dernière révolte, ils doivent fuir. (Deuxième conquête).

    - Arrive alors Nemed et ses compagnons. Tuan, caché et mal en point, les voit arriver. Une nuit, il se réveille transformé en faon, " jeune et de bonne humeur ".  Après cela, Tuan est le prince des cerfs d'Irlande.

    Lebor Gabála Érenn « Alors vint Nemed, fils d'Agnoman, qui prit possession de l'Irlande. Je les voyais du haut des rochers mais je ne voulus pas me montrer. J'avais de grands cheveux, de grands ongles, j'étais gris, décrépit et nu, dans la misère et la souffrance. Un soir je me suis endormi et je me suis réveillé sous la forme d'un cerf. Je fus jeune et mon esprit se réjouit.
    « Quand j'eus pris cette forme animale, je devins chef des troupeaux d'Irlande. De grands troupeaux de cerfs couraient autour de moi, quelques chemins où je fusse. Telle fut ma vie au temps de Nemed. Après cela, la race de Nemed s'accrut et il y eut jusqu'à quatre mille trente couples. Cependant, tous moururent. Alors la vieillesse vint sur moi. Je fuyais les hommes et les loups. »

    La race de Nemed se multiplie, puis disparaît (fuit?). Tuan vieillit alors et s'enfuit encore.

    « J'avais coutume de revenir en Ulster à l'époque de ma vieillesse et de ma décrépitude, car c'est en ce lieu que j'avais toujours changé d'aspect, et voilà pourquoi je venais toujours attendre là le rajeunissement de mon corps.
    Un jour que j'étais sur le seuil de ma caverne, je sus que je passai d'une forme à l'autre. Alors, j'ai revêtu encoreLebor Gabála Érenn un autre aspect, un poil rude et gris. J'allais sous l'apparence d'un sanglier

    Tuan est le roi des troupeaux de sangliers, il parcourt l'Irlande mais surtout l'Ulster : c'est là qu'il change de forme.

    « Ce fut alors que Senion, fils de Stariath, prit l'île. De lui viennent les Fîr Domnainn, les Fîr Bolg et les Galian, et ils possédèrent l'île pendant un certain temps. Or j'étais sur le seuil de mon antre, le souvenir m'en est resté. Je sais que changea l'aspect de mon corps et je fus un sanglier. »

     

    Les Fir Bolg
    • Les Fir Bolg succèdent aux Nemediens, le nom Bolg aurait un rapport avec la foudre mais certains font un rapprochement avec le peuple gaulois des Belges. Selon d’autres sources ils seraient descendants des Nemediens partis en Grèce puis revenus en Irlande. Ils vont entrer en guerre avec de nouveaux arrivants, les Tuatha Dé Danann et seront vaincus lors de la « Première Bataille de Mag Tuireadh » (Cét-chath Maige Tuired), (Troisième conquête).

    - Semion et les Fir Bolg arrivent en Irlande et la peuplent. Tuan sent venir l'âge, il retourne à ses cavernes, et jeûne pendant trois jours. Il est alors transformé en faucon (ou vautour).

    Lebor Gabála Érenn « Puis j'atteignis encore la vieillesse, j'avais l'esprit triste, je ne pouvais faire ce que je faisais autrefois. J'habitais de sombres cavernes, des rochers perdus, j'étais seul. Je suis rentré dans ma demeure. Je me suis souvenu de toutes mes formes antérieures. J'ai jeûné pendant trois jours.
    Au bout de trois jours, je n'avais plus de force. Je fus changé en un grand vautour, en un énorme aigle de la mer. Mon esprit fut de nouveau joyeux. Je fus capable de tout faire. Je devins chasseur et actif. Je parcourus toute l'Irlande et je sus ce qui s'y passait. »

     

    Les Tuatha Dé Danann
    • Les Tuatha Dé Danann (Tribu des Dieux des Arts ou Tribu de la Déesse Dana) sont les dieux de l'Irlande (avec des équivalences dans tout le monde celtique, que l’on retrouve dans nombre de récits. La « Seconde Bataille de Mag Tuireadh » (Cath Dédenach Maige Tuired) les met aux prises avec les Fomoires qu'ils mettent en déroute. Mais face aux Milésiens, ils doivent se replier dans le Sidh. (Quatrième conquête).

    - Puis arrivent les Túatha Dé Danann. Tuan reste faucon (ou vautour). Mais il est fatigué et reste dans le creux d'un arbre au-dessus de la rivière.

    « Beothach, fils de Iarbonel le prophète, s'empara de cette île après avoir vaincu les races qui l'occupaient. C'est d'eux que viennent les Tuatha Dé Danann dont l'origine est, dit-on, inconnue. Mais il est probable qu'ils venaient des cieux, tant ils étaient intelligents, tant leur science était étonnante. »

    Il voit l'invasion des fils de Mile. « C'est ainsi que j'ai survécu à toutes les races qui ont envahi l'Irlande. Ce furent les Fils de Mile qui prirent l'île de force sur les Tuatha Dé Danann. J'étais alors en cette forme de vautour, dans le creux d'un arbre, près d'une rivière. Le sommeil m'a alourdi pendant neuf jours. »

    Les Milesiens
    • Les Milesiens, qu'on appelle aussi les « fils de Mile » (du latin "miles" : "soldat") sont originaires d’Espagne, ce sont des humains. Eux aussi arrivent le jour de la fête de Beltaine. Leur chef est le « file » Amorgen Glungel. Après avoir évincés les Tuatha Dé Danann, ils prennent possession de l'île, ce sont les Gaèls. (Cinquième conquête).

    Lebor Gabála Érenn Tuan jeûne pendant neuf jours, et est changé en saumon vigoureux et vif, qui échappe aux pêcheurs et aux oiseaux.

    « J'ai été changé en saumon. Alors je fus en la rivière. J'y fus bien, j'y fus actif et heureux. Je savais bien nager et j'échappais longtemps à tous les périls, aux mains des pêcheurs armés de filets, aux serres des vautours et aux javelots que les chasseurs lançaient sur moi... »

    - Un jour, cependant, le pêcheur du roi Cairill réussit à l'attraper. Le saumon est rôti et offert à la reine qui le mange entièrement. Tuan est alors " en son sein ". Il naît sous forme humaine et on lui donne le nom de Tuan, fils de Cairill.

    « Mais un pêcheur me prit et me porta à la femme de Cairill, roi de ce pays. Je me souviens très bien de cela. L'homme me mit sur le gril. La femme eut envie de moi et me dévora en entier. Et je fus en son ventre.
    Je me souviens du temps où j'étais dans le ventre de la femme de Cairill. Je me souviens aussi qu'après cela, je commençai à parler comme les hommes. Je savais tout ce qui avait été en Irlande. Je fus prophète et on me donna un nom : on m'appela Tuân, fils de Cairill. »


    Tuan reste une semaine avec Finnen à lui raconter les détails de l'histoire d'Irlande, mais n'accepte pas de rester et le quitte.

    On ne sait pas ce qu’est devenu Tuan.
    Fintan et lui étaient-ils une seule et même personne? Le doute est permis. On retrouve Fintan dans la suite de l’histoire, notamment dans la création des 5 provinces d’Irlande et de Tara, le siège du grand roi.
    Fintan quitte la vie terrestre au Ve siècle, une fois que l’Irlande est convertie au christianisme parait-il.


    D‘après Fergus Bodu pour l‘Arbre Celtique: « Tuan mac Cairill ne fait pas l'objet de " réincarnations ", mais simplement de transformations involontaires, (ou peut-être volontaires grâce à ses pouvoirs de druide shaman), au cours d'une vie anormalement longue. Tuan ne meurt jamais; il reste conscient et se souvient de ses formes précédentes. Même sa dernière transformation, de saumon grillé en enfant humain, n'est pas une réincarnation. »

    En tout cas, Tuan, dans ce texte, est un personnage sacré, maintenu en vie pour qu'il transmette aux Irlandais leur histoire ancienne.

    Les Irlandais ont perpétué leurs légendes et leur histoire oralement, et plus tard les clercs du Moyen-Âge les ont retranscrites en tentant de les intégrer à la foi chrétienne, comme par exemple dans la légende de Fintan en ajoutant la référence au Déluge et la parenté de Cesair avec Noé.
    C'est grâce à cette attitude que nous possédons tous ces textes et que nous connaissons une bonne partie des mythes celtiques anciens.

     

    Lebor Gabála Érenn

     Les Thuata Dé Danann par Jim Fitzpatrick

     

     


    Sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fintan_(mythologie_celtique)
    https://wikimonde.com/article/Lebor_Gab%C3%A1la_%C3%89renn
    et http://encyclopedie.arbre-celtique.com/legende-de-tuan-mac-cairill-2484.htm

     

     

     

     

    « SadkoL'Air Merveilleux »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 14 Mars à 13:47

     trés intéressant pour moi 

     je ne connait pas ce  genre de  légendes   

     qui touche  aussi  aux  peuples des  eaux  

     j aime beaucoup Merci à toi  pour tes recherches   c'est du travail 

     kénavo Tryskéle 

      • Mercredi 14 Mars à 14:28

        Merci Monica, c'est en effet aussi une histoire des peuples de la mer qui convoitaient l'Irlande, la verte Erin, terre de la Déesse Eriu, et cet article m'a donné bien du fil à retordre.

        Contente que tu apprécies, bonne fin de journée, bises.

    2
    Mercredi 14 Mars à 19:43

    Bonsoir un lecture agréable de découverte en découverte bonne soirée bisous  

      • Mercredi 14 Mars à 20:04

        Bonsoir et merci de ton intérêt Béa.

        Douce soirée à toi aussi, bises.

    3
    Jeudi 15 Mars à 01:19

    Quel saumon as tu avalé pour nous régaler de toutes ces merveilleuses légendes que tu contribues si bien à nous transmette?

      • Jeudi 15 Mars à 08:02

        Ce n'était qu'une petite truite du Doubs, mais elle avait rencontré le saumon Irlandais venu faire une reconnaissance dans sa rivière, ils se sont plu, se sont aimés et voilà!

        Merci Volodia, que ta journée soit belle, bises.

    4
    Jeudi 15 Mars à 10:13

    Voilà peut-être aussi l'origine de la métempsychose ?

    Encore une légende bien intéressante à lire !

    Bon jeudi Triskèle.

      • Jeudi 15 Mars à 10:29

        Ce qu'il y a de bien avec les légendes, c'est que chacun peut les interpréter  sa façon.

        Merci Bernard, bonne journée à toi aussi, moi je suis sous la pluie, bises.

    5
    Jeudi 15 Mars à 13:58

    Je crois que c'est un pays où courent beaucoup de légendes.mais il en faut pour nourrie notre imaginaire.

    Bonne soirée.

      • Jeudi 15 Mars à 14:38

        S'il fallait décerner le titre de "pays des légendes", ce serait sans aucune hésitation l'Irlande.

        Merci Baba, belle fin de journée à toi, amitiés.

    6
    Jeudi 15 Mars à 17:04

    Bonjour Triskèle !

    Bien qu'on nous explique qu'il ne s'agit pas de réincarnation, ça y ressemble beaucoup ... Merci pour la découverte, Triskèle, et bonne fin de journée smile

      • Jeudi 15 Mars à 17:40

        Bonjour Béa, de toute évidence il ne meurt pas mais se transforme simplement donc ce n'est pas de la réincarnation. C'est juste un mystère! smile Mais les transformations de ce genre sont fréquentes dans les légendes Irlandaises.

        Bonne soirée Béa, bises.

    7
    Vendredi 16 Mars à 03:55

    tous, nous avons des ancêtres de tout poil et de toute écaille, qui ont vécu des tas de siècles, et sûrement qui vivent encore, tant que le monde ne deviendra pas enfin moins ....  non pensant !

    bonan semajnfinon

      • Vendredi 16 Mars à 07:56

        Nous, descendants des tribus de l'Est, serions-nous les enfants du Saumon? Tu me rappelles assez le sanglier . smile Bonan semajnfinon mon cher Peache, kisetoj.

         

    8
    Vendredi 16 Mars à 08:49

    Bonjour

    je n'ai lu que le debut, et c'est deja tout passionnant, on s'y prend vite au jeu de ces contes

    et on ne se lasse plus de découvrir les quelques mythes irlandais d'ici,

    il ne faut pas se perdre dans tous les noms des différentes tribus intello

     

    bon weekend

     

     

      • Vendredi 16 Mars à 10:04

        Bonjour Philippe, oui c'est compliqué, mais intéressant pour certains d'entre nous. Ce pays a conservé la trace des différents peuples qui ont construit son histoire.

        Merci et bon week-end à toi aussi, bises.

    9
    Vendredi 30 Mars à 10:36

    Bonjour

    je viens sur le dernier article publié pour souhaiter de Joyeuses Pâques

    et un beau, bon weekend au soleil,

     

    je fais vite car j'ai plein de blogs a saluer et souhaiter la fete pascale,

    oula la, trop d’amis ekla ah ah ah

     

    je reviendrai le mardi 03 avril 2018

      • Vendredi 30 Mars à 11:03

        Bonjour Philippe et merci, bon week-end pascal à toi aussi et à la semaine prochaine, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :