• La Foudre

     

    Pour Volodia:

    La foudre, menace du ciel

    La foudre inquiète les Hommes depuis toujours, qui en ont fait une menace personnifiée par des dieux dans diverses mythologies.

    Les divinités de la foudre sont très présentes dans les différentes mythologies, des Grecs aux Hindous, en passant par les Chinois et les Mayas. Elles se nomment Zeus, jupiter, Thor, Indra, Perun, Chac, Tlaloc...

    La plus ancienne des divinités concernant la foudre qu’on a retrouvée représentée sur un sceau de Babylone, remonte à 2000 ans avant Jésus-Christ. Il s’agit d’un Dieu tentant de contrôler les précipitations accompagnées de décharges électriques et qui gouverne les météores représentés avec un fouet et tiré sur un char. Une divinité féminine tient dans sa main le feu du ciel.


    En Grèce, 900 ans avant Jésus-Christ, le dieu de la foudre autrement appelé Dieu Teshup, apparaît avec une fourche trident qui représente la foudre dont le plus célèbre est Zeus 470 avant J-C.
    A l'origine, Zeus, le puissant dieu des dieux Olympiens, n'était pas le maître de la foudre, mais du foudre.
    Le foudre est une arme de poing, capable de lancer un serpent de feu, c'est à dire un rayon mortel. Zeus avait reçu cette arme de la main des fabuleux cyclopes, les Hommes de la Race d'Or, d'improbables créatures géantes. Les Cyclopes étaient les maîtres de la foudre. Ils maîtrisaient aussi l'art de la forge et ils savaient fabriquer des armes terribles... C'est ainsi qu'ils ont offert à Zeus l'arme qui l'a rendu tout-puissant, le foudre qui tue ou divinise.
    Le foudre de Zeus possède trois éclairs : le premier pour avertir, le deuxième pour punir et le troisième, pour la fin des temps, afin de détruire le monde.

    En Asie Mineure, chez les Phéniciens, le dieu kéraunique est Adad qui fouettait les nuages, jetait la foudre et apportait la pluie.

    En Inde également, la foudre constitue un mythe. Indra est le dieu de la foudre. . Dieu du ciel, de la foudre, de l'atmosphère, des orages, de la pluie, il est aussi considéré comme le dieu de la fertilité avec l'eau qu'il apporte à la terre. Cette divinité la plus populaire de la religion anéantissait ses ennemis avec la « vajra » foudre destructrice représentée en forme de hochet à plusieurs pointes. Le mythe est un combat entre le dieu et le démon expliquant comment la foudre d’Indra perce le nuage libérant les eaux.

    Dieu de la foudre et de la pluie, Tlaloc le Ruisselant était vénéré dans toute la Mésoamérique sous différents noms : Cocijo chez les Zapotèques, Chac ou Tchac chez les Mayas.
    Maître de la foudre, il était vénéré comme le dieu qui transforme, qui change les hommes, et qui renouvelle la nature. Seigneur de la pluie, il présidait un grand nombre de divinités associées à la fertilité, il vivait dans le Tlalocan, paradis terrestre au sommet des montagnes, où nourriture, eau et fleurs abondaient.

    Thor ou Tor est le dieu du tonnerre dans la Mythologie nordique.
    Thor, pour certains auteurs, serait un avatar nordique de Zeus : rien d'étonnant s'il maîtrise la foudre. Son attribut le plus célèbre est son marteau Mjöllnir, avec lequel il crée la foudre, et qui lui permet surtout d'être le protecteur des dieux et des hommes face aux forces du chaos, comme les géants. En tant que dieu de l'orage, il apporte la pluie, ce qui fait également de lui une divinité liée à la fertilité.
    Ce marteau sera aussi attribué à Donar, puis à Wodan, chez les Germains.

    En Scandinavie, Perun est vénéré et possède les mêmes attributs que Thor. Perkunas (en Lituanie) ou Perkons (en Lettonie) serait l’anthropomorphisation d’un arbre qui incarne la vie féconde par excellence et jouit à ce titre d’un culte particulier (fertilité-fécondité).

    Chez les Amérindiens, la foudre était personnifiée par un être mythique vêtu avec splendeur et portant une coiffure de plumes multicolores : Tlaloc chez les Aztèques, Cocijo chez les Zapotèques, Aktsin chez les Totonaques, Tzahui chez les Mixtèques, Illapa chez les Incas ou Chac chez les Mayas sont à la fois des dieux de la foudre, de la pluie et de la fertilité.

    En Afrique subsaharienne, essentiellement chez les Yoruba, au Bénin et au Nigéria, le grand dieu guerrier Shango gouverne grâce à la foudre, il est viril et gaillard, violent et justicier : il châtie les menteurs, les voleurs et les malfaiteurs, la mort par foudroiement est donc particulièrement infamante.

    Dans la mythologie taoïste chinoise, la foudre est réellement apprivoisée, conséquence du conflit entre le yang (air chaud, symbole masculin) et le yin (pluie froide, symbole féminin) ; la divinité suprême qui préside aux mystères de la foudre est Lei-tsou président du ministère du Tonnerre et des orages, constitué de vingt-quatre dignitaires dont son adjoint Lei-kong, duc du tonnerre, homme bleu ailé, hideux, affublé de vilaines griffes, punit les humains de leurs crimes les plus secrets.

    Au Japon, Raiden ou Raijin, dieu du Tonnerre, secoue Ciel et Terre de ses coups fracassants, le but était d’exciter la terreur en figurant la redoutable puissance des dieux de l’orage.

    En Terre d’Arnhem (Australie du Nord), région tropicale, chaude et humide, on trouve probablement les plus anciennes peintures rupestres avec motifs de foudre ; le géant Djambuwal fait entendre sa voix terrifiante à chaque orage.

    On retrouve l'usage des lance-rayons chez les dieux Aztèque et Incas, Quetzalcoatl et Viracocha. "Des légendes racontent que les dieux de l'ancien Mexique étaient armés de xiuhcoatl, ce qui signifie "serpents de feu". Ils émettaient des rayons capables de transpercer et mutiler des corps humains.

     Une tradition aborigène dit que les Hommes d'Avant étaient les frères de la Foudre. Des peintures rupestres d'Australie montrent des géants avec des pointillés qui partent de leurs doigts.

    Depuis les origines, la foudre a tellement fasciné l’Homme qu’il en a doté de nombreux dieux, à travers toute la mythologie. Ce phénomène naturel fantastique nous réjouit parfois, mais nous effraie surtout non seulement à cause de ses effets destructeurs mais aussi par le mystère qui continue à l’entourer.
    L’ homme a des difficultés à se délivrer de ses peurs ancestrales, mais la foudre peut aussi être bénéfique puisqu’elle a donné le feu aux hommes par l’entremise de Prométhée.

     

    http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/dossiers/d/meteorologie-foudre-menace-ciel-1512/page/2/
    http://apehf.canalblog.com/archives/2006/03/18/1542334.html

     

     

    « 3 Légendes TziganesL'Oudjat ou Oeil d'Horus »

  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Octobre 2013 à 15:27

    Impressionnant travail, merci Triskèle. Très utile votre blog.

    Intéressant la distinction entre la foudre et le foudre de Zeus ! Perso, j'en avais pas entendu parlé.
    Et aussi de constater que les Amérindiens croyait aussi en une arme qui lançait des serpents de feu, comme pour le foudre.

    2
    Mardi 15 Octobre 2013 à 15:58

    Oui, toutes les légendes courent autour du monde, et se modifient suivant les peuples et leurs cultures, c'est passionnant.

    3
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 13:04

    ..et moi le gaulois, je ne craignais qu'une seule chose.... que le ciel ne me tombe sur la tête.

    4
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 13:24

    Zut alors!  J'ai oublié Taranis, dieu gaulois du ciel, de l'orage, du tonnerre et de la foudre.
    Je te présente toutes mes excuses ami Loup, je suis impardonable!  

    5
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 14:48

    Merci à toi pour cet article très complet que je n'avais pas eu encore le temps de lire. Jaime par dessus tout la façon dont les mythes sont remodelés par chaque culture en fonction de leurs besoins d'une interprétation du monde ce qui est le travail de chaque société. L'interprétation des arborigènes australiens est pour moi intensément poétique.

    6
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 15:15

    Bon, toujours trop pressée je m'aperçois trop tard que j'ai fait des fautes!  Je vous prie, amis lecteurs, de m'excuser.
    Je te remercie Volodia, et il y a tant de versions différentes qu'évidemment je n'ai pas pu tout répertorier.

    7
    volodia
    Mardi 14 Octobre 2014 à 07:10

    Merci Tryskèle!  Je suis littéralement ....foudroyé par ton érudition, c'est comme toujours un beau travail!

    8
    Mardi 14 Octobre 2014 à 07:50

    Hi hi, tu es gentil Volodia, merci de ta visite et passe une belle journée, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :