• Tsohanoaï

    Tsohanoaï

    Tsohanoaï


    Cette peinture de sable traditionnelle Navajo représente Tsohanoaï.
     Les cornes de buffle sont un symbole de force, les plumes d'aigle représentent
    l'équilibre et la justice.

    Tsohanoai - "Porteur du Soleil ", dieu du soleil, est l'esprit-soleil des Navajos.

    Dans certains mythes, il est décrit comme un guerrier à cheval (le cheval du ciel bleu) portant le Soleil comme un bouclier brillant.
    Dans d'autres, tous les matins il prend en charge le soleil sur son dos, à l'est, et se dirige vers sa maison à l'ouest.
    A la nuit tombante, son voyage terminé, il rejoint sa femme, la déesse des saisons Estsanatlehi, dans sa maison carrée à l'ouest.

    TsohanoaïEstsanatlehi «La femme qui change». Parfois appelée une déesse de la Terre, mais c'est plutôt une divinité des saisons des Navajos. Toute l'année son apparence change passant de la jeunesse à la maturité et de la maturité à la vieillesse comme les saisons changent du printemps à l'été, à l'automne puis à l'hiver. Chaque hiver, elle devient vieille et faible, mais avec l'arrivée du printemps elle retrouve sa jeunesse et sa vigueur. C'est la divinité la plus respectée des Indiens Navajos.

    Estsanatlehi vit sur les grandes eaux à l'ouest dans la maison carrée de son mari, l’esprit-soleil Navajo Tsohanoai, qui vient la rejoindre chaque nuit, quand son voyage quotidien à travers le ciel est terminé. Son père est le dieu de la lune Tklehonoai.

    Tsohanoai n'est jamais représentée dans l'art ou dans les danses tribales comme le sont les autres esprits.

    Il a cinq chevaux de différentes couleurs: turquoise, blanc, perle, rouge et noir. Lorsque le ciel est bleu, il est monté l'un des trois premiers; quand les journées sont sombres ou tempétueuses, il prend le cheval rouge ou noir.

    Dans certaines versions de la création Navajo, il est dit que la tribu a été conçue à partir de maïs et de la propre peau de Tsohanoaï.
    Il est considéré comme l'auteur de la vie du chef de la tribu,  créateur de tous les animaux et en particulier du gros gibier qui nourrit les Navajos.

    Il est le père de jumeaux Hero: Nayenezgani, dieu guerrier et Tobadzischini, dieu de la pêche, les héros culturels qui ont libéré le monde de monstres et esprits malins représentants du chaos.

    Tsohanoaï

    Un pétroglyphe du tueur de monstres, l'un des jumeaux Hero. Ce pétroglyphe a été créé par la Dinetah, les ancêtres du peuple Navajo. Largo Canyon, au Nouveau-Mexique.

    ***************

    Les Navajos ont une série complexe de cérémonies de guérison, ou chants. Certaines de ces cérémonies peuvent durer jusqu'à neuf jours et nuits. Normalement, sur chacune de ces nuits, le chanteur (Medicine Man) dirige l'élaboration d'une peinture de sable qui illustre une allégorie utilisée dans la cérémonie. Beaucoup d'entre eux contiennent des images de yeibicheii, ou le Peuple Saint.

    Les couleurs pour la peinture sont habituellement faites avec du sable de couleur naturelle, gypse concassé (blanc), ocre jaune, grès rouge, charbon de bois, et un mélange de charbon et de gypse (bleu). D'autres agents colorants comprennent la farine de maïs, le pollen des fleurs, ou poudre de racines et d'écorce.

    Les légendes Navajo nous disent les gens avant l'homme, le Peuple Saint qui sont d’abord Femme Changeante, Femme Araignée, Monster Slayer, né de l'eau, les gens serpents, les peuples du maïs, etc. ont créé ces motifs sacrés sur des toiles d'araignées, des feuilles de ciel, des nuages et certains tissus, comme la peau de daim.
    Lorsque les Premiers Peuples, la Dinetah, créés par la Femme changeante, ont été guidés par le Premier Homme dans le monde actuel, ils ont obtenu le droit de reproduire ces peintures sacrées et de convoquer l'aide du Peuple Saint.

    Mais les propriétés de certains hommes pourraient conduire à mal parce que, comme le Peuple Saint leur a dit: « Les hommes ne sont pas aussi bons que nous; ils pourraient se quereller sur l'image et la déchirer, ce qui apporterait le malheur; la pluie ne tomberait pas; les cultures ne se développeraient pas. Par conséquent, il a été décrété qu'ils doivent accomplir les peintures de sable sur la terre et les détruire dans la nuit ».

    Il existe deux formes de peintures de sable Navajo. La première est utilisée dans la cérémonie de guérison ou une bénédiction traditionnelle menée par un chanteur ou Medicine Man, un hataalii. C'est ce qu'on appelle en Navajo iikaah, «un endroit où les dieux vont et viennent." Le sandpainting est l'élément crucial dans cette cérémonie de 2 à 9 journées. C’est la manière qui n’est pas permanente.

    La deuxième forme de sandpainting, comme un art, est créée sur un morceau de panneau de particules ou de contreplaqué. Dans cette formule, les éléments des cérémonies sacrées sont présentés comme une forme d'art unique et permanent.
    Les pierres finement broyées - certaines naturelles, certaines teintes - sont collées sur le panneau. La conception d'ensemble est destiné à être une présentation de l'art qui utilise les symboles sacrés Navajo d’une manière qui ne  peut pas être considérée comme irrespectueuse.

    Tsohanoaï


    Sources: http://www.americana.net/sandpaintings_article.html  -
    http://www.windows2universe.org/mythology/tsohanoai_sun.html

    http://rebeccadix.eklablog.com/tsohanoai-estsanatlehi-a101368839
     http://mythologica.fr/amerindien/tsohanoai.htm#sthash.mq4u0u4c.dpuf

     

     

    « PercevalMythes sur le Soleil »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 23:00

    on trouve une sorte de similitude avec le mythe d'Adam et Eve (peuple Navajo issu de la peau du Dieu et d'un produit de la terre ) comme dans toutes les mythologies...............L'homme ou plutôt l'Homme est partout le même, quelques soient ses apparences physiques..

    2
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 08:14

    Bonjour Peache, tu as raison, je suis toujours étonnée de découvrir dans plusieurs mythologies les mêmes racines, les mêmes légendes, certes adaptées à la culture du lieu mais identiques dans leurs significations. Comme si ces hommes des temps lointains avaient pu communiquer d'un bout du monde à  l'autre, mais comment? Ou comme si leurs "dieux" étaient les mêmes sous des noms différents, ce que personnellement je suis portée à  croire.
    Bon week-end Peache et merci de ta visite, amitiés.

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 19:59

    Bonsoir Triskèle,

    Nouveau mythe, nouvelle destinée. Des Dieux proches des éléments, une civilisation dont la culture est associée à la nature. 

    J'aime ta réflexion dans le commentaire ci-dessus : "Ou comme si leurs "dieux" étaient les mêmes sous des noms différents, ce que personnellement je suis portée à  croire." D'autres noms, d'autres "visages" et pourtant...

    Merci pour ce nouveau voyage, Triskèle !

    Douce soirée,

    Amitiés

    4
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 20:25

    Merci à toi pour ton commentaire Kattelm, passe une très bonne soirée, bises amicales.

    5
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 20:58

    Bonsoir Triskèle !

    Tout cela me fait penser à X-Files est la disparition mystérieuse des indiens Anasazi !!!!
    Peut être un sujet d'article pour toi ;)

    Je te souhaite une belle soirée et une bonne semaine !

    Amitiés ^^ 

    Stéphane :)

     

    6
    Lundi 15 Septembre 2014 à 06:58

    Bonjour Stéphane et merci pour ton commentaire.
    Je connais très bien les Anasazis, mon meilleur ami est un de leurs descendants, mais je n'ai pas matière à écrire plus que ceci;

    http://triskele.eklablog.com/mesa-verde-a105206418

    Très bonne semaine à toi, amitiés.

    7
    Mardi 16 Septembre 2014 à 23:56

    Ma chère Triskèle,

    Je viens de lire plusieurs articles notamment après Tsohanoaï, j'ai suivi le lien que tu as proposé à Stéphane sur les Anasazis,  car comme toi je suis passionnée par les légendes amérindiennes.Les indiens sont des peuples courageux et respectueux de l'environnement, ils ont beaucoup à nous apprendre, puisqu'ils observaient beaucoup la nature et vivaient en harmonie avec elle, avant d'être chassé de leur terre ancestrale...

    Merci pour ces excellents articles, quelle recherche, quel travail, sois en vivement remercier ma chère Triskèle! Pour toi un petit cadeau en guise de reconnaissance...Surprise!!!

    Excellente semaine, je reviendrais relire ton magnifique sujet sur le mythe du soleil, j'ai déjà apprécié ma première lecture...qui est d'ailleurs complémentaire à celui-ci!

    De gros bisous remplis de tendresse

    Pétroglyphes dans le parc national des Arches, en Utah

    8
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 10:01

    Bonjour ma chère Neige, merci pour la photo, j'en avais déjà dans mes archives et je la conserve.
    Ca me fait plaisir que tu apprécies mes sujets comme j'apprécie les tiens.
    Je te souhaite également une belle semaine, ici l'automne est arrivé et nous n'avons presque pas vu passer l'été.
    Grosses bises, avec toute mon amitié.

    9
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 20:25

    Bonsoir Triskèle

    Merci pour ton gentil commentaire

    je te souhaite une bonne nuit vu heure qu'il est 

    bisous

    Lucienne

    10
    Jeudi 18 Septembre 2014 à 06:58

    Merci de ta visite Lucienne, bonne journée, amitiés.

    11
    Jeudi 18 Septembre 2014 à 07:03

    Merci à toi c'est vrai j'aurai pu te laisser un petit mot

    pour te dire que je suis passée te prendre 2 à 3 légendes

    Je me suis débrouillée comme j'ai pu pour ajourter mais je n'ai pas

    su j'ai donc mis avec les belles choses contes et légendes

    je te souhaite une bonne journée Triskèle, encore un grand merci pour ta gentillesse

    bisous

    Lucienne

     

    12
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 12:05

    Merci pour le partage, tu es géniale ! Bises de Béa

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :