• Mythes sur le Soleil

     
    Mythes sur Le Soleil

    Dès que l’homme a su regarder le ciel et interpréter les phénomènes visibles, il a pris conscience que le Soleil était l’élément nécessaire, qui lui apportait lumière, chaleur, et subsistance – la vie. De là à l’adorer comme un dieu il n’y avait qu’un pas.
    Le soleil a toujours tenu une importance prédominante dans les diverses civilisations de la Terre, de nombreux cultes ont été transmis pour le vénérer.

     Au moins 15 000 ans avant notre ère, des graveurs anonymes ont tracé en Asie centrale, des figures qui indiquent l'importance qu'avait déjà pour eux le Soleil. Ce n'était encore qu'une image primitive, un cercle entouré de rayons, mais sa représentation fréquente avait valeur de symbole. Ainsi au Kazakhstan, en Suède, ou en France, des pierres gravées représentent le Soleil.

    Des constructions très anciennes, surtout dans les régions peuplées par les Celtes, ont été également édifiées en fonction de l’apparition ou de la disparition du Soleil: le tunnel du cairn de Gavrinis, dans le Morbihan, ou celui de Newgrange en Irlande, ne laissent entrer le Soleil qu’une fois par an, au moment du solstice d’hiver. Le site de Stonehenge, en Angleterre, a servi pendant plusieurs millénaires, d’observatoire primitif des mouvements du Soleil.

    Plus près de nous, nous avons Omraam Mikhaël Ivanov qui lui portait un culte particulier, allant le matin sur le rocher du Bonfin pour capter ses vibrations et  attirant pour la première fois l’attention de l’humanité sur la nécessité de s’unir pour réaliser sur la Terre une grande Fraternité planétaire, fondée sur une religion solaire.

    Miguel Ruiz nous parle de ce lien particulier que nous tenons avec le soleil:
    "Chaque être humain possède une fréquence de lumière qui existe continuellement dans le soleil. Celle-ci est constamment reliée à la Terre, comme une rivière."

    Le sol invinctus des romains
    L’empereur Aurélien instaura un culte solaire, le Soleil étant censé être universel, le culte de Sol Invictus, le Soleil Invaincu. Aurélien lui fit édifier à Rome un temple sur le Champ de Mars, créa un collège de Pontifes du Soleil et fit du culte de Sol Invictus une sorte de religion de l'État (et non une religion d'État), se substituant au culte impérial tombé en désuétude.

    Yoga: A la suite, on ne peut s' empêcher de penser aux salutations au soleil faites par les yogis:
    'Il est un rite traditionnel auquel s' adonnent les pratiquants en yoga, toutes obédiences confondues : la salutation au soleil. Depuis des temps immémoriaux, les yogis considèrent qu'il s'agit du plus bel hommage à présenter à l'énergie de la nature. Composée de douze postures formant un enchaînement au cours duquel l'élève éprouve ses aptitudes à l'effort, à l'adaptation et à l'évolution, la salutation au soleil est une prière adressée à la vie.


     Mythe Sumérien
    Utu -  un oeil étincelant, témoin et juge
    Son symbole est un disque orné d'une étoile à quatre branches séparées par des faisceaux de rayons ondulés. Il est caractérisé sur des monuments par des flammes qui s'élèvent au-dessus de ses épaules.

     Mythe Babylonien
    Shamash  - Un regard omniscient sur le monde
    Après avoir tué sa mère Tiamat, Mardouk coupa son corps en deux afin de créer un nouveau monde. Avec l'une des moitiés il forma la Terre, et avec l'autre il conçut la voûte céleste sur laquelle il plaça les astres.

     Mythe Perse
    Mithra  - « Lève-toi, Soleil, aux chevaux rapides »
    Monté sur son char attelé à des chevaux blancs, Mithra est associé au Soleil et apparaît comme l'esprit du bien et l'ordonnateur du monde. Son parcours annuel était considéré comme une illustration cosmique de la destinée humaine: naissance, vie, mort et résurrection.
     
    Mythe Grec
    Hélios
    L'astre diurne est représenté par le Dieu Hélios. Fils des Titans Hypérion et Théia, il est également le frère de Séléné, Déesse de la Lune. Chaque jour, Hélios traversait les Cieux dans un char doré, tiré par quatre chevaux. Précédé par Éos, l’Aurore, il procurait la lumière aux dieux et aux mortels.

     Mythe Hindou
     Surya  -  « l’œil du ciel, qui veille sur le monde »
    Surya est le dieu brahmanique du soleil, fils d'Aditî et de Kashyapa. Il est le Dieu Soleil, source d'énergie et de lumière qui enveloppe et pénètre la Terre. Il est également le père de Manu, le premier homme de l'humanité.
     
    Mythe Égyptien
    " Il apparaît le matin, dans sa barque divine, et prend le nom de Khepri, le scarabée. Ce qui contribua à faire de cet animal le symbole de la vie, renaissant toujours comme le Soleil levant. Au zénith, il est vraiment RÂ, puis il descend à l'horizon, se couche et devient ATOUM "
    Concernant l’Egypte, il est bien connu que le pharaon Aménophis IV (1375-1358 av. J.C.) tenta d’introduire une religion monothéiste en déclarant le dieu soleil Aton comme seul dieu, pendant qu’il se renommait lui-même Akhenaton

     Mythe Chinois
     les 10 soleils
    Au commencement du monde se trouvaient 10 soleils (fils de Jun, Dieu du Ciel et de Xihe, Déesse du Soleil) qui vivaient ensemble dans les branches d'un arbre géant, le Fu Sang. Chaque jour, un des soleils était autorisé à se lever et à grimper jusqu’au sommet de l’arbre.
    Il partait ensuite dans un char tiré par six dragon pour accomplir sa ronde dans le ciel. Il rejoignait ensuite ses frères au pied de l'arbre géant, et l’obscurité retombait sur la Terre.
    Les astres se levaient ainsi à tour de rôle, et il n’y en avait jamais plus d’un par jour dans le ciel. Jusqu’au jour où ils décidèrent de partir en même temps, infligeant aux hommes une chaleur intolérable. La Terre fut grillée, des monstres sortirent de nulle part, et les Hommes faillirent mourir de soif et de faim. Jun eut alors pitié des hommes et envoya son meilleur archer Yi. Ce dernier régla le compte aux dix frères rebelles, sauf à un seul qu'il décida finalement d'épargner.

     Mythe Aztèque
    Les « cinq soleils »
    Les Aztèques croyaient que 4 mondes avaient précédé le nôtre et s’étaient effondrés lors de cataclysmes: ce sont les « quatre soleils ». Actuellement, nous vivons le cinquième, né du combat entre les dieux : Quetzalcoatl - le serpent à plumes, et Tezcatlipoca - le miroir fumant.
    Tonatiuh
    Le dieu Soleil Tonatiuh symbolise la cinquième ère actuelle. Il est souvent représenté la langue pendante, réclamant les offrandes de sang humain. Le sacrifice humain chez les Aztèques n’était inspiré ni par la cruauté, ni par la haine, mais par un devoir sacré envers le Soleil. Messager envoyé aux dieux, le sacrifié était ainsi investi d’une mission mystique, et était honoré comme tel.
     
    Mythe Celtique
    Belenos   "Le brillant"  -  "Le resplendissant"
    Belenos est le Dieu du Soleil - fils de Dagda, dieu des Druides et père de tous les Dieux. Jeune et beau comme l'éclat du soleil, Belenos est le symbole de l'harmonie et de la beauté. Il réchauffe l'âme et le corps. Il provoque l'illumination spirituelle et sait guérir tous les maux.
    Le Soleil
    Les dieux Lug et Bélénos, dans leur fonction solaire, représentaient les pouvoirs actifs et constructeurs de la lumière, du feu et de la chaleur. L’astre du jour était considéré pour les Celtes, comme la source de tout feu céleste, de toute lumière. On pense, qu’à l’instar des Aryens védiques, les Celtes plaçaient dans le Soleil le principe mental de l’intellect et de la clairvoyance.

    Mythe  Japonais
    Amaterasu  -  "La grande déesse qui illumine le ciel"
    Le Dieu Izanagi fit sortir de son oeil gauche la déesse Soleil Amaterasu, et de son oeil droit le dieu Lune Tsukiyomi. Amaterasu était si brillante que ses parents l'envoyèrent au ciel dans les hautes plaines célestes, où elle règne désormais en tant que protectrice des Hommes.

     

    http://kathy.dauthuille.free.fr/Article02.htm
    http://cosmobranche.free.fr/MythesSoleil.htm
    http://www.venusvoyance.com/soleil-lune-culte-superstition-lug-belenos/ 

     

     

    « TsohanoaïLa Pêcheuse de Perles »

  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Septembre 2014 à 11:07

    belle étude, à laquelle il manque cependant  le culte du roi-soleil versaillais ....

    2
    Lundi 15 Septembre 2014 à 11:15

    Oui, bon! Il est trop jeune pour moi et ce n'était pas un dieu smile.
    Mais il en manque c'est certain, je venais de parler de Tsohanoaï et il y en a eu bien d'autres!

    Merci Peache, passe une belle semaine, amitiés.

    3
    Lundi 15 Septembre 2014 à 13:40
    bel article
    le soleil oui c'est l' astre roi
    je retiens le mien le culte celtique qui est celui , de mes ancêtres , et donc de ma culture
    bon lundi pour toi
    kénavo
    4
    Lundi 15 Septembre 2014 à 14:01

    Evicemment Monica, petite fille de Bélénos! smile
    Merci de ta visite et belle semaine à toi, amitiés.

    5
    Mardi 16 Septembre 2014 à 20:53

    Bonsoir Triskèle !

    Te souviens-tu il y a un peu moins d'une vingtaine d'années de l’éclipse totale du soleil.

    Devant ce phénomène assez particulier , je me suis demandé ce que les premiers hommes en avaient penser. Comment et de quelle manière ont-ils abordé la chose ??? Probablement par le divin , mais j'aimerais bien connaitre leurs pensés a ce sujet...;)

     Agréable soirée :)

    Bises !

    Amitiés ^^

    Stéphane wink2

    6
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 10:04

    Bonjour Stéphane, belle réflexion que la tienne, en effet, la première éclipse a du être un évènement très angoissant et terrifiant pour ces hommes des temps lointains, ils ont pu penser à la mort de leur dieu et à la fin de leur monde.

    Passe une belle semaine, bises.

    7
    Jeudi 18 Septembre 2014 à 09:55

    hello Tryskelle...encore une lecture plus qu'interressante

     le soleil....astre si lointain et si proche a la fois..

     le rois soleil, a t il etudie cet astre...pour s'approprier de ce surnom...

     belle fin de semaine ensoleillee a toi..bises..'V"..

     .

    8
    Jeudi 18 Septembre 2014 à 10:13

    Mégalomanie des rois et des chefs d'état!
    Merci de ta visite Valéria, pour le soleil ici c'est raté, il pleut, il fait gris, c'est l'automne.
    Très belle journée à toi, bises.

    9
    Vendredi 19 Septembre 2014 à 21:30

    C'est tellement normal d'honorer cet astre magnifique qui peut à la fois faire vivre ou mourir... Tous ces mythes concernant le soleil sont passionnants. Dans le yoga il est le symbole du "feu intérieur" et il y a plusieurs pratiques pour activer ce feu nommé "agni" : salutation, massage, respiration... J'aime particulièrement la vision de Miguel Ruiz : je crois moi aussi que nous avons tous une fréquence avec le soleil et que nous recevons directement de l'énergie du soleil, de la terre et de tout l'univers

    Merci pour ce superbe et  enrichissant article

    Je t'embrasse fort ma chère Triskèle, passe un doux week-end

    10
    Samedi 20 Septembre 2014 à 07:33

    Bonjour Dani, je suis de ton avis, nous sommes des poussières d'étoiles animées par l'énergie positive du soleil et négative de la terre, Ivanov et Ruiz étaient des esprits éclairés.

    Merci de ta visite qui est toujours un grand plaisir, très beau week-end à toi aussi et grosses bises ma chère Dani.

    11
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 11:59

    Normal de voir comment le soleil a été divinisé, car sans lui, pas de vie ... le néant. Bises de Béa

    12
    sista ninie
    Mardi 20 Octobre 2015 à 11:43

    Quel merveilleux article ! Frissonnant et . . . Lumineux ! ☼‏

    (http://www.peintures-sur-toile.com/images/Image/HS3841_1347624929.jpg)

      • Mardi 20 Octobre 2015 à 12:20

        Merci chère Sista, ainsi que pour cette superbe image, grosses bises.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :