• Danaé et Persée

    Danaé épie la construction de la tour, par Burnes Jones.

    Danaé


    Dans la mythologie grecque, Danaé, fille d'Acrisios (roi d'Argos) et d'Eurydice (fille de Lacédémon), est la mère de Persée.
    Acrisios, Roi d'Argos, n'avait qu'une fille, Danaé. Elle était la plus belle des femmes de ce pays mais ceci ne suffisait pas à consoler le Roi de n'avoir pas de fils. Il se rendit à Delphes pour demander au dieu s'il lui restait quelque espoir d'être un jour père d'un enfant mâle. La prêtresse répondit par la négative et pis encore, ajouta que Danaé, sa fille, mettrait au monde un fils qui plus tard le tuerait. Elle dit aussi que le seul moyen pour le Roi d'échapper à ce sort fatal était de mettre Danaé à mort, et de s'en charger lui-même, pour plus de sûreté. Mais Acrisios s'y refusa, car si sa tendresse paternelle était assez tiède, il n'en allait pas de même de la crainte que lui inspiraient les dieux; or ceux-ci châtiaient sévèrement ceux qui répandent le sang de leurs proches. Acrisios n'osa pas tuer sa fille, mais il fit construire une tour d'airain dont le toit s'ouvrait sur le ciel afin que l'air et la lumière puissent y pénétrer, et il l'y enferma.

    Mais il en faut plus pour empêcher Zeus de séduire une femme qu’il convoite; Zeus parvint toutefois à entrer dans la tour sous la forme d'une pluie d'or qui tomba sur la princesse.
    Danaé donna naissance à Persée et l'éleva en secret, jusqu'à ce que les cris du jeune enfant ne trahissent son existence.
    Acrisios exigea de savoir le nom du père de Persée, et refusant de croire les déclarations de Danaé, il la fit jeter à la mer dans un coffre, avec son fils. Le coffre fut emporté par les flots jusqu'à l'île de Sériphos.
    Le sort voulut - ou peut-être Zeus, qui jusqu'ici n'avait pas fait grand-chose pour l'objet de son amour et son enfant - qu'ils fussent découverts par un brave homme, un pêcheur nommé Dictys, qui les emmena vers sa femme et tous deux les accueillirent à bras ouverts et élevèrent le garçon comme leur fils.


    Danaé et la pluie d'or. Cratère béotien, vers 425-420 av. J.-C. Musée du Louvre.


    Persée

    Persée, roi d'Argos, est l'un des plus grands héros de la mythologie grecque.

    Devenu adulte, Persée se vit confier par Polydectès, le roi de l'île épris de Danaé et qui veut la forcer à l‘épouser, la mission de tuer la Gorgone Méduse, dont la chevelure est faite de serpents et dont le regard pétrifie ceux qu'il atteint.

    D’après Phérécyde: Persée se retira pour se lamenter, sachant la tâche impossible. Hermès lui apparut et, après avoir appris la cause de son chagrin, le mèna chez les Grées, en compagnie d'Athéna. Sur les conseils divins, Persée vola l'unique œil et l'unique dent dont les trois sœurs sont pourvues, et qu'elles se passent de l'une à l'autre.
    Les Grées furent contraintes d'aider Persée pour récupérer leur bien et lui indiquèrent l'endroit où il pourrait trouver les nymphes qui détiennent trois objets magiques.

    Persée leur rendit alors œil et dent puis se mit en marche par le chemin qu'elles lui avaient indiqué. Bien qu'il n’en sût rien, c'était aussi celui qui menait au pays bienheureux des Hyperboréens, bien au-delà du Vent du Nord et dont il est dit: « Nul jamais, ni par mer, ni par terre, ne trouvera la route enchantée qui conduit au lieu de réunion des Hyperboréens ». Mais Persée avait Hermès à ses côtés et la route lui était ouverte.

    Après un séjour dans ce pays bienheureux, il reçut des nymphes les trois objets magiques: des sandales ailées, (les mêmes que celles d’Hermès?) une besace magique qui avait la propriété de prendre toujours la taille de ce qu'elle renfermait, et enfin, plus important encore, un casque (selon certains le casque d’Hadès) qui rendait invisible quiconque le portait.
    Hermès lui donna une épée qui ne pouvait se tordre ni se casser, et la déesse Athéna, un bouclier qui lui éviterait d'être changé en pierre.
    Ainsi muni, Persée était prêt pour attaquer les Gorgones.

    Grâce aux sandales, Persée gagna les bords d'Océan où résidaient les Gorgones, toujours accompagné par Hermès et Athéna qui lui recommandent de ne pas rencontrer le regard de Méduse.

    Par chance elles dormaient toutes les trois lorsque Persée les aperçut. Il les voyait clairement reflétées dans le bouclier poli, des créatures aux ailes immenses, au corps recouvert d'écailles dorées, à la chevelure faite d'affreux serpents. Mais Athéna et Hermès étaient à ses côtés. Ils lui désignèrent Méduse - ce qui était fort important car des trois, elle seule pouvait être tuée, les deux autres étant immortelles. Persée coiffé du casque d'Hadès qui le rend invisible et chaussé de ses sandales ailées, plana au-dessus des Gorgones endormies, prenant toutefois bien soin de ne regarder que leur reflet dans son bouclier. Il visa la gorge de Méduse, et Athéna guida sa main. D'un seul coup de son épée, il trancha le cou de la Gorgone, puis sans un regard sur elle, les yeux toujours fixés sur le bouclier, il descendit et saisit la tête tranchée; il la jeta dans la besace qui se referma sur elle. Il n'avait plus à la craindre désormais. Mais les deux autres Gorgones, maintenant réveillées et horrifiées par le spectacle du cadavre de leur soeur, tentèrent de poursuivre son meurtrier.
    Invisible grâce à son casque, il échappa à la colère des sœurs de Méduse et s'envola grâce aux sandales ailées pour retourner chez lui.


    Quelques versions divergent, J’ai inséré dans le texte ci-dessus:

    Un peu de la Théogonie d'Hésiode: Méduse, fille de Céto et Phorcys, est la seule des trois Gorgones à être mortelle et à être séduite par Poséidon ; il ajoute que de son sang naissent le cheval ailé Pégase et le géant Chrysaor à l'épée d'or. Le Bouclier d'Héraclès montre Persée équipé du casque d'Hadès, poursuivi par les Gorgones après avoir décapité Méduse, dont la tête est enfermée dans un sac à franges d'or qu'il porte sur son dos.

    Un peu du récit d’Eschyle, qui ne mentionne pas les nymphes: Persée y reçoit une épée d'Héphaïstos et Hermès fournit lui-même les sandales ailées et le casque d'Hadès. Les Grées y sont les gardiennes des Gorgones, ce qui pousse Persée à jeter leur œil dans le lac Triton, pour les empêcher de prévenir leurs sœurs de son approche.

    C’est dans la version d’Apollodore que Hermès donne à Persée une épée courbe et Athéna aide Persée à décapiter Méduse en tendant un bouclier poli comme un miroir, idée qu'on trouve pour la première fois chez Ovide.


    Vainqueur grâce aux armes magiques remises par Hermès et Athéna, Persée passe sur le chemin du retour par l'Éthiopie où il sauve la princesse Andromède, qui doit être sacrifiée à un monstre marin suite aux paroles imprudentes de sa mère Cassiopée. Persée la délivre grâce à son épée magique et l'épouse.

    À Sériphos, il délivre sa mère de Polydectès en se servant de nouveau de la tête de Méduse, changeant ainsi en pierre le roi et ses partisans. Persée laisse à Dictys le pouvoir sur Sériphos et se rend avec Andromède à Argos, royaume d'Acrisios. Celui-ci, apprenant la venue de son petit-fils, s'enfuit à Larissa en Thessalie, par crainte que la prophétie ne se réalise.

    De retour en Grèce, Persée participe à des jeux funèbres que le roi thessalien Teutamidès donne en l'honneur de son père.
    Quand vint son tour de lancer le disque, le lourd projectile fit un écart et tomba parmi les spectateurs. Acrisios, qui était venu rendre visite au Roi de Larissa, se trouvait dans la foule, et ce fut lui que le disque frappa. Le coup lui fut fatal, il mourut sur-le-champ. La prophétie se trouva accomplie.

    Avec la mort d'Acrisios, leurs peines prenaient fin. Persée et Andromède connurent un long bonheur. Leur fils, Electryon, fut le grand-père d'Héraclès.

    La tête de Méduse devint la propriété d'Athéna qui la fixa sur l'égide, le bouclier de Zeus, qu'elle portait toujours pour lui.


    Persée tenant la tête de Méduse, par Benvenito Cellini.


    Bien que les légendes de Persée soient très connues et constituent le sujet de nombreuses pièces, maintenant perdues, les traditions qui nous sont parvenues concernant sa mort sont peu fournies. On raconte que Persée se querella avec les suivantes de Dionysos, dont le culte fut introduit en Argolide à la même époque. Persée a également livré combat contre une certaine « Femme de la Mer ».
    Athéna place Andromède et Céphée au nombre des constellations du ciel et Zeus fait de même avec Persée et le monstre marin.

     

     

    Sources: Wikipedia - http://www.yrub.com/mytho/mythpersee.htm
    Et http://lesdieux.fr/heros/perse.htlm

     

     

    « Le Lion de Mer Hy Brasil »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Octobre 2014 à 19:41

    Bonsoir Triskele !

    En lisant ton article, je me suis mis à penser au Film " Le choc des titans " (attention je parle du film des années 80 ;) ) où j'ai découvert un soir de Noël l'histoire de Persée,  de la méduse et toute la mythologie qui si rattache... Un bon souvenir adolescent !

    Quant à mes origines de sang, selon une ancienne professeur de français..mon nom de famille viendrais du fait que j'aurais des ancêtres ayant fait le commerce ou le tragique de sel au temps du moyen âge ;)

    Une agréable soirée à toi ☆

    Amitiés ★

    Bises ☆

    Stéphane ★

    2
    Jeudi 16 Octobre 2014 à 20:01

    Bonsoir Stéphane, oui ces légendes nous rappellent bien des souvenirs, quant à la généalogie c'est extrêmement compliqué de ne pas se laisser fourvoyer dans des fausses pistes.
    Je te souhaite une agréable soirée, amitiés.

    3
    monica breiz
    Jeudi 16 Octobre 2014 à 20:37
    monica breiz
    Merci pour cette histoire
    on decouvre toujours
    parfois on à oublié et cela revient en relisant
    bonne fin de journée pour toi
    kenavo
    4
    Jeudi 16 Octobre 2014 à 23:09

    la douceur et la gentillesses des vieux dieux prouvent bien leur origine ... humaine

    5
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 07:18

    Bonjour Monica, oui il est toujours bon de se rafraîchir la mémoire, ça réveille nos neurones!

    Bonjour Peache, je commence à comprendre ta tournure d'esprit smile, mais Persée n'est pas un dieu, juste un "héros" et il a tout de même sauvé Andromède et vécu heureux avec elle. Juste des humains dans cette histoire, si on fait abstraction de Zeus, et donc Persée est un demi-dieu avec les qualités et les défauts de ses origines mixtes.

    Merci de votre visite à tous deux et passez un très bon week-end, amitiés.

    6
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 08:52

    si les dieux  ne sont pas bon, logiquement les demi dieux   sont encore moins bons ,non ?

    7
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 09:23

    Si ton père est méchant seras-tu encore plus méchant que lui, ou cette méchanceté sera-t-elle diluée dans la gentillesse que tu vas prendre de ta mère?
    Et puis tous les dieux ne sont pas mauvais, finalement ils sont semblables aux humains, il y a du bon et du mauvais en chacun, c'est le yin et le yang.

    Feu et glace!

    8
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 10:01

    Encore une histoire dont fourmille la mythologie...

    Bonne journée !

    9
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 10:09

    Merci de ta visite Coyote, bonne journée à toi aussi.

    10
    Samedi 18 Octobre 2014 à 17:39

    Un petit coucou pour te dire que je ne t'oublie pas, j'étais moins présente car j'ai démarré un nouvel atelier,  "Anti-stress par les couleurs" :  Préparations, mise en oeuvre...

    C'est parti pour une nouvelle aventure, et du coup cela me motive pour repeindre, car cet atelier est un réel plaisir.

    Merci pour tes visites 

    très bon week-end

    11
    Samedi 18 Octobre 2014 à 17:54

    Merci de me rassurer Artys, ça me fait très plaisir que tu aies trouvé une nouvelle occupation qui te plaise, ton dernier tableau est superbe.
    Bonne continuation alors, et très bon week-end à  toi, amitiés.

    12
    Mardi 21 Octobre 2014 à 11:31

    Dans ma prime jeunesse j'étais une fervente lectrice de toutes ces légendes grecques, et je m'aperçois en te lisant que j'ai beaucoup oublié wink2 ... J'adore te lire. Bises et à bientôt

    13
    Mardi 21 Octobre 2014 à 14:06

    Nous oublions tous, c'est normal; il est bon de se rafraîchir la mémoire de temps à autre.
    Merci Béa, passe une belle journée, bises.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :