• Le Phénix

    Le Phénix

    Le Phénix

    Le phénix (Phoenix) est un oiseau fabuleux, doué de longévité et caractérisé par son pouvoir de renaître de ses cendres, ce qui en fait le symbole de la renaissance et de l'immortalité en plus d'être un symbole solaire. On le surnomme aussi Oiseau de Feu.

    Cet oiseau est unique en son genre car il n’existe qu’en un seul exemplaire.
    Sa vie est très longue puisque l’on dit qu’elle peut durer jusqu’à 1000 ans, au minimum 500 ans. Son chant est très mélodieux. De plus, il dégage un parfum très agréable. Dans l’Antiquité, le phénix passait pour se nourrir de la rosée matinale et de l’air ambiant.

    Il s'agit d'un oiseau fabuleux, originaire d'Éthiopie et rattaché au culte du Soleil, en particulier dans l'ancienne Égypte et dans l'Antiquité classique. D'après la légende, sa résurrection avait lieu en Égypte, où il était vénéré. Le phénix était une sorte d'aigle multicolore, de taille considérable; son envergure pouvait atteindre les trois mètres, son plumage se paraît de rouge, de bleu et d'or éclatant, et son aspect était splendide.

    Sa légende trouve son origine à Héliopolis, ancienne ville égyptienne où l'on vénérait le dieu du Soleil, Râ.
    L’origine du phénix viendrait, selon Hérodote, de l’oiseau sacré égyptien Benu, un héron cendré qui fut le premier être à se poser sur la colline originelle issue du limon: il incarnait le Dieu du Soleil et était associé au cycle annuel des crues du Nil. Il était adoré à Héliopolis, la ville sacrée,  où on racontait qu’il n’apparaissait que tous les 500 ans.
    Cependant, certains détails cités par Hérodote ne cadrent pas avec les conceptions égyptiennes, tel que le fait que ce soit le fils Phénix qui porte son père sur un bûcher, contredisant la version d‘un seul et unique Phénix à la fois. On a suggéré une mauvaise compréhension par Hérodote du symbole égyptien: le Phénix que décrit Hérodote n'aurait en réalité pas de rapport avec le Benu, mais serait la variante grecque du mythe oriental de l'oiseau du soleil.

    Il n'existait jamais qu'un seul phénix à la fois. N'ayant pu se reproduire, le phénix, quand il sentait sa fin venir, suivait une sorte de rituel qui lui permettait de renaître de ses cendres. Pour ce faire, il collectait toutes sortes d’épices, de branches aromatiques et d’encens pour fabriquer un nid avec ces substances. Puis, il y mettait le feu et se consumait dans les flammes. Des cendres de ce bûcher surgissait un œuf qui donnait naissance à un nouveau phénix identique à celui qu’il était avant de mourir.

    A travers les différentes époques et pays, le phénix va être considéré sous différentes facettes.
    Ainsi, il symbolisait dans l’ancienne Rome, la force vitale et toujours renouvelée de l’Empire et c’est pourquoi il apparaissait sur les pièces de monnaie et sur les mosaïques de l’époque impériale. L'effigie du phénix figure sur les monnaies de Trajan et de Constantin Ier.

    Des oiseaux fabuleux semblables au phénix se trouvent dans les mythologies:
    - persanes sous l'appellation de Simurgh ou Simorg. Le simorg est l’oiseau sacré des Perses. Il était doué du don de parole, doté du pouvoir de guérison et connu pour sa grande sagesse.
    - chinoise sous le nom de Fenghuang. Dans la tradition chinoise, l’oiseau légendaire Feng-Huang qui symbolise le bonheur conjugal est l’équivalent du phénix car il est issu de l’union des forces solaires et lunaires.
    - amérindienne (Oiseau-tonnerre) ou aborigène (Oiseau Minka).

    Les pères de l’église le considéraient comme le symbole de l’immortalité de l’âme et de la résurrection du Christ. D’ailleurs, dans certaines crémations rituelles, le feu est aussi considéré comme véhicule ou messager du monde des vivants vers celui des morts. De même, le phénix porte souvent une étoile qui indique sa nature céleste et la vie dans l’autre monde.

    Dans la symbolique alchimique, il est la destruction et la recomposition de la Materia Prima qui se transforme pour devenir pierre philosophale.

    En plus de son prodigieux pouvoir de résurrection, le phénix est doté d’autres pouvoirs magiques tout aussi étonnants: par exemple son chant aurait la capacité de donner du courage à l’homme au cœur pur et de la crainte à l’homme au cœur impur. De plus, ses larmes peuvent guérir tout être vivant, qu’il soit malade, blessé ou à l’agonie.

    De nos jours la symbolique du phénix renvoie à l’image de l’âme, de sa renaissance mais aussi à l’esprit et la lumière. Et si plusieurs œuvres littéraires continuent d’utiliser la richesse de ce mythe, comme par exemple le conte philosophique de Voltaire « La princesse de Babylone », les écrits de Rabelais ou encore Harry Potter, c’est parce qu’il symbolise l’un des nombreux rêves de l’homme: celui de renaître de ses cendres, de se délester de ses erreurs passées pour ensuite se reconstruire et poursuivre inlassablement sa quête d’éternité.

    On retrouve la présence de l’oiseau qui renaît de ses cendres dans divers domaines comme l’astronomie, la politique, l’administration ou l’art.

    L’ordre du Phénix est une décoration hellénique créée en 1926. Elle récompense des Grecs qui se sont illustrés ou des étrangers qui ont contribué à l’élévation du renom de la Grèce. L’insigne a la forme d’une croix en émail blanc qui comporte en son centre une représentation du mythique phénix.

    Le grand sceau américain a été adopté en 1782. Selon certains, le fameux aigle américain aux ailes déployées cacherait un phénix, symbole mystique de l’initiation. En effet, l'oiseau des premiers dessins possède une petite aigrette a l’arrière de la tête et se tient debout sur un nid de flammes.

    Le Sceau de l’État d’Hawaii a été adopté en 1898 après l'annexion des îles par les États-Unis. Parmi les symboles qui y figurent, on relève le phénix, ici symbolisant le changement de la monarchie vers la liberté et la démocratie.

    Il figure sur les drapeaux et sur les sceaux municipaux des villes américaines d’Atlanta et de San Francisco pour évoquer leur renaissance à la suite d’un désastre. La première cité a été brûlée durant la guerre civile des Etats-Unis, la seconde détruite par un tremblement de terre en 1906.

    La Fenice est le nom d’un célèbre opéra de Venise (Italie). Sa construction a été entreprise par la noblesse de la ville comme suite à l’incendie en 1789 du théâtre San Benedetto du quartier de San Marco. En 1832, le théâtre est détruit par les flammes et reconstruit à l'identique en 1836. Un incendie criminel le réduit en cendre le 29 janvier 1996. A nouveau reconstruit, il est inauguré en 2003.

    Enfin, le phénix représente un symbole de libération nationale pour des peuples en lutte. C’est le cas en Irlande où il figure l’IRA provisoire.

    A la fin du XIXe siècle, les premiers catalanistes adopteront le phénix comme symbole de reconstruction nationale, du mouvement de renaissance, appelé à l’époque « Renaixement ». L’oiseau mythique représentait la renaissance nationale comme suite à la période de décadence. Après des siècles d’oppression et de spoliation des États espagnol et français, les Catalans exigeaient la pleine reconnaissance de leurs droits nationaux.

    Le Phénix est une constellation de l’hémisphère sud, peu lumineuse. Elle peut être observée par les habitants de l’hémisphère nord à moins de 30° de latitude.

     

    Le Phénix

     

    http://arcaneslyriques.centerblog.net/4236791-LE-PHENIX
    http://monmondedefeerie.centerblog.net/3.html
    https://sites.google.com/site/joanperepujol/home/biographie/ecrits/la-symbolique-du-phénix

     

     

    « HerculeLe Navire des Morts »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 17 Avril 2014 à 11:59

    J'aime beaucoup ce symbole de renaissance, un message d'espoir, car rien n'est jamais perdu pour l'éternité, comme la nature qui renaît après l'hiver ... Bises de Béa

    PS si tu tapes chez moi "héron" tu verras mes phœnix personnels ... happy

    2
    Jeudi 17 Avril 2014 à 12:42

    C'est très beau ce que tu dis Béa, et je vais de ce pas voir tes hérons, belle journée! smile

    3
    Vendredi 18 Avril 2014 à 23:11

    Bonsoir Triskèle,

    Encore un merveilleux symbole que tu nous décris, la quête vers l'immortalité...Un fabuleux oiseau peut renaître de ses cendres, est-ce qu'un jour l'homme parviendra à acquérir une âme assez noble pour parvenir un jour à égaler le Phénix???

    Merci Triskèle, c'est passionnant de te lire! Je te souhaite de belles fêtes de Pâques, de gros bisous

    4
    Samedi 19 Avril 2014 à 07:04

    Merci ma petite Neige, belles fêtes de Pâques à toi aussi, grosses bises.

    5
    Dimanche 20 Avril 2014 à 11:22

     

     

    Beau symbole que celui du phénix pour saluer le printemps. Bonnes fêtes de Pâques Triskèle, bises

     

    6
    Dimanche 20 Avril 2014 à 11:37

    Oui, si le printemps était au rendez-vous nous pourrions renaître de nos cendres! smile 
    Mais j'attends toujours. Bonnes fêtes de Pâques à toi aussi Fardoise, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :