• Lughnasadh

    Lughnasad

    Lughnasadh

     Je fais remonter ce sujet qui est d'actualité.
    Même si les jours qui raccourcissent me rendent un peu triste, je vous souhaite une très belle fête de Lughnasadh, une très heureuse fête des moissons.

     

     (31 juillet - 1 août)

    Dans la mythologe cetlique, Lughnasadh est une fête religieuse dont le nom signifie « assemblée de Lug », le dieu-roi qui représente la Souveraineté et l’Homme primordial. Elle a lieu au début du mois d’Elembivios du calendrier de Coligny (approximativement vers le 1er août du calendrier grégorien dans l'hémisphère Nord et le 1er février dans l'hémisphère Sud), symboliquement pendant la période des récoltes.
    Certains Wiccans, néo-druides et néo-païens utilisent le terme Lammas, nom de la fête anglo-saxonne qui lui est équivalente.

    Dans les sagas irlandaises, Lug, le dieu du soleil à qui était dédiée cette fête, était un chef des Tuatha de Dannan, « le Peuple de la déesse Dana », qui, en qualité de héros bâtisseur, dévoila aux hommes les techniques permettant de labourer, de semer et de récolter le blé.

    Cette fête de Lughnasadh représente le début de la période des moissons: les premiers grains mûrs ainsi que tous les fruits et légumes prêts à être récoltés.

    La fête se déroulait probablement à la pleine lune la plus proche de cette date, et c'était le moment de remercier les esprits et les dieux pour le début des récoltes, mais aussi pour les honorer avec des offrandes et des prières afin qu'ils protègent les cultures. L'esprit du blé était attiré et capturé dans les poupées en paille, les "cages de l'esprit" qui jouent un rôle important lors de cette fête. Elle est donc fréquemment associée au pain car le blé est une des premières récoltes de la saison.

    Les jours commencent à raccourcir.
    C’est la période où la Déesse voit le Dieu s’affaiblir et mourir, alors qu’il renaît en elle. Dans la tradition celtique, on honore et on remercie la Déesse Mère pour l’abondance des récoltes, ainsi que le Dieu, symbole de prospérité.
    Pendant cette période on consomme du pain, les premiers fruits ou un produit des premières récoltes. On partage la nourriture avec tous. Symboliquement, certains jettent des morceaux de pain dans le feu.

    Il s’agit de la fête du roi dans sa fonction de redistributeur des richesses, sous l’autorité des druides. C'est une trêve militaire qui célèbre la paix, l’amitié, l’abondance et la prospérité du royaume. Elle est obligatoire (sous peine de vieillissement prématuré) et réunit les trois classes (sacerdotale, guerrière et artisanale) de la société celtique.

    Pour célébrer cette fête, les jeux étaient à l'honneur. Les druides assistaient aux fêtes, et faisaient des concours d'éloquence et de science. Les guerriers faisaient également des concours, sans toutefois être d'une réelle méchanceté, la joie et la bonne humeur étaient davantage de mise.

    Elle est décrite comme une foire de commerce, mais aussi une occasion de régler les contentieux, de s’amuser, d’entendre des poètes et des musiciens.

    La notion d'union lors de Lughnasadh est très forte : union du soleil et de la lune, des hommes et des femmes, fusion de la mère et de l'enfant. C'est donc un très bon jour pour célébrer un mariage.

    Lughnasadh

    Handfasting

    La cérémonie du mariage celtique se déroule en plein air pour être plus proche des éléments de la nature, à qui on demande des bénédictions. C’est le druide ou la prêtresse qui dirige la cérémonie en présence des deux clans. Les futurs mariés prennent place dans un cercle tracé par le druide avec leurs témoins. Il est important toutefois de savoir que le mariage celtique était un contrat d'union pour une durée de un an et un jour ( à cette époque on concevait que l'amour ne pouvait pas forcement durer toute une vie.) On procède ensuite aux échanges de voeux, des anneaux ainsi qu’aux offrandes.

    On continue avec le rituel des « mains liées », le druide attache les mains des nouveaux mariés avec une tige de lierre ou un ruban, symbolisant leur union pour le meilleur et pour le pire.
    Pour finir en beauté, on demande aux époux de sauter au-dessus d’un balai, qui représente le premier obstacle à surmonter dans leur vie commune.

    Mais c'est aussi le moment où la roue de l'année repart vers la saison sombre et où l'on sent l'approche de l'ombre, ce jour marque le départ prochain de l’été.

    Lughnasadh est l'automne celtique: le moment d'abondance et de célébration est aussi le moment du fauchage et du sacrifice. La nature est sèche souvent, la chaleur du soleil a déjà fait jaunir quelques feuilles voire quelques arbres.
    C'est un moment crucial dans la roue des saisons, car Lughnasadh montre l'importance de l'équilibre non seulement dans la nature, mais aussi dans la vie personnelle.
    En effet, tout ce qui est vivant naît, décline et s'achemine vers la mort pour renaître ensuite, formant ainsi la boucle du grand cycle universel qui perpétue la vie. La mort n'est qu'un passage, un moment de cette transformation permanente qu'est l'existence ; le blé moissonné se transforme en pain qui est mangé et assimilé par notre sang, qui nourrit et donne de la force.

    En Europe, beaucoup de gens continuent à célébrer cette fête par des feux de joie et des danses. Certains néo-païens préparent un pain de forme humaine, symbolisant le Dieu qu'ils sacrifient et mangent. Des foires de Lammas se tiennent encore dans certaines régions de l'Angleterre, vestiges d'un temps où la récolte était accueillie avec grande joie.

    L'une des activités de saison est la séparation du grain de la balle - le vannage. Cette action véhicule la "moisson" symbolique de la vie. À cette époque on réfléchit à toutes les bonnes choses qui ont porté fruits, on les attire à soi pour les louer et on décide quoi abandonner. Lughnasadh est donc le bon moment pour se débarrasser des mauvaises habitudes.

    Se défaire de ce qui est devenu inutile est autant une partie de la moisson que la célébration de l'abondance.

     

     Lughnasad

     

     

     

     

    http://www.blogg.org/blog-51512-billet-en_savoir_plus_sur_lughnasadh-746622.html 
    http://esoteria.canalblog.com/archives/2013/06/27/27521260.html

     

     

     

     

    « La Reine des poissonsChanson d'automne »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Juillet 2015 à 19:54

     merci pour le rappel 

     bonne fin d  ejournée 

     kénavo

    2
    Vendredi 24 Juillet 2015 à 20:11

    Oh Monica, je suis certaine que tu n'aurais pas oublié! smile

    Merci de ta visite, belle soirée à toi aussi, bises.

    3
    Samedi 25 Juillet 2015 à 23:15

    l'union du soleil et de la lune !cette alliance improbable explique peut-être l'improbabilité des hommes (homme étant pris  dans le sens général, bien entendu ....)

    4
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 09:29

    Bonjour Peache, improbabilité des  hommes, je ne sais pas. Ce que je sais c'est que je suis très sensible à cette période où la roue des saisons bascule du côté sombre de l'année, le déclin de la lumière me rend mélancolique. Je voudrais une année qui n'ait qu'une première moitié! smile

    Bon dimanche Peache et merci de ton passage, bises.

     

    5
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 12:43

    Bon jour Triskèle ! En lisant ton article, je me remémorais les moissons d'antan, du temps que "les - de 20 ans ne peuvent pas connaître " yes un temps où la moisson était une période de fête ... La vie à la campagne a bien changé, et pas en mieux malheureusement ... Je ne pense pas que les agriculteurs qui sont souvent aussi éleveurs aient le cœur à faire la fête cet été ... Merci pour ton article qui met un peu de baume au cœur. Bises Triskèle et bon dimanche que j'espère meilleur que le mien qui s'annonce pourri (chez moi  17° dans la maison et il pleut ...) 

    6
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 13:02

    Bonjour Béa, Je me souviens aussi du temps où j'allais faire les foins dans les prés des voisins, tout le monde s'y mettait avec les râteaux et les charrettes sur lesquelles on grimpait, on s'amusait bien. Comme tu dis, temps révolu! Notre monde automatisé, aseptisé et bétonné est devenu bien triste!

    Ici nous avons perdu quelques degrés mais il fait tout de même 35° actuellement, je te souhaite bon courage et malgré la météo un bon dimanche, bises ma chère Béa.

    7
    Samedi 1er Août 2015 à 09:36

    Cette année, la pleine lune coïncide exactement avec Lughnasad, de plus c’est une lune bleue (deuxième pleine lune du mois), les auspices sont donc très favorables. 

    Bonne fête à tous les Celtes, celtisants et amoureux des Celtes.

    8
    volodia
    Lundi 3 Août 2015 à 08:40

    Bonjour Tryskele,


    Les jours racourcissent déjà mais le soleil est souvent au rendez vous et les champs de blé frâichement moissonnés sont tout blonds. Ce genre de fête n'est plus qu'un souvenir et c'est dommage. Bises d''été.

    9
    Lundi 3 Août 2015 à 09:30

    Bonjour Volodia, oui les jours raccourcissent très vite et je n'aime pas ça, la lumière diminue... même s'il fait encore chaud ce n'est plus la canicule.

    Malheureusement je ne vois pas les champs de blé, mais quelque part il doit bien exister une fête des moissons comme autrefois, j'espère. Notre monde est devenu tellement terre à terre, comme tu dis c'est dommage.

    Passe une très belle semaine Volodia et merci de ta visite, bises.

    10
    Dimanche 31 Juillet 2016 à 09:10

    N'oublions pas que les gens de la terre vivaient au rythme des saisons et des jours et que la lune était un indicateur puissant ( pour couper le bois ,ou planter par exemple) Chaque cycle était considéré comme naturel et était fêté.Pour autant pour avoir vécu et participé à cela je ne me souviens pas d'avoir vu ou perçu des gens angoissés.

    Bon dimanche et merci de cet article.

      • Dimanche 31 Juillet 2016 à 09:46

        Bonjour Babacmoi, bien sûr c'est une fête joyeuse, et il faut vivre avec le rythme des saisons comme le faisaient nos anciens, mais j'ai toujours du mal à accepter la saison sombre, le déclin de la lumière, l'affaiblissement du soleil, c'est comme ça! smile

        Merci de ton commentaire et bon dimanche à toi aussi amitiés.

    11
    Dimanche 31 Juillet 2016 à 10:36

    J'appelle çà un retour à la raison....et il nous faut bien un jour voire la lumière décroître pour qu'une "lueur d'espérance et de certitude" nous guide dans la pénombre jusqu'à la prochaine apparition du soleil....ainsi vont les cycles de nos vies.

    Bon cheminement ..je reviendrais déposer un autre grain  de sel à ce sujet passionnant. MERCI

      • Dimanche 31 Juillet 2016 à 10:58

        C'est la sagesse même mais je ne suis pas toujours sage! Comme l'écrit Christian Bobin: Il faut que le noir s’accentue pour que la première étoile apparaisse. Mais j'ai peur dans le noir! smile
        Alors je nous souhaite des nuits clairement enluneillées, je me dis qu'en compensation du retrait du dieu Soleil nous verrons plus de déesse Lune, qui est si belle, n'est-ce pas mon frère Loup?
        J'attends avec impatience ton prochain grain de sel, merci à toi et bon dimanche.

    12
    Dimanche 31 Juillet 2016 à 18:03

    Joyeux Lughnasadh à toi ♥ 

      • Dimanche 31 Juillet 2016 à 18:28

        De même pour toi Stéphanie, smile merci beaucoup, bises.

    13
    Dimanche 31 Juillet 2016 à 19:02

     bonne soirée pour toi

      les jours passent nous  voici donc  en aout

     le temps clair est déjà derriére nous

     il vat nous falloir   patienter  pour revoir  , les mois printaniers

     bonne fin de juillet  et en avant pour aout

     bises

     kénavo  Triskéle

      • Dimanche 31 Juillet 2016 à 19:20

        Bonsoir Monica, oui nous entrons dans la saison sombre, et l'été à été trop court cette année, il a commencé tardivement et je n'en ai pas mon content! Heureusement il fait encore beau et chaud!

        Beau mois d'Août à toi aussi Monica, merci, joyeux Lughnasadh, bises et ken emberr.

    14
    Lundi 1er Août 2016 à 17:00

    J'ai assisté à un mariage de "beauf" durant lequel la cérémonie du handfasting a été pratiquée....sans la véritable destination.....Quel dommage !Encore merci de nous instruire pour que ne passions plus à coté des moments essentiels de notre vie et à notre vie présente.

      • Lundi 1er Août 2016 à 18:10

        Bien souvent les gens reproduisent des gestes qu'ils ont vu faire sans aucune idée de leur véritable signification, et comme tu dis c'est bien dommage. Les voeux de ce mariage pouvaient se renouveler chaque année "aussi longtemps que durerait l'amour".
        J'aurais bien aimé me marier de cette façon mais à cette époque mon mari était bien loin de la pensée celtique, c'est le moins qu'on puisse dire! tongue

        C'est moi qui te remercie d'être sensible à cette culture et à ses traditions mon frère Loup, ça me touche plus que tu ne peux le croire, je t'embrasse avec toute mon amitié. Baxtalo drom.

    15
    Mardi 2 Août 2016 à 13:30

    Bonjour Triskèle ! 

    Ce n'est certainement pas cette année que les agriculteurs de Normandie remercieront les dieux, c'est une véritable hécatombe, la couleur des grains est affreuse, les blés qui devraient être dorés sont noirs, etc ... c'est bien triste pour ceux qui ont passé du temps (et de l'argent) à les cultiver ... 

    Je vois avec déplaisir que les années se suivent et se ressemblent, l'année dernière mon com était similaire ... 

    Et quand on pense que cette fête annonce la fin de l'été ... Quel été ? ... Je ne remercie pas les dieux ! no ...

    Merci néanmoins pour cet article très intéressant à lire, et qui par ailleurs me remet en mémoire les " fêtes de la moisson" de mes jeunes années. Souvenirs ... 

    Bises Triskèle, à bientôt happy

     

      • Mardi 2 Août 2016 à 14:17

        Bonjour Béa, oui j'ai entendu dire que les moissons sont désastreuses cette année, pas de quoi faire la fête en effet. C'est difficile d'être tributaire de la météo pour vivre de son travail, mais on n'y peut rien. Vivre avec les cycles de la nature est une bonne chose mais il me semble que le rythme des saisons est perturbé ces dernières années, alors ...

        Merci Béa, passe une belle semaine, bises.

    16
    Jeudi 4 Août 2016 à 10:32

    Bonjour Triskèle

    En effet chez nous, à la campagne, on voit des montages en paille ( tracteurs, personnages... ) qui annoncent la fête des moissons.

    Je te souhaite un bon jeudi !

      • Jeudi 4 Août 2016 à 11:02

        Bonjour Coyote, la tradition se perd un peu en France, en cause sans doute tous les problèmes rencontrés par nos agriculteurs hélas!

        Merci de ta visite, bonne journée à toi aussi, bises.

    17
    Vendredi 5 Août 2016 à 15:22

    Bonjour à toi,

    comme à ton habitude un très bon article particulièrement bien renseigné et bien écri!

    je connaissais l'histoire des Thuata de Danaan , les premiers habitants de l'Irlande, leurs combats contre les Formose ect.... je connaissais moins les fêtes même si je les avait quelque peu survolées . C'est très intéressant et enrichissant !

    bravo à toi pour cette somme de travail immense !

    bien amicalement

    claude smile

      • Vendredi 5 Août 2016 à 15:54

        C'est très gentil Claude, merci beaucoup, mais ce genre de travail est un plaisir et je suis heureuse de le partager, et encore plus de le voir apprécié.

        Je te souhaite un bon week-end, amitiés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :