• Pégase

     

    Pégase

    Pégase est, dans la mythologie grecque, un cheval ailé de couleur blanche. Fils du dieu de la mer Poséidon et de la gorgone Méduse, il naquit en même temps que son frère Chrysaor lorsque cette dernière fut décapitée par Persée. Il servit d'abord de monture à ce héros dans plusieurs de ses expéditions, notamment dans celle où il délivra Andromède.

    Bien avant la naissance de Pégase, Poséidon tomba amoureux d'une jeune femme à la splendide chevelure blonde, Méduse. Les sentiments n'étaient pas partagés et la belle s'enfuit à son approche. Poséidon se transforma donc en cheval ou en oiseau pour la suivre jusque dans un temple consacré à Athéna et s’unir à elle ou la violer (hélas oui, certains dieux étaient comme ça!). Pour se venger de l’affront que représentait cette intrusion dans son temple, la déesse Athéna changea Méduse et ses deux sœurs en monstres, les gorgones. De rage, Méduse et ses sœurs se mirent à dévaster la contrée.
    Plus tard, le héros Persée reçut l’ordre de tuer la gorgone Méduse, la seule mortelle des trois. Ses deux enfants, Pégase et Chrysaor, étaient en elle et furent libérés par le coup d’épée de Persée qui trancha la tête de la gorgone, d’où l’autre nom de Pégase, Medusaeus.

    Comme il s'abreuvait un jour à la source Pirène, il fut capturé par Bellerophon. Ce dernier avait reçu du roi Iobatès de Lycia l'ordre de tuer un monstre terrible, lion par devant, serpent par derrière et chèvre entre les deux crachant du feu, la Chimère. Il ne pouvait reparaitre à la cour de Lycia avant que ce soit fait, sous peine de mort. Désemparé, il trouva un devin, Polydectès, qui lui conseilla de sacrifier un taureau à Poséidon et de passer une nuit dans le temple d'Athéna, ce qu'il fit. La déesse lui apparut dans ses rêves pour lui remettre une bride d'or.
    Le lendemain, Bellérophon trouva l'objet à ses pieds en se réveillant et se rendit à Ephyre où il trouva Pégase s'abreuvant à la fontaine de Pirène. Il le maîtrisa grâce à l'objet et le fit voler jusqu'au mont Hélicon. D'un coup de sabot sur l'Hélicon, Pégase ramena cette montagne à une taille normale car elle avait gonflée lors du concours de chant qui opposa les Piérides et les Muses et il fit jaillir la source Hippocrène.

    Pégase devint la monture de Bellérophon et le héros vainquit la Chimère grâce à son aide. Le héros accumula ensuite les victoires contre les Amazones qui menaçaient le royaume de Lycie et les sauvages Solymes entre autres, puis le roi Iobatès lui céda son trône et lui offrit sa fille Philonoé en mariage, avec laquelle Bellérophon eut trois enfants.
    Mais Bellérophon, grisé par ces victoires, s'estima digne de rejoindre le séjour des Dieux, l'Olympe, avec sa monture. Pendant son ascension, Zeus, en colère, envoya un taon géant piquer Pégase sous la queue. Fou de douleur, Pégase désarçonna son cavalier qui chuta de près de 3000 mètres mais survécut.

    Pégase monta seul vers l'Olympe où il devint la monture de Zeus. Celui-ci le chargea de porter les éclairs et le tonnerre sur l’Olympe. Pégase les lui amenait depuis la forge d'Héphaïstos en traversant le ciel, tandis que le claquement de ses sabots faisait un bruit de tonnerre.

    Zeus accorda l’immortalité à Pégase et fit de lui une constellation située entre l'équateur et le nord, dans l'hémisphère boréal. Elle est composée de vingt étoiles. Les astrologues disent que ceux qui naissent sous ce signe aiment la gloire et les armes. Ils ajoutent qu'ils ont beaucoup de talent pour la poésie.

    Sa forme chevaline est terrestre et ses ailes, sa capacité à voler ainsi que le fait qu'il porte la foudre de Zeus le rattachent au ciel. Coursier du tonnerre, il allie la symbolique positive du cheval, la fougue, l'impétuosité et la force, à celle de l’oiseau, l'indépendance et l'élévation vers le ciel.

    J’ illustre cette belle légende par le cadeau que m’a fait Fleur de Rocailles, que je remercie encore.

     

    http://enviedailleurs.forumpro.fr/t1915-pegase-le-cheval-aile
    http://mythologie-grecque.over-blog.com/article-pegase-48861340.html

     

     

    « La moitié d'orangeLe Lynx »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :