• L'amandier

    L'amandier.

     

    Les amandiers de l'Algarve, au sud du Portugal.

    Il y a longtemps, un prince maure régnait sur le royaume de Silves. C’était un homme bon, savant, raffiné et aimé de ses sujets.

    Un jour, un drakkar viking vint aborder les côtes de ce pays que l'on nomme aujourd'hui l'Algarve. Ces gens venus du nord espéraient obtenir les faveurs du prince et lui amenaient un grand nombre de présents, dont des esclaves capturés tout au long de leurs razzias.

    Parmi eux se trouvait Gilda, la fille d’un roi dont les terres avaient été pillées et brûlées, une très belle jeune femme blonde qui toucha aussitôt le cœur du prince.

    Elle était douce et gracieuse, elle ne semblait pas ruminer de rancœur par rapport à sa situation et son port de reine la distinguait entre tous.
    Le prince en tomba éperdument amoureux, si bien qu'au bout d’un certain temps il finit par l'épouser, et ce fut l’occasion de grandes festivités qui durèrent un mois et réjouirent toute la population.

    Le prince et Gilda vécurent heureux pendant toute une année, mais peu à peu Gilda perdit sa joie de vivre, le délicat sourire de la jeune femme s'effaça et son regard se fit de plus en plus triste. Elle errait comme une âme en peine dans le palais au grand désespoir de son époux qui ne savait que faire pour lui plaire.
    La princesse dormait mal et murmurait toujours le même mot dans son sommeil; le prince s'en inquiéta car il ignorait le sens de ce mot étranger.

    Il fit venir un de ses serviteurs originaire du nord et lui demanda la signification des paroles que prononçait la belle Gilda toutes les nuit lorsqu'elle était endormie.
    - " Ce mot, mon seigneur, signifie : neige ! " répondit-il.
    La princesse avait donc la nostalgie de son pays enneigé et elle se mourait de mélancolie.

    Le prince était malheureux et avait besoin de réfléchir, il prit son pur sang et alla galoper sur les collines des alentours.
    Il chevaucha pendant des heures, s'enivrant d'air pur et de senteurs, se demandant comment rendre le sourire à sa princesse. On était à la fin du mois de janvier et le printemps commençait à se montrer dans la renaissance de la nature. 

     

    Lorsque le prince, épuisé, sortit de ses pensées, il regarda autour de lui et découvrit des champs d'amandiers à perte de vue. Les pétales de leurs petites fleurs volaient au vent puis se déposaient sur le sol pour former un immense tapis blanc et épais.
    Le prince était fou de joie, il venait de trouver la solution pour redonner le sourire à son épouse.

    Aussitôt rentré au château il convoqua ses agronomes. Il fit déraciner et replanter les amandiers dans la cour et les alentours de son palais.
    Le lendemain dans l'après-midi, lorsque les travaux furent finis, il mena la princesse jusqu'à la plus haute tour de l'Alhambra.

    Quelle ne fut pas sa surprise quand elle découvrit le sol d'une blancheur infinie.
    - De la neige ! s'écria-t-elle.

    La princesse mélancolique retrouva toute sa joie de vivre et offrit à son époux de merveilleux enfants blonds qui chaque année à la fin du mois de janvier, découvraient des champs couverts de neige dans un pays où il fait pourtant toujours doux.

    On dit que c'est en l'honneur de cette belle et grande histoire d'amour que l'Algarve est aujourd'hui la terre des amandiers.

     

     

    Symbole du printemps, l’amandier a même une légende grecque qui lui est dédiée !

    Phyllis, princesse de Thrace, était amoureuse du fils de Thésée, Acamas. Mais il dut partir à la guerre de Troie et promit à Phyllis de revenir bientôt. Lorsque le retour de la flotte fut annoncé, Phyllis attendit le navire sur le rivage. Ne voyant pas Acamas débarquer, elle mourut de chagrin. Héra, prise de pitié pour cet amour immense, la transforma en amandier. Lorsque Acamas revint, il embrassa l'écorce et pleura contre le tronc en écoutant le coeur de sa bien-aimée. A chacun de ses baisers (ou selon les versions à chacune de ses larmes) des fleurs apparurent sur l'arbre qui ne portait pas encore de feuilles.

    La floraison de l'amandier est depuis considérée comme un cadeau du ciel et la preuve de l'amour éternel !

    Dans les chants des troubadours, la fleur d'amandier était symbole de pureté.

    C'est aussi un symbole de virginité car toutes ses fleurs paraissant bien avant les feuilles, chaque rameau se voile alors complètement de blanc, évoquant
    ainsi une robe de mariée.

    Mais l'arbre est surtout aujourd'hui symbole de la renaissance car il annonce le printemps !

     L'amandier

     

    Un peu d’histoire:

    Au IIIe siècle, à sa mort, un amandier fut planté sur la tombe de Valentin de Terni, devenu Saint Valentin, par la fille qui l'aimait et à qui il avait rendu la vue, faisant ainsi de cet arbre un symbole d'amour.

    L'arbre est originaire des plateaux et des montagnes de l'Asie occidentale. L'amande sauvage était ramassée par les populations du Paléolithique Supérieur, notamment dans le bassin amont du Jourdain. Il est cultivé depuis 5 000 ou 6 000 ans en Iran. Il a été ramené d'Égypte par les Grecs. L'amandier fut introduit dans le Midi de la France au Ve siècle av. J.-C.  mais il ne prit son essor qu'au haut Moyen Âge.

    Les Romains rapportèrent l'amande, qu'ils appelaient « noix grecque » en Italie. Les Phéniciens la diffusèrent sur tout le pourtour méditerranéen jusqu'en Ibérie (entre l'an 1200 av. J.-C. jusqu'au III siècle avant notre ère). Les conquérants musulmans le diffusèrent aussi jusqu'à Al-Andalous à partir de leur arrivée dans la péninsule Ibérique en 711. Dans le livre Les mille et une nuits on mentionne déjà l'amande pour fabriquer une diversité importante de gâteaux.

    En France, une charte de 716, délivrée par le roi des Francs Chilpéric II, mentionne les amandes avec d'autres épices. En 812, Charlemagne ordonne d'introduire les amandiers dans les fermes impériales. Au Moyen Âge, la consommation des amandes dans la cuisine est très importante et au XIVe siècle, elles constituent une part importante du commerce de Venise.

    Au milieu du XIXe siècle, l'amandier est implanté aux États-Unis, qui est devenu aujourd'hui le premier producteur mondial d'amandes, avec en particulier la Californie.

     

     

     Merci à mon ami Gino.

     http://terralatina.over-blog.com/article-la-legende-des-amandiers-en-fleurs-de-l-algarve-conte-portugais-70583407.html - https://fr.wikipedia.org/wiki/Amandier - http://bulledemanou.over-blog.com/article-l-amandier-annonce-le-printemps-115585542.html

     

     

     

     

    « Mitakuye OyasinLes femmes oiseaux »

  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Novembre 2015 à 06:28

    c'est en consommant beaucoup d'amandes, que les chinoises ont si joliment "amendé"leurs yeux 

    bon  dimanche 

    2
    Samedi 14 Novembre 2015 à 06:43

    Bonjour Peache, journée terrible pour la France ce matin, bonne journée à toi, bises.

    3
    Samedi 14 Novembre 2015 à 21:58

     J'ai lu ton texte ce matin, je me sentais très triste de l'horreur de cette nuit à Paris. J'ai repensé à ce petit tableau de Van Gogh qui a peint une branche d'amandier en fleurs et à cette belle légende de l'Algarve. Tant de beauté dans ce monde que les hommes s'acharnent à détruire!

    Bises 

     

     

     

    4
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 07:35

    Oui, la terre est belle dans sa nature, mais le monde des hommes est horrible!
    Je préfère croire aux dieux anciens qu'aux dieux d'aujourd'hui.
    Merci Volodia, bises.

    5
    Mardi 17 Novembre 2015 à 14:41

    Un peu de douceur, pour se ressourcer avec tes articles. 

    L'amande !  une merveille de la nature, toute mon enfance, avec les fruits dégustés directement dans l'arbre, un souvenir de grand bonheur.

    Merci Triskèle pour cet article

    bises

    6
    Mardi 17 Novembre 2015 à 15:22

    Bonjour Artys, ta visite me fait plaisir. J'aime voir les amandiers en fleurs, ils nous annoncent le printemps et ça met du baume au cœur.

    Merci à toi, passe une belle semaine, bises.

    7
    Mardi 17 Novembre 2015 à 15:31

    hello Tryskele

     jolie legende et qui me fait penser qu'il faut toujours esperer

     merçi a toi pour ce moment d'evasion  "V"

    c14fafbb10145f201b847061e355c252137b92041387184349crop3x2

    8
    Mardi 17 Novembre 2015 à 16:17

    Bonsoir Valéria, en effet, gardons l'espoir du retour des jours meilleurs.

    Un grand merci pour ta visite et ta jolie photo, belle soirée à toi, bises.

    9
    Mercredi 18 Novembre 2015 à 14:02

    Ton article donne du baume au coeur. J'avais besoin de lire de belles histoires...

    L'amandier est magnifique et les photos reflètent sa beauté.

     

    Des Bisous ma chère Annie

    10
    Mercredi 18 Novembre 2015 à 14:38

    C'est bizarre Stéphanie, j'ai posté cet article juste avant ces terribles évènements, et au bout du compte il nous réconforte! Il n'y a pas de hasard.

    Merci de ta visite, belle fin de journée, bises.

    11
    Jeudi 19 Novembre 2015 à 17:57

    Ma chère Triskèle,

    Comme cette légende est belle, tellement agréable et fraîche! Juste cette légèreté dont nous avions besoin après les tensions de ces derniers jours, un peu de rêve blanc dans ces jours sombres!

    Je n'ai pas vu d'amandiers dans notre région, peut-être il y en a,  plus au sud, vers Antalya.Je pense que les amandiers devraient se plaire ici! Et les fleurs sont si belles que j'aurais aimé en voir de mes yeux! 

    J'ai lu il y a quelques mois un livre de Françoise Bourdon " la nuit de l'amandier". Un roman sur fond de culture d'amandiers, et de la fabrication d'un nougat de haute qualité, dans un cadre provençale qui sent bon la garrigue. L'intrigue se déroule sur plusieurs générations et les ravages de la guerre plane ....C'est un livre agréable à lire, j'avais surtout aimé la description des paysages provençaux, des amandiers en fleurs! 

    Je te souhaite une belle fin de semaine, et j'espère de tout cœur que personne de ton entourage n'a été touché de près comme de loin par ces événements de vendredi dernier.

    De gros bisous ensoleillés ma chère Triskèle, et merci pour ce merveilleux voyage parfumé

    12
    Jeudi 19 Novembre 2015 à 18:28

    Bonsoir Neige, merci pour ton gentil commentaire, non personne de ma connaissance n'a été victime de ces terroristes, mais nous sommes tous profondément touchés au cœur par tant de cruauté gratuite.

    Je ne connais pas le livre dont tu parles, il y a certainement des amandiers en Turquie et tu finiras bien par en trouver, en attendant je t'en offre une fleur, c'est vrai que c'est une merveille que de les voir en fleurs au printemps.

     

    Je t'embrasse ma chère amie lointaine, porte toi bien, à bientôt

    13
    Vendredi 20 Novembre 2015 à 16:10

    Merci Triskèle pour cet article "rafraîchissant", nous avons bien besoin d'un peu de légèreté dans ce monde si cruel ! Dans "ma" Normandie, pas d'amandiers c'est dommage, et pas de neige non plus ou si peu, c'est encore plus dommage ! sarcastic Bises ma chère Triskèle et à bientôt smile

    14
    Vendredi 20 Novembre 2015 à 16:52

    C'est vrai que nous avons besoin de nous aérer l'esprit en ces journées sombres.
    Quant à la neige, ne parle pas trop vite, même ici nous en avons déjà eu, dont une fois en assez grande quantité! smile

    Merci de ta visite ma chère Béa, bonne soirée, bises.

    15
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 15:41

    Quelle délicieuse histoire, légère comme un pétale de fleur d'amandier ! Je crois que j'aurais été comme la princesse de ce conte car je l'ai -presque- vécue son histoire : J'ai habité un peu plus de 2 années au Brésil, à Rio... Il y fait toujours beau et les averses, rares et chaudes, sont les bienvenues...Mais j'ai connu, au bout de quelques mois, une sorte de blues : le froid et le vent de ma Vendée me manquaient !!! Mon mari et moi avons mis la climatisation une nuit dans la chambre et nous étions tout heureux de nous nicher sous des couvertures !!! A peine croyable, non ? Hélas dès le 1er jour de notre retour définitif en France, Rio nous manquait déjà ! Il faut dire que les Français ne sourient guère et ne sont guère chaleureux par rapport aux Cariocas auxquels nous nous étions attachés...

    Bonne fin de journée à toi. Bises. Dani

    16
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 16:15

    Bonsoir Dani, oui il est souvent difficile de s'habituer à un pays étranger, ou même à une autre région; partout il y a le pour et le contre. Le climat, l'environnement, mais aussi la mentalité des personnes font que nous pouvons nous sentir chez nous ou pas.

    Merci de ta visite ma chère Dani, passe une belle soirée, bises.

     

     

    17
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 17:20

    Bonsoir Triskèle ,

    J'aimerai voir l'amandier en fleur , il doit être magnifique .

    J'aime ses fruits secs , elles sont anti-fatigue , c'est un puissant anti-oxydant .

    Sans oublier l'huile d'amande très agréable sur la peau .

    Quelle belle histoire Amour smile

    Amitié Talie

    18
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 17:53

    Bonsoir Talie, il et vrai que ces arbres en fleurs sont superbes, et que leurs fruits  comme tant d'autres sont bénéfiques à bien des égards.

    Merci d'aimer la légende ainsi que de ta visite, passe une belle soirée, bises.

    19
    Vendredi 27 Novembre 2015 à 17:46

    Bonsoir Triskèle

    Je découvre ces belles histoires sur les amandiers, toujours un plaisir de lire ces légendes.

    De la douceur, cela fait baume à nos coeurs meurtris.

    Bon WE

    20
    Vendredi 27 Novembre 2015 à 18:38

    Bonsoir Régine, comme tu dis nous avons besoin de douceur, ça nous change. Je suis contente que cette légende te plaise.

    Merci de ta visite et passe un bon week-end également, amitiés.

    21
    Mercredi 10 Février 2016 à 10:27

    Amandier joli ... avec la douceur on les voit déjà en bourgeon .... la neige n est pas loin chez moi pourtant depuis cette nuit et j'ai bien peur que les amandiers prennent froid !! dommage   jolie légende la première ...  J'apprends toujours chez toi Annie merci 

    Bisous d'un jour de février frileux 

      • Mercredi 10 Février 2016 à 10:51

        Bonjour Sab, oui les arbres sont en fleurs et je crains aussi pour les prochains fruits. Ici nous avons aujourd'hui un grand soleil mais un fort vent glacial, qui a du faire un passage sur la neige avant d'arriver ici.

        Merci de ta visite, passe une belle journée, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :