• Les Danaïdes

     

    Les Danaïdes par John William Waterhouse.

    Les Danaïdes

     

    Le roi Bélos, qui régnait à Chemmis en Haute-Egypte, était le fils de Libye et de Poséidon et frère jumeau d'Agénor. Sa femme Anchinoé, fille de Nilos, lui donna Aegyptos, Danaos et Céphée.

    Aegyptos reçut le royaume d'Arabie. Il eut cinquante fils de différentes mères.
    Danaos, qui avait été envoyé pour gouverner la Libye, avait cinquante filles appelées les Danaïdes, nées également de différentes mères.

    Égyptos conquit ensuite le pays des Mélampodes, et l'appela: Égypte, d'après son nom.

    A la mort de Bélos, les jumeaux se querellèrent sur leur héritage. Egyptos pressa alors son frère d’unir ses filles à ses fils, afin d’éviter des guerres de succession. Danaos, soupçonnant un complot, n'y consentit pas et, lorsqu'un oracle vint confirmer ses craintes en disant qu'Aegyptos avait l'intention de tuer les Danaïdes, il fit ses préparatifs pour fuir la Libye.

    Avec l'aide d'Athéna, ils s’emparèrent d’un bateau et voguèrent vers la Grèce en passant par Rhodes. Là, Danaos dédia une statue à Athéna dans un temple érigé pour elle par les Danaïdes.
    De Rhodes, ils se rendirent au Péloponnèse et abordèrent près de Lerne; Danaos se rendit auprès du roi Gélanos et lui annonça tout de go qu'il avait été choisi par les dieux pour devenir roi d'Argos.

    Gélanor n’avait pas l’intention de céder son trône aussi facilement malgré les assertions de Danaos qui prétendait agir sur l’ordre d’Athéna, mais à ce moment-là un énorme loup furieux descendit de la montagne proche des murs de la ville et attaqua un troupeau dont il tua le plus beau taureau.
    Tous considérèrent cet incident comme un présage indiquant que Danaos prendrait le trône par la force si on lui résistait et Gélanor abandonna son trône sans résistance.

    Danaos, persuadé que le loup n'était autre qu'Apollon déguisé, lui dédia le fameux temple d'Apollon Lycien à Argos, et il devint un roi très puissant .

    Les fils d’Égyptos se rendirent néanmoins jusqu’à lui sur l’ordre de leur père, et après un début de siège qui aurait empêché la ville d’avoir accès à l’eau de la source l’approvisionnant, Danaos fut dans l’obligation d’accepter de leur donner ses filles en mariage.
    Mais craignant toujours que se réalise la prédiction de l’oracle, le soir des noces il ordonna à ses filles de cacher dans leurs cheveux une grande épingle dont elles se serviraient pour percer le cœur de leurs maris dès qu’ils dormiraient.
    A minuit, chacune des filles poignarda son mari en plein cœur.

    Sauf une, Hypermnestre qui, sur le conseil d’Artémis, sauva la vie de Lyncée parce qu'il avait respecté sa virginité; elle l'aida dans sa fuite.
    A l'aube, Danaos apprit qu'Hypermnestre lui avait désobéi; elle passa en jugement mais fut acquittée par les juges d'Argos.
    Par la suite, Lyncée revint et se vengea en tuant les coupables: Danaos et ses 49 filles.
    Lyncée et Hypermnestre règnèrent alors sur Argos.

    Mais, bien qu'Athéna et Hermès eussent purifié les Danaïdes dans les eaux du lac de Lerne avec la permission de Zeus, arrivées aux enfers les Juges des Morts les condamnèrent à remplir éternellement des jarres percées.

    Ce châtiment est resté célèbre par l’expression du « tonneau des Danaïdes », qui désigne une tâche absurde, sans fin ou impossible

     

      

     

    Sources: Wikipédia et http://mythologica.fr/grec/danaide.htm#sthash.mmyTloS4.dpuf

     

    « L'Automne Mabon »

  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Septembre 2015 à 11:30

    Ah comme j'aime lire tes articles... Toujours aussi passionnant <3

    Des Bisous

    2
    Mardi 15 Septembre 2015 à 12:10

    C'est gentil Esmérine, merci de ta visite, belle journée, bises.

    3
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 00:11

    cinquante filles ! whawh !

    4
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 09:59

    Ben oui Peache, petit-fils de Poséidon tout de même! On n'est pas un homme ordinaire! smile

    Belle journée et merci de ta fidélité, bises.

    5
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 10:21

    hello Tryskele..

     encore une legende qui me fait voyager...

    mais je n'aurai pas aimer avoir cette fin....

     j'espere que tu vas bien....  belle semaine a toi...bises  "V"

    6
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 11:17

    Merci Valéria, temps maussade et mauvais pour mon moral et mes maux de toute sorte! J'espère que toi tu vas bien!

    Je te souhaite une belle journée, merci pour ta fidélité, bises.

    7
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 00:35

    Ma chère Triskèle,

    Eh bien nous sommes ridicules avec nos familles dites nombreuses aujourd'hui, en ce temps-là ils n'étaient pas "timides"! J'imagine les tablées avec les 50 fils ou les 50 filles, et la taille des pièces ...Heureusement qu'ils procréaient beaucoup car ils avaient le goût du complot et de la vengeance.

    Belle légende ma douce amie, je ne connaissais pas l'expression sur les jarres des Danaïdes.

    Toujours un grand plaisir de te lire ma chère Triskèle!

    J'espère que tu vas bien!Je suis heureuse que tes enfants aient été épargnés également! Les cicatrices vont être longues à effacer pour certains!  Ici en dehors de l'orage qui nous a amené de la pluie (très peu au vu des mois de sécheresse) le jour de l'automne,  le beau temps persiste mais beaucoup plus frais surtout la nuit!

    Très belle fin de semaine, de gros bisous ensoleillés

      • Vendredi 9 Octobre 2015 à 07:57

        Bonjour ma petite Neige, merci pour tes gentilles pensées. La pluie s'annonce de nouveau et beaucoup vont avoir très peur! Après les grosses chaleurs de cet été, voir maintenant ce déluge, on se dit que la terre est devenue folle, ou alors elle se venge des humains!

        J'espère que toi et ta famille vous allez bien, prend soin de toi et merci de ta fidélité. je t'embrasse ma petite Rose de Turquie, à bientôt.

    8
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 12:33

    Voilà donc l'origine du  "tonneau des Danaïdes" ... wink2 Si je compte bien, 49 filles et 49 garçons sacrifiés ... wouah ! les pôvres mad ça rigolait pas en ce temps-là ... wink2 Bises 

      • Vendredi 9 Octobre 2015 à 12:54

        En effet il semble que la vie avait peu d'importance en ce temps-là.

        Bisous ma chère Béa.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :