• Le Temps du Rêve

    Le temps du rêve, ou Dreamtime


    La création du monde selon les Aborigènes Australiens
    Le temps du rêve (Tjukurpa en langue anangu), aussi appelé « le rêve », est le thème central de la culture des aborigènes d'Australie. Le « temps du rêve » explique les origines de leur monde, de l’Australie et de ses habitants.
    Cette notion complexe désigne un espace temps parallèle ainsi que le Temps des origines et se réfère donc à la fois à une dimension sacrée actuelle et au passé.

    Les Aborigènes pensent qu’il y a très longtemps la terre était plate, noire, sans vie. Des esprits qui se trouvaient sous terre ou dans le ciel à l’état larvaire se sont éveillés, sont sortis de la terre ou sont tombés du ciel et, par leurs actions, ont créé la vie et le relief (tel héros s’engouffrant ici dans la terre créant un point d’eau, ressortant là, faisant apparaître une montagne…)
    Ces êtres pouvaient changer de forme à volonté, passer d’une forme humaine à une forme mi-homme mi-animal, et possédaient des capacités physiques extraordinaires puisque un Ancêtre Ver pourra voler, un Poisson marcher et parler. Avant de disparaître ils ont donné vie à une espèce animale ou végétale qui porte son nom : dingo, kangourou, larve witchetty, liane serpent …
    Ce sont ces démiurges qui ont institué les rites et les règles sociales. Le Rêve est à l’origine de toute chose, il donne une explication à tous les phénomènes (comme la pluie, le cycle des saisons,…), il est donc la Loi.
    Tout ce qui existe a son origine dans le Rêve. Les dingos existent parce qu’il y a un Rêve de Dingo et ainsi de suite pour tout, et une fois mort on se fond à nouveau dans le Rêve.

    Les croyances aborigènes sont liées au totémisme. Chaque homme descend de l’un d’eux et même est une partie de lui et ainsi il existe des hommes-goannas, des hommes-kangourous… Les Aborigènes pensent que chaque individu est donc relié à l’un de ces Esprits Ancestraux mais aussi à tout ce qu’il a créé, par exemple les dingos, qu’il dit alors être ses frères et qu’il ne peut donc chasser ou manger, mais aussi les sites, comme les points d’eau, les rochers, les arbres, qui deviennent autant de sites sacrés. Ce lien se nomme Rêve. L’individu associé à un Rêve, pour maintenir le lien qu’il a avec son Ancêtre et ce qu’il a créé, doit effectuer des rituels sur ces lieux sacrés avec les autres membres qui partagent le même Rêve. Ils sont considérés comme les gardiens des sites.

    Les grands mythes du Temps du Rêve varient selon les régions, selon les ethnies, mais il existe un tronc commun.

    Le Dreamtime: la base de la religion Aborigène
    La religion des Aborigènes est basée sur une croyance: selon eux, la vie est apparue lors du Dreamtime ou "Temps du Rêve". Des ancêtres géants étaient sortis de terre pour donner une réalité à toute chose avec leurs chants; le serpent Arc-en-ciel créa par exemple les rivières. Ceci les pousse donc à considérer le pays dans lequel il vivent comme bien plus qu'un simple territoire, c'est de la musique matérialisée qui ne doit subir aucun dommage.
    Le temps du rêve désigne l’ère qui précède la création de la Terre, une période où tout n'était que spirituel et immatériel. Baiame, le Premier Être, donne ensuite sa forme au monde en le rêvant.

    La légende du "Temps du Rêve"
    Le Temps du RêveAu début, il n'y avait que le ciel et la terre. Puis, le soleil est apparu. Les ancêtres (des êtres invisibles) se sont alors réveillés et ont fait apparaître les plantes, les animaux, les rivières et les montagnes. Ils ont aussi créé les premiers hommes et femmes : le peuple aborigène. Les ancêtres ont ensuite parcouru l'Australie pour tracer les routes de ce nouveau peuple, et établir leurs lois. Ensuite, ils s'endormirent de nouveau. Les aborigènes appellent "le temps du rêve", le moment de la création de leur monde

    Selon les aborigènes le temps du rêve existe toujours et peut être atteint pour des besoins spirituels. Au travers du temps du rêve, il serait possible de communiquer avec les esprits et de déchiffrer le sens des mauvais présages, maladies et autres infortunes.

    Les traces du rêve
    Dans la conception aborigène du monde, chaque événement laisse une trace sur terre et tout dans la nature découle des actions d’êtres métaphysiques qui créèrent le monde. La signification de certains lieux et de certaines formations naturelles est liée à leur origine dans le temps du rêve. Certains lieux ont donc un « pouvoir de rêve » dans lequel réside le sacré.
    Ainsi, les Noongar de la région de l’actuelle ville de Perth sur la rive ouest de l’Australie, croient que l’escarpement rocheux « Darling Scarp » est le corps d’un Wagyl (encore transcrit Waugal ou Waagal) un être ophidien gigantesque du temps du rêve, qui en serpentant dans le paysage a créé lacs et rivières (en particulier la Swan).

    Selon certaines versions (il existe de nombreuses cultures aborigènes en Australie) les esprits des ancêtres qui ont créé la Terre se retirèrent au fur et à mesure que le temps du rêve s’évanouissait. Dans une autre version, Altjira était le dieu du Temps du rêve qui créa la terre et se retira comme le temps du rêve disparaissait.

    Une fois leur actes créateurs terminés, les grands esprits ancestraux sont apparus en rêve aux premiers êtres humains pour leur indiquer en détail les itinéraires de pèlerinage de ces "Sites du Rêve". Voyant leur vie comme un voyage en quête de leurs ancêtres, les aborigènes allaient de sites en sites (walkabout) suivant ces chemins préétablis appelés "songlines". Lors de ce parcours initiatique, ils chantaient des airs du Dreamtime adaptés à chaque lieu - colline, source ou rocher - car les esprits demeurent à jamais dans ce qu'ils ont créé.

    Les épisodes du temps du rêve ont été transmis par la tradition orale et par des peintures rupestres

    Le Serpent arc-en-ciel. Ngalyod
    Le Serpent arc-en-ciel ou Waagal, appelé aussi Wagyl ou Yurlungur est un être mythologique majeur pour le peuple Aborigène d'Australie.

    Il est considéré comme l'habitant permanent des puits et contrôle ainsi l'eau, la source de vie la plus précieuse. Parfois imprévisible, c'est le Serpent arc-en-ciel qui rivalise avec l'implacable soleil, pour reconstituer les réserves d'eau. Ce combat épique est décrit dans le Temps du rêve.

    C'est donc un protecteur bienfaiteur de son peuple, mais il peut aussi punir ceux qui enfreignent la loi. Il donne et reprend la vie. La mythologie du Serpent arc-en-ciel est étroitement liée à la terre, à l'eau, à la vie, aux relations sociales et à la fertilité. Il existe de nombreuses histoires associées au Serpent arc-en-ciel, ce qui traduit l'importance de cet être mythique dans les traditions aborigènes.

    Pour le nomade aborigène marchant dans le 'bush', le serpent est un signe de la Terre indiquant un point d'eau proche et l'arc-en-ciel est un signe du Ciel indiquant une pluie récente dans cette direction. Tout deux étant des signes bénéfiques.

    Il existe plusieurs représentations du serpent arc-en-ciel sur les parois des grottes situées dans la Terre d’Arnhem (Territoire du Nord).
    Certaines peintures remontent à environ 10 000 ans. Cette créature mythique est donc vénérée depuis fort longtemps.
    Ce serpent-dragon porte plusieurs noms : Kurreah, Andrenjinyi, Yingarna ou Ngalyod
    Ngalyod est le créateur de Kunwinjku situé sur la Terre d’Arnhem.

    Symbolisme
    Dans la mythologie australienne, le serpent –arc-en-ciel est le Créateur du monde et de toutes les créatures qui l’habitent. Selon les tribus, il est plus ou moins malveillant ou bienveillant. Il n’est ni masculin, ni féminin.
    Ngalyod est le premier enfant de Yingarna, la Mère. Mais bien que Mère, elle est androgyne comme ses enfants.
    Ngalyod est un serpent-dragon qui fait naître des sources et est lié à la production de la pluie. Il est donc le symbole de la fertilité. Mais, il est également responsable des tempêtes et des inondations. Sa colère se manifeste quand l’homme viole les lois de la nature.
    Le serpent arc-en-ciel engloutit alors ces hommes et recrachent leurs os qui sont instantanément transformés en pierre.
    Le serpent-dragon est à ce titre associé à la terre. Symbole de la pluie céleste, il féconde la terre. Il symbolise également les rythmes naturels, les rythmes de la vie.

    Lors des cérémonies et des rituels, on vénère d’une part Ngalyod, le mâle qui est le transformateur de la terre et d’autre part, Yingarna, la Mère, la version féminine et complémentaire de Ngalyod.

    Le rêve permettrait aux aborigènes de voyager autant dans le passé que dans le futur.

     

    http://www.dinosoria.com/ngalyod.html http://aboriginal.free.fr/Texte/pagereligion.htm
    http://www.aborigene.fr/le-temps-du-r%C3%AAve

     

     

    « Mythes autour de la LuneLe Roi et son Jardin »

  • Commentaires

    1
    Lundi 30 Décembre 2013 à 16:38

    L'Univers du rève est magique, magnifique et très vaste;il est de plus un oxygène essentiel à notre Vie active et celui qui n'a plus de rêves est selon mon avis,en perdition totale.J'aurais aimé être imprégné de cette culture et croyance aborigène ,car elle demeure assez caractéristique de ce que j'affectionne en terme de mythologie.

    Cette symbiose entre tous les éléments,minéraux,végétaux,vivants ou non,....est ce qui fait cette différence entre le Grand Tout,et le triste état de l'égo;Ceux qui décèlent 6 couleurs à l'arc en ciel,en reste à cet état basique de la compréhension des phénomènes;alors que ceux qui y voient ou sentent cette 7 ième couleur de l'ultra violet sont sur cette route de la parfaite maîtrise.Je te remercie Triskèle,pour ce petit bijou.Biz

    2
    Lundi 30 Décembre 2013 à 16:59

    Merci Marco, les cultures et traditions de tous les peuples qu'on appelle "primitifs" proches de la nature et non corrompus par la civilisation de l'homme blanc sont tellement enrichissantes, et ont toute gardé une partie magique qui me fascine.

    Le « temps du rêve » transporterait les aborigènes autant dans le passé que dans le futur.
    Guboo Ted Thomas fut un grand prophète aborigène.

    Oui le rêve nous est essentiel. Bises et bonne soirée.

    3
    Mardi 31 Décembre 2013 à 08:15

    Je viens déposer mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année. Excellent réveillon. Bisous. Chad

    4
    Mardi 31 Décembre 2013 à 09:43

    Grand merci Chadna, passe un joyeux réveillon toi aussi et une excellente année à tous points de vue, bises.

    5
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 08:33

    Bonjour Triskèle,

    Pour notre équilibre, je pense qu'il est tout aussi important de rêver pendant notre sommeil

    que de poursuivre nos rêves, sans les quitter des yeux, pour les réaliser.

    Agréable fin de semaine.

    Bisous.

    6
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 08:37

    Tu as raison Ymi, et de plus le rêve est un voyage de l'âme, écoutons ce qu'il a à nous dire.
    C'est vrai que nous somme déjà en fin de semaine, je suis perdue avec ces jours de fêtes, alors bon week-end à toi aussi ma belle, bises.

    7
    Mercredi 2 Avril 2014 à 20:39

    Rêver c'est en effet voyager... Voyager au cœur de soi-même, zig-zaguer entre conscient et inconscient, déchiffrer les messages que nous nous envoyons nous même, n'est-ce pas magique ?

    Les aborigènes avaient beaucoup d'imagination, mais ils avaient raison sur beaucoup de points et leur symbolique était d'une très grande logique

    Merci pour le voyage ma belle, je ne m'en lasse pas

    Douce soirée à toi !

    8
    Jeudi 3 Avril 2014 à 07:58

    Bonjour Dani, merci pour ton passage chez moi.
    Les aborigènes d'Australie tout comme les Amérindiens vivent toujours au rythme de leurs rêves, ils les interrogent et suivent le chemin qu'ils leurs indiquent, en sachant que c'est un message de leur inconscient et que l'inconscient détient toutes les informations.
    Je te souhaite une très heureuse journée, bises.

    9
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 16:58

    Re Coucou Triskèle ,

    Partage intéressant , ce serpent arc-en-ciel un protecteur , un bienfaiteur !

    Voilà ce qui va me réconcilier avec mes rêves .

    Bonne soirée  Talie

     

    10
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 18:51

    Tu vois? Le serpent n'est pas négatif, au contraire!

    Contente si ça peut t'aider, bonne soirée également, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :