• Les Fées en Haute Bretagne

    Les Fées en Haute Bretagne


    Pour Monica

    L'imagination populaire des Bretons est peuplée de créatures étranges, tantôt malicieuses, tantôt menaçantes, protectrices, séductrices ou cruelles.
    Les fées sont issues du légendaire médiéval. Certaines sont célèbres, comme Viviane, qui enchanta Merlin dans la forêt de Brocéliande. Mais les grottes littorales, les forêts et les fontaines étaient aussi les domaines de ces magiciennes.

    En Haute Bretagne, on parle très souvent des fées. Outre les légendes nombreuses qu'on raconte à leur sujet, plusieurs proverbes où elles figurent sont restés dans la conversation courante; on dit : « Blanc comme le linge des fées » pour désigner du linge d'une blancheur éclatante; « Belle comme une fée » pour exprimer une beauté surhumaine.

    On prétend qu'elles étaient plus nombreuses en Haute-Bretagne que Basse-Bretagne...mais personne n'a vraiment vérifié...Elles vivaient dans des endroits isolés, dans des grottes par exemple pour celles qui se trouvaient au bord de la mer, et qu'on appelait alors le Pertus ès fées. Ailleurs elles habitaient dans des roches aux fées, grottes ou dolmens. Ainsi la grotte de la Goule aux Fées à Saint-Enogat, le Fuseau de Margot à Plédran, le Val des Fées à Donges, la Butte aux fées à Carentoir et la Roche Margot à Pontivy.

    On dit que le golfe du Morbihan serait né des larmes abondantes que les fées auraient versées lorsqu'elles furent contraintes de quitter l'Armorique. Sur cette mer nouvelle, elles jetèrent ensuite leurs couronnes de fleurs, qui se changèrent en îles.
    La plus belle dériva vers le large: c'est Belle-Île. La Bretagne est belle. Si belle qu'elle a été créée par des fées. Et qu'elle est terre de légendes.

    Vers le Mené, dans les cantons de Collinée et de Moncontour, on les appelles des Margot la Fée, ou ma commère Margot, ou bien la bonne femme Margot. Sur les côtes, on les désigne assez souvent sous le nom de bonnes dames ou de nos bonnes mères les fées; en général on parle d'elles avec certains égards.

    Elles ne restaient pas inoccupées et travaillaient surtout la nuit.
    On leur attribuait une force surhumaine comme en témoignent certains menhirs qui n'étaient autres que les fuseaux avec lesquels elles filaient la laine. Dans leur tablier elles pouvaient transporter des rochers énormes et on assure à Saint-Cast que la tour de Cesson fut construite par les fées, comme le portail de la chapelle de Saint-Jacques-le-Majeur à Saint-Alban.

    Les fées entretenaient habituellement de bons rapports avec les humains, dans la mesure où le pacte qu'elles avaient conclu avec eux était respecté. Dans ces conditions elles pouvaient être très obligeantes.

    Mais elles dansaient et chantaient aussi. On le reconnaissait à de grands cercles ou l'herbe était plus verte. Mais gare aux imprudents qui voulaient les voir ! Elles n'appréciaient pas, se mettaient en colère et ensorcelaient les curieux !
    Entre Fréhel et Cancale, des fées de fort belle apparence venaient danser dans les criques isolées de la côte. Certains soirs de pleine lune, elles invitaient les pécheurs attardés à entrer dans leur ronde, puis soudain, elles les transformaient en chat. On les voit alors errer sur les falaises, miaulant de détresse les soirs de grands vent; ils ne retrouvent leur forme humaine qu'après avoir tissé avec le mica du sable des grèves, un manteau d'or et d'argent que les fées revêtiront pour repartir dans leur ronde infernale

    Les fées étaient de belles personnes. Il y en avait toutefois des vieilles qui paraissaient avoir plusieurs centaines d'années; quelques-unes avaient les dents longues comme la main, ou leur dos était couvert de plantes marines, de moules ou de vignots; c'est une manière de désigner leur ancienneté.

    « Elles étaient faites comme des créatures humaines; leurs habits n'avaient point de coutures. Quand on les apercevait de loin, elles paraissaient vêtues des habits les plus beaux et les plus brillants. Quand on s'approchait, ces belles couleurs disparaissaient ; mais il leur restait sur la tête une espèce de bonnet en forme de couronne, qui paraissait faire partie de leur personne. » (Conté par François Mallet du Gouray, laboureur).

    Sur la côte, on prétend que les fées appartenaient à une race maudite, et qu'elles avaient été condamnées à rester sur la terre pendant un certain temps. Vers le Mené, canton de Collinée, les anciens disaient que lors de la révolte des anges, ceux qui étaient restés dans le paradis se divisèrent en deux: les uns prirent parti pour le bon Dieu, les autres restèrent neutres. Ces derniers furent envoyés sur la terre pour un temps, et ce sont ces anges à moitié déchus qui étaient les fées.

    En général on croit que les fées ont existé, mais qu'elles ont disparu à des époques qui varient suivant les pays.
    Sur la côte, où l'on croit fermement que les fées ont habité les houles ou grottes des falaises, l'opinion générale est qu'elles ont disparu au commencement du siècle. Nombre de personnes, âgées aujourd'hui d'une soixantaine d'années, ont entendu raconter à leurs pères ou à leurs grands-pères qu'ils avaient vu les fées.

    Les fées ont disparu depuis que l'on sonne l'Angélus et qu'on chante le Credo; mais par la suite des temps la religion s'éteindra, on ne chantera plus le Credo, on ne sonnera plus l'Angélus, et les fées reviendront. Elles sont toutes parties la même nuit; elles reviendront aussi la même nuit.


    Les mondes disparus
    Pays de la mer, la Bretagne connut encore la séduction des sirènes et des morganes, dont quelques audacieux visitèrent les merveilleux palais aquatiques. Le petit peuple des korrigans avait fait de la vieille péninsule sa terre d'élection, et les monuments mégalithiques qui la parsèment étaient, dit-on, leurs demeures.
    Les menhirs recèlent des univers magiques. Les korrigans, elfes malicieux, gambadent la nuit entre les mégalithes. A Carnac, des soldats romains ont été pétrifiés, figés dans leurs alignements. Les pierres du dolmen de la Roche aux Fées ont été déplacées par des fées. La splendide ville d’Ys fut créée par le roi Gradlon pour sa fille Dahud, en baie de Douarnenez. Le diable déroba la clé des écluses pour laisser les flots engloutir la cité. Dahut, noyée, s’est faite sirène.

    Essé/ La Roche aux fées
    Le plus grand dolmen de France

    Au cœur de la verdure, le site est enchanteur... La Roche-aux-fées est sans conteste le plus grand dolmen de France, c'est aussi un lieu de légende marqué par la fée Viviane.
    Si la construction de ce monument date du néolithique, soit environ 2000 ans avant notre ère, les spécialistes restent perplexes quant à son mode de construction. 19,50 mètres de long, 6 mètres de large, 4 mètres de haut... Le site est impressionnant. Et quand on sait que certaines pierres de plus de 40 tonnes proviennent de plusieurs kilomètres à la ronde, on se demande bien comment les habitants de l'époque ont fait pour les déplacer là.
    Le mystère a inspiré la légende...

    Une longue allée couverte
    Quarante et un blocs composent le monument de la Roche-aux-fées. Une allée couverte de schiste formée de quatre chambres dont la signification n'a toujours pas été révélée. Selon la légende, Viviane aidée par les fées l'auraient construit en une nuit!

    La légende des amoureux
    Un tel monument ne pouvait qu'inspirer histoires et superstitions. Plusieurs croyances portent sur le nombre de pierres du monument qui varierait sans cesse.
    L'une d'elles concerne les amoureux. Pour savoir si leur union va durer, les couples doivent faire le tour de la Roche-aux-fées, chacun dans un sens différent et compter les pierres. S'ils trouvent le même nombre de pierres, leur avenir sera radieux !

    Il existe aussi une croyance qui fait de la structure le tombeau d'un général romain. Un ingénieur géographe du XVIIIe siècle indique :
    « Les gens des environs veulent que ce ſoit un ancien temple des Fées, pour leſquelles leurs ancêtres avoient beaucoup de vénération ; opinion ridicule, mais peu étonnante, ſi l'on fait attention que ce ſont des paysans les plus groſſiers qui penſent ainſi. […] Les gens ſenſés croient que ce monument eſt le tombeau d'un Général Romain. »
    — Jean-Baptiste Ogée, Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne.

    Ce à quoi Arthur de La Borderie répond presque un siècle plus tard :
    « Je laisse à choisir ici laquelle est la plus grossière, de la poétique légende des paysans ou de la bévue pédantesque des gens sensés. »
    — Arthur de La Borderie, La Bretagne contemporaine.

     

    (D'après un article paru en 1886) et:
    http://www.tourismebretagne.com/decouvrir/sites-insolites/esse-la-roche-aux-fees
    http://conseils-astuces.over-blog.com/article-les-fees-de-bretagne-70639514.html
    http://www.bretagne-web.net/legendes_de_bretagne.html

     

    « Les Etoiles de SionArès »

  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Octobre 2014 à 09:55

    particulièrement intéressant !

     

    2
    Lundi 6 Octobre 2014 à 10:14

    Voilà un commentaire qui me fait très plaisir, merci Pierre, passe une très belle semaine.

    3
    Lundi 6 Octobre 2014 à 10:50

    hello Tryskele....

     j'aimerai rencontrer l"la roche aux fées, et voir ce que me predirait cette legende..

     au fond de chacun, finalement nous croyons.."aux fées"..un peu de reve....pour adoucir notre quotidien...

     bonne journee bises.."V".

    4
    Lundi 6 Octobre 2014 à 11:20

    Très bien cet article ! Triskèle, sais-tu qu'il existe aussi une Roche aux Fées dans les Vosges ?

    Je te laisse regarder ici.

    Bonne journée !

     

    5
    Lundi 6 Octobre 2014 à 11:32

     c'est vrai nous croyons  aux  fées   et   beaucoup aux  korrigans  et au  petit peuple  qui nous entoure

      roche  aux  fées  aussi  à  Huelgoat  , ou j aime  souvent aller , ou il  flotte  un parfum de  ( table  ronde )

     merci pour le bel article

     kénavo 

    6
    Lundi 6 Octobre 2014 à 11:48

    Valéria, oui nous avons besoin de croire à des mondes meilleurs:

    – Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent
    à ceux qui ne rêvent qu’endormis.  Edgar Allan Poe (1809-1849)

    ♥ ♥ ♥............. ♥ ♥ ♥............. ♥ ♥ ♥............. ♥ ♥ ♥.............

    Pianosh, il y a des roches aux fées partout où on trouve des dolmens, dans le Var aussi pour lequel j'avais posté cet article:

    http://triskele.eklablog.com/la-pierre-de-la-fee-a103201981

    Les fées sont inséparables des dolmens partout dans le monde.

    ♥ ♥ ♥............. ♥ ♥ ♥............. ♥ ♥ ♥............. ♥ ♥ ♥.............

    Monica, oui la forêt de Huelgoat est aussi enchantée que celle de Brocéliande:

    https://www.youtube.com/watch?v=PVNf0nnxpEI

    ♥ ♥ ♥............. ♥ ♥ ♥............. ♥ ♥ ♥............. ♥ ♥ ♥.............

    Merci à vous mes amis, et continuez de rêver, c'est un besoin nécessaire à notre âme, je vous embrasse.

    7
    Lundi 6 Octobre 2014 à 15:49

    Bonjour Triskèle,

    Un lieu magique comme on l'imagine, qui fait rêver petits et grands :)

    Très belle semaine à toi, bisous chère Triskèle !

    8
    Lundi 6 Octobre 2014 à 16:11

    Bonjour Joëlle et merci de ton commentaire, belle semaine à toi aussi, bises.

    9
    Lundi 6 Octobre 2014 à 22:33

    qui a dit que les fées sont des légendes?celui- là  n'est jamais n'est jamais entré dans une grotte, n'est jamais entré dans une forêt de sapins, n'a jamais vu le rayon vert au coucher du soleil sur les Mers du Sud, n'a jamais vu le sourire d'un nain de jardin, et même, il doit croire ce que lui disent les politiciens de tout poil.  Il est à plaindre, car il ne sait pas ce qu'est le rêve....

    10
    Mardi 7 Octobre 2014 à 06:46

    Oh Peache! Quel plaisir tu me fais! MERCI MERCI MERCI MERCI MERCI et grosses bises..

    11
    Mardi 7 Octobre 2014 à 11:55

    Féerique ! wink2 oui, j'ai osé ! ... et en même temps très intéressant, j'ai adoré revoir la roche aux fées à travers la vidéo. Merci Triskèle et à +. Béa

    12
    Mardi 7 Octobre 2014 à 12:12

    C'est beau et mystérieux n'est-ce pas? Ces dolmens m'ont toujours fascinée.
    Merci ma chère Béa, belle journée que je te souhaite moins humide que la mienne, bises.

    13
    Mardi 7 Octobre 2014 à 21:25

    Bonsoir ma chère Triskèle :)

    Il y a déjà plusieurs années que Brocéliande me titille les yeux , depuis qu'une amie m'as fait découvrir l'endroit via ces photos... Donc j'irais tôt ou tard et je laisserai imprégniez...Je te raconterais ;)

    Belle fin de soirée :)

    Amitiés ^^

    Bises money

    Stéphane  glasses

    14
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 09:11

    Article instructif, agrémenté d'une vidéo intéressante !

    Je connaissais le site de la roche aux fées de nom seulement.

    Bonne journée

    15
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 10:00

    Bonjour Stéphane et Coyote, merci de votre passage et de vos commentaire, bonne journée à vous deux, ici c'est très humide, sarcastic mes amitiés.

    16
    Jeudi 9 Octobre 2014 à 22:49

    Bonsoir Triskèle,

    Tu nous gâtes encore, là. Merci pour ce partage généreux...cette invitation au rêve.

    Douce soirée, Triskèle !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    17
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 06:35

    Merci Katteln, ta visite me fait plaisir, je te souhaite une heureuse fin de semaine, bises.

    18
    Mardi 14 Octobre 2014 à 14:48

    Bonjour ma chère Triskèle,

    Article très intéressant et j'ai beaucoup aimé la vidéo et les liens que tu cites dans ton commentaire!

    Du coup, je suis allée vite fait hier soir d'un coup d'ailes magiques dans la forêt de Brocéliande et je te ramène l'arbre aux fées en cadeau!

    Belle fin de semaine ma chère Triskèle, je passerai sur ton blog avant de partir  dimanche pour un court séjour en France voir ma famille , elle me manque beaucoup!!! Il y a un an et demi que je ne suis pas allée, difficile de me libérer car mon époux est handicapé!!! 

    De gros bisous ensoleillés

    19
    Mardi 14 Octobre 2014 à 15:22

    Bonjour ma petite Neige, ça me fait très plaisir que tu viennes me voir, j'espère que tu vas mieux?
    Je te remercie de m'avoir rapport l'arbre aux fées smile et je suis contente pour toi que tu puisses venir voir ta famille, ça va te faire du bien au moral surement, mais je ne suis pas certaine que tu y retrouves ton soleil, tu devrais en emporter un morceau avec toi. J'espère que tout se passera bien aussi pour ton mari.
    Je t'embrasse très fort et passe une belle fin de journée ma chère amie de là-bas. ♥♥♥



    20
    sista ninie
    Mercredi 14 Octobre 2015 à 23:03

    J'adore, très bel article !

    "On dit que le golfe du Morbihan serait né des larmes abondantes que les fées auraient versées lorsqu'elles furent contraintes de quitter l'Armorique. Sur cette mer nouvelle, elles jetèrent ensuite leurs couronnes de fleurs, qui se changèrent en îles.
    La plus belle dériva vers le large: c'est Belle-Île. La Bretagne est belle. Si belle qu'elle a été créée par des fées. Et qu'elle est terre de légendes." J'aimerais beaucoup aller à Belle-Ile justement . . . Je me souviendrai de cette précieuse information . . . Merci les fées ! Et merci à toi, chère amie, pour ces lignes instructives ainsi que pour la vidéo <3

    PS: as-tu vu ce dessin-animé ? : https://www.youtube.com/watch?v=AShiEYDTpjk

     

      • Jeudi 15 Octobre 2015 à 08:04

        Bonjour ma petite Sista, je ne connaissais pas ce dessin animé, c'est très joli!

        Je suis contente que cet article te plaise, un grand merci pour tes visites qui me font grand plaisir.

        Passe une très belle journée, je t'embrasse avec toute mon amitié.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :