• Scathach


    Scàthach,
    la Magicienne et Guerrière du Pays des Ombres.


    Dans la mythologie celtique irlandaise, Scáthach est une magicienne puissante et redoutable, peut-être Druidesse, sans aucun doute la maîtresse absolue dans l’Art de la guerre.

    Elle est fille de Buanuinne, roi de Scotie et mère de Lasair, Inghean Bhuidhe, Latiaran et Uathach. Selon le récit Le meurtre du fils unique d'Aífe, Scáthach est aussi la sœur d'Aífé (fille d'Ardgeimm).

    Elle demeure en Écosse, certains textes évoquent l’île de Skye.
    Scáthach habite dans un château imprenable gardé par sa propre fille. On accède à sa résidence par le Pont-des-Sauts qui rétrécit et devient glissant ou s’étire et se redresse pour broyer le visiteur téméraire.

    Elle-même initiatrice des plus valeureux guerriers, experte en magie, dans l’art de la guerre et du sexe, elle commande une bande de femmes qui éduquent les héros.

    Bien qu’elle ne fasse qu’un passage furtif dans la littérature irlandaise, et qu’on ne puisse pas dire si elle est Déesse, demi-Déesse ou simple héroïne, Scáthach a un rôle crucial dans le Cycle d’Ulster, appelé également le cycle de la branche rouge.
    Elle est la Grande Initiatrice.


    Scáthach est l’initiatrice de Cúchulainn, à la fois en tant que guerrier (il devient son champion et elle lui enseigne le maniement du gae bolga, le javelot-foudre qu’elle lui offre) mais aussi pour son passage de l’état de jeune homme à l’état d’homme (il couche avec elle avant de s’unir pour un an à sa fille, Uathach).

    Ses élèves les plus prestigieux furent Cuchulainn et son ami Ferdiad, Elle les forma tous les deux à l’art de la guerre. Elle fut également chargée de leur éducation sexuelle. Elle forma aussi Conchobar, fils de Cathbad, le premier druide du royaume d’Ulster, redoutable pour ses prophéties, un druide guerrier dont le nom veut dire « Tueur au combat »…
    Comme les chevaliers de la Table Ronde, les guerriers ne doivent pas devenir ennemis les uns des autres. Ce serment ne sera pas respecté puisque Cúchulainn va tuer Ferdiad dans un combat singulier, lors de la Razzia des vaches de Cooley.

    C’est Scathach qui donna à Cuchulainn sa lance appelée Gáe Bolga, une lance redoutable et invincible faite d’os ou d’arrête de monstre marin, également appelée le « javelot-foudre ». Il est le seul à avoir le privilège de la posséder et de savoir la manier.
    L’objet a été fabriqué avec les os d’un monstre marin nommé Coinchenn, qui avait été tué par un de ses congénères, Curruid. Cette arme est magique, elle ne peut être utilisée que de manière rituelle, selon l’enseignement de la magicienne. À son invocation, elle vient elle-même comme l’éclair dans la main du guerrier, puis fonce sur l’ennemi. Quand elle pénètre le corps de la victime, elle s’ouvre en de nombreuses pointes qui sont autant de blessures mortelles ; elle est foudroyante et implacable. Elle peut être utilisée comme une lance traditionnelle ou lancée comme un javelot avec la main ou le pied en la tenant avec les orteils.


    Ferdiad, apparenté aux Fir Bolg en a finalement subi le coup fatal …
    Dans le récit épique de la Táin Bó Cúailnge (la « Razzia des vaches de Cooley »), la reine Medb contraint Ferdiad à affronter Cúchulainn en combat singulier, l’enivrant et lui promettant la main de sa fille Findabair. Les deux guerriers se battent pendant trois jours, l’issue du combat est incertaine. En dernière extrémité, Cúchulainn se sert du gae bolga pour vaincre, car Ferdiad avait la peau en corne.
    Il a donc trahi son serment en tuant son ami.

    Scathach par Howard David Johnson

     

     

    Sources: https://grand-cercle-celtique.com/2012/12/08/scathach-la-princesse-guerriere-du-pays-des-ombres/
    https://scathcraft.wordpress.com/2013/11/26/scathach/

     

    « La cité perdue de RamaShah Jahan & Mumtaz Mahal »

  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Février à 09:42

    Une légende que je découvre complètement..

    merci de me l'avoir faite découvrir...

    Très bonne semaine.

      • Lundi 6 Février à 10:43

        Personnage peu connu en effet, merci Baba.

        Très bonne semaine à toi aussi, amitiés.

    2
    Lundi 6 Février à 16:19

     bonsoir 

     je découvre moi aussi 

     et j 'ai bien aimé cette légende 

     bonne soirée Tryskéle 

     kénavo

      • Lundi 6 Février à 16:57

        Bonsoir Monica, c'est la guerrière de l'ombre dont on parle peu, mais elle est importante.

        Douce soirée également Monica merci, bises.

    3
    Lundi 6 Février à 21:10

    Bien rousse pour une éminence grise...

    amikece

      • Mardi 7 Février à 08:11

        Dankon kaj, Bonan tagon.
        Kisetoj Peache.

    4
    Vendredi 10 Février à 13:04

    Bonjour ma chère Triskèle,

    Je ne connaissais pas du tout ce personnage ni cette légende, lecture intéressante en tout cas.Merci pour cet article.

    Merci pour tes commentaires, ravie que mes articles te plaise.

    Je te souhaite de passer un bon vendredi et un agréable week-end.Gros bisous.

    Florence

      • Vendredi 10 Février à 13:22

        Bonjour Florence, bon week-end à toi aussi merci, ici c'est tout gris.

        Bises.

    5
    Jeudi 16 Février à 14:54

    Dans les légendes en général, on rencontre de temps en temps des femmes guerrières, aux mœurs très libres,   mais ce ne sont pas mes préférées, je préfère LA Femme maternelle et  paisible, ce qui n'est pas toujours le cas, de surcroît dans notre univers contemporain ! Merci pour la découverte de cette légende. Bises Triskèle, bonne fin de journée et à bientôt happy

      • Jeudi 16 Février à 15:24

        C'est vrai que les femmes Celtes sont souvent des guerrières qui se battent comme les hommes, c'est sans doute leur époque qui voulait ça, il semble qu'il y ait eu beaucoup de batailles en ces temps-là.

        Merci ma chère Béa, très bonne fin de semaine, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :