• Baba Yaga

    Baba Yaga

    Légende Russe

    La Baba Yaga est célèbre dans les légendes des pays slaves et le plus souvent dans de nombreux contes russes ou polonais, au point qu’elle est entrée dans la mythologie.

    En général elle est décrite comme une vieille et horrible sorcière, mais bien que toujours vieille, elle revêt des aspects différents. Elle a une fonction double, étant à la fois l'adversaire du héros et la principale donatrice. On dit qu’elle aurait 2 sœurs du même nom, mais elle a au moins 6 personnalités différentes:
    La baba Yaga ravisseuse
    La baba Yaga combattante
    La baba Yaga donatrice
    La baba Yaga gardienne du royaume des morts
    La baba Yaga, maîtresse de la forêt et des bêtes sauvages.
    la baba Yaga solaire.

    Elle ne porte pas le traditionnel foulard sur la tête mais elle est toujours ébouriffée, elle a une seule jambe qui n’est qu’un os. C'est une ogresse qui dévore les voyageurs et en particulier les jeunes enfants. Toutefois en dépit de son appétit vorace elle est maigre comme un squelette.

    Elle se déplace en volant accroupie dans un mortier magique tout en s'aidant d'un pilon comme d'un gouvernail et elle efface soigneusement ses traces avec un balai taillé dans du bouleau argenté. Chaque fois qu'elle apparaît, un vent sauvage commence à souffler, les arbres gémissent et les feuilles tourbillonnent dans les airs.

    Mais c'est sans doute sa maison qui est la plus étonnante. C'est une petite cabane en bois juchée sur deux (ou une) pattes de poulet qui peut éventuellement se déplacer. Dans certaines légendes elle n'a ni porte ni fenêtre mais on peut les faire apparaitre en prononçant une phrase magique. La barrière de l'enclos est constitué d'os humains surmontés de crânes dont les orbites brillent dans la nuit. Le portail est fait lui aussi d'os humains et la serrure ressemble à une bouche garnie de dents pointues et acérées.

    Baba Yaga règne sur les éléments. Ses serviteurs fidèles sont le Cavalier Blanc, le Cavalier Rouge et le Cavalier Noir.
    Dans le conte Vassilissa la Belle, le plus connu, l'héroïne Vassilissa demande à la baba Yaga qui sont ces cavaliers et la baba Yaga répond : « C'est mon jour, vêtu de blanc... C'est mon soleil, vêtu de rouge... C'est ma nuit, vêtue de noir , tous de fidèles serviteurs ! »
    Ainsi, la baba Yaga commande aux phénomènes célestes, au jour et à la nuit. Dans le conte Maria Mariévna, il est dit d'elle : « Sur sa cavale ailée, elle fait chaque jour en volant le tour du monde ». Elle a des traits communs avec Phœbus, mais aussi, plus simplement, avec les sorcières, capables, selon les légendes, de voler.

    Parmi ses autres serviteurs, il y a trois êtres sans corps et des paires de mains menaçantes, qui tombent du ciel à sa demande. Elle les appelle "mes âme amies» ou «les amis de mon cœur», mais elle est plus que réticente pour en discuter avec Vassilissa. Un autre personnage étrange lui sert de berger c'est le sorcier immortel Koshchey.

    Si elle est surtout représentée comme une vieille femme terrifiante, Baba Yaga peut également jouer le rôle d'une femme sage et serviable. Le héros ou l'héroïne de l'histoire entre souvent dans son domaine à la recherche de la Sagesse, du Savoir ou de la Vérité. Comme elle est omnisciente, elle peut tout voir et révéler les secrets à ceux qui oseront poser les bonnes questions. Parfois elle propose des cadeaux magiques aux héros et aux cœurs purs. Elle se dit aussi l'esprit gardien de la fontaine de l'eau de la Vie et de la Mort.

    ***********

    L’histoire de Vassilissa


    Vassilissa était une charmante enfant qui vivait avec ses parents assez âgés.
    Un jour, sa maman tomba malade et, avant de mourir, donna à sa fille de huit ans une petite poupée en lui disant que si elle avait besoin d'aide, elle devrait la nourrir et lui demander de l’aide, mais elle ne devrait sous aucun prétexte la montrer à quelqu'un.

    Après la mort de sa femme, le vieil homme se remaria avec une veuve qui avait deux filles, croyant qu'elle ferait une épouse et une mère de famille avisée. Mais toutes trois devinrent très rapidement jalouses de Vassilissa qui était très belle et se montrèrent méchantes à son égard.

    Un jour que le vieil homme était parti au marché, sa belle-mère envoya, à la tombée de la nuit, Vassilissa chez la Baba Yaga chercher du bois pour chauffer leur maison. Vassilissa mit la poupée dans sa poche et partit.

    Elle arriva à une cabane en bois posée sur des pattes de poules et entourée d'une clôture de pieux surmontés de crânes. Le portail était fait d'os de jambes humaines et la serrure, de dents. La Baba Yaga surgit alors de la forêt, volant dans son mortier qu'elle dirigeait à l'aide d'un pilon, tout en effaçant ses traces avec son balai.

    Vassilissa lui expliqua ce qu'elle voulait et la sorcière lui dit qu'elle devait d'abord travailler pour mériter sa récompense. Commença une série de travaux très difficiles à réaliser le plus vite possible: décortiquer le grain, trier des graines de pois et de pavot… Mais Vassilissa demande l‘aide de sa poupée et, en deux jours et deux nuits, elle s'acquitta de ces tâches au grand dam de la sorcière. Mais la Baba Yaga lui trouvait toujours de nouveaux travaux du même acabit à accomplir.

    Vassilissa comprit que Baba Yaga n'avait nullement l'intention de la laisser partir. Alors une nuit, pendant son sommeil, Vassilissa s'enfuit, prenant au passage sur la clôture un crâne aux yeux luisants pour éclairer sa route.

    Quand elle rentra chez elle, sa belle-mère et ses deux filles lui arrachèrent le crâne des mains. Les yeux brillants se posèrent alors sur elles trois et les réduisirent en cendres.
    Le lendemain matin, Vassilissa enterra le crâne profondément dans le jardin et peu après un rosier aux fleurs rouge sombre poussa au-dessus.

    Vassilissa vécut désormais dans la paix avec son père, conservant toujours la petite poupée dans sa poche, au cas où elle aurait encore besoin d'elle.

     

    Sources: Wikipédia et http://mythologica.fr/slave/baba.htm#sthash.gRa2YJ14.dpuf

    « Eostre - OstaraLancelot »

  • Commentaires

    1
    Mardi 31 Mars 2015 à 11:00

    charmante personne,  Baba Yaga ! 

    2
    Mardi 31 Mars 2015 à 11:18

    Je ne te le fais pas dire Peache! Il y a de nombreuses  histoires autour de Baba Yaga, certaines où elle veut faire cuire des enfants pour les manger;tongue mais je crois que je vais me contenter de celle-ci

    Merci de ta visite et bonne journée, amitiés.

    3
    sab
    Mardi 31 Mars 2015 à 11:39

    Coucou Triskèle, je viens d'avoir un coup de vent qui m'annonçait   ton nouveau post alors me voici :))  (sourire)


    .... et je viens de finir  lire à l'instant ta nouvelle légende . Héhé  pour une fois je connaissais un petit peu le personnage   mais pas cette histoire alors que du plaisir à découvrir merci miss 


    Bonne semaine et bonne journée 

    4
    Mardi 31 Mars 2015 à 11:53

    Bonjour Sab, je ne suis guère étonné que le vent qui souffle ici soit arrivé jusque chez toi, et je suis bien contente qu'il t'ait ramené dans ses filets.

    Ta visite me fait plaisir, merci et très belle journée à toi, bises.

    5
    Mardi 31 Mars 2015 à 13:50

    C'est sa maison que j'ai bien aimé... un enclos en os humain et des crânes... elle fait dans l'originalité, la Baba Yaga ! smile

    6
    Mardi 31 Mars 2015 à 14:12

    C'est vrai Pianosh, elle est bien la seule à avoir une maison de ce genre, et il faut bien admettre que ce doit être assez terrifiant!

    Merci de ton commentaire, belle fin de journée, bises.

    7
    Mardi 31 Mars 2015 à 19:57

    Bonsoir Fée Triskèle,

    Nouveau voyage sur le balai d'une sorcière pas toujours très tendre (on aurait peut-être dû la solliciter pour la vache !), mais dont la rencontre constitue une épreuve qui vient assaisonner un peul'existence pour peu que l'on en sorte vainqueur. Je l'aimerais certainement en esprit gardien de la fontaine.

    Belle soirée, Triskèle !

    Bises,

    8
    Mardi 31 Mars 2015 à 21:56

    Quelle charmante vieille dame !!

    Merci pour ce nouvel article ...

    Bonne soirée

    Zéline

    9
    Mercredi 1er Avril 2015 à 09:44

    Bonjour Kattelm, peut-être que la Baba Yaga nous a aidé mine de rien pur la vache, va savoir? smile Nous l'avions bien mérité!

    Merci de ta visite, bonne journée, bises.

    *********************

    Merci à toi aussi Zéline, ta visite me fait grand plaisir, j'espère que tout va comme tu le souhaites.

    Passe une très belle journée, bises amicales.

    10
    Mercredi 1er Avril 2015 à 14:39
    11
    Mercredi 1er Avril 2015 à 14:53

    Merci Valéria, joyeux printemps pour toi, bises.

    12
    Mercredi 1er Avril 2015 à 20:44

    Je le connais grâce au livre 'femmes qui courent avec les loups' et elle me plait Baba Yaga lol

    13
    Mercredi 1er Avril 2015 à 23:29

    Oh ! Merci pour cette référence légendaire =D

    Elle est à peu près reprise dans le livre "Les Contes d'Obluda" d'Arnaud Clary (mais en un peu plus européenne) et parfaitement reprise dans le film de "Bartok le magnifique" ;) sa maison perchée, le balai etc...sauf les jambes je crois...je ne me souviens plus parfaitement.

    Bref, super article une fois de plus, très prenant ! biggrin

     

    Kawaitachi-chan.

    14
    Jeudi 2 Avril 2015 à 06:58

    Passeuse de mondes et Kawaitachi-chan, merci pour votre visite et vos commentaires; je me rends compte que Baba Yaga est plus connue que je ne le pensais.

    Je vous souhaite une très  belle journée, amitiés.

    15
    Jeudi 2 Avril 2015 à 23:20

    Bonsoir Triskèle,

    Oui, mais ça fait toujours plaisir d'en apprendre davantage ;)

    Merci, bonne continuation et bonne soirée :)

     

    Kawaitachi-chan.

    16
    Samedi 4 Avril 2015 à 16:33

    Bonjour ma chère Triskèle,

    Je ne connaissais pas ces légendes, je les découvre en frémissant...Cette sorcière donne la chair de poule...Je comprends que sa maison soit surmontée de pattes de poulet  ;)  Au moins, elle parait lire dans le coeur des êtres et elle a réglé le sort de cette deuxième épouse et ses deux filles  méchantes, la morale est sauve !!! hihi 

    En tout cas même si cela est terrifiant, j'ai beaucoup aimé, merci ma Douce Triskèle! J'aurais aimé savoir ce que cette poupée représente puisqu'elle a permis à Vassilissa de s'en sortir indemne, et la protège...Et pourquoi la nourrir avant de lui demander de l'aide...des offrandes pour cette poupée magique? 

    Je te souhaite un magnifique week-end de Pâques, de gros bisous tendresse ma douce amie, avec plein de soleil, enfin le printemps a amorcé sa course, les températures restent cependant bien fraîche, mais le ciel est d'un bleu magnifique

    17
    Samedi 4 Avril 2015 à 18:08

    Bonsoir ma petite Neige, je me suis posée les mêmes questions que toi mais je n'ai pas trouvé de réponses, désolée.

    Ta visite ma fait toujours plaisir tu le sais, et j'espère que tu vas bien. Ici après le soleil du matin nous avons eu un orage de grêle, et maintenant c'est tout gris.

    Je te souhaite également un excellent week-end pascal sous ton soleil radieux, et merci aussi pour ta jolie création, à bientôt ma douce amie, je t'embrasse avec toute mon amitié.

    18
    Mardi 7 Avril 2015 à 09:38

    Bonjour Triskèle !

    Pourquoi serais-ce toujours ( enfin très souvent) les vieilles femmes qui représenteraient les sorcières...  Les anges démons cela existent ;)

    Petit coucou chez toi ma chère Triskèle...J'espère que tu vas bien :) 

    Je repasserai demain pour la deuxième partie pour l'histoire de Vassilissa !

    Bises money

    Stéphane glasses

     

    19
    Mardi 7 Avril 2015 à 10:06

    Bonjour Stéphane, c'est vrai ça! Pourquoi toujours de vieilles femmes laides, mais n'oublie pas que quelquefois elles peuvent se transformer en jolies jeunes femmes. Et pourquoi pas des hommes, de vilains vieux sorciers? Ces contes sont misogynes!  smile

    Merci de ta visite mon cher Stéphane, à bientôt, bises.

    20
    Mardi 7 Avril 2015 à 15:50

    Et bien ! ... Une sorcière très haute en couleurs ! ... J'ai aimé la légende, elle finit bien, mais pas pour tout le monde ! biggrin  Bises

    21
    Mardi 7 Avril 2015 à 16:41

    Les légendes concernant cette Baba Yaga sont une multitude, mais nous nous contenterons de celle-ci je pense! smile

    Merci Béa, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :