• Arès

    Arès, Dieu de la Guerre


    Arès ou Mars chez les Romains

    Fils de Zeus et de Héra, Arès est le dieu la guerre, de la destruction, de la brutalité et du carnage.
    Arès était peu apprécié des Grecs, qui ne voyaient en lui que brutalité et vengeance. A cause de sa personnalité rustre et sanguinaire, les autres dieux détestent Arès, y compris ses parents. Zeus est répugné par les rêves de son fils qui sont uniquement de combats et de carnages et Héra désapprouve souvent les choix d'Arès, comme de soutenir les troyens pendant la Guerre de Troie par exemple.

    Arès est l’image masculine de la puissance physique, de l’intensité et de l’action immédiate.
    De stature colossale, il est armé d'une puissante lance et d'un bouclier de cuir, vêtu d'une armure d'airain et porte un casque à longue crinière. Malgré son imposante carrure, Arès est très rapide, bousculant et écrasant tout ce qui se trouve sur son passage.
    Arès va au combat et sème le carnage où il passe et il se réjouit du sang, habité d'une fureur guerrière. Son nom viendrait du mot grec anaïrês qui signifie «le tueur». Arès serait aussi la personnification de l'orage selon certains mythologues.
    C'est la seule divinité à aller sur les champs de batailles pour combattre. Il s'y rend avec ses enfants Deimos (la terreur) et Phobos (l’épouvante). Enyo la déesse des batailles, Eris sa sœur, la déesse de la Discorde se joignent souvent à eux notamment contre les centaures. Lors des guerres, les causes du conflit ne le touchent pas; il peut changer de camp sans aucun scrupule. Seuls, les combats et le sang qui coule l'intéressent.

    Arès a cependant une personne qui l'aime : Aphrodite, la déesse de l'Amour, mariée à Héphaïstos. Elle en fait son amant et lui donne Deimos et Phobos. Mais ils furent dénoncés par Hélios le soleil. Héphaïstos, le dieu trompé leur tendit un piège en les enfermant dans un filet invisible et indéchirable; puis il les exposa ensuite devant tous les autres dieux qui en rirent aux éclats. Après cela, Arès s'exila dans ses terres en Thrace.
    Aphrodite ne fut pas sa seule conquête, Arès ayant la même ardeur dans ses aventures que pour le combat. Parmi ses autres enfants, on peut citer les Amazones, les célèbres femmes guerrières et Alcippe qu'il eut avec Aglauros.

    Sa demi-soeur Athéna, en tant que déesse de la Guerre, partage le même domaine qu'Arès. Mais on oppose souvent sa sagesse à la force aveugle d'Arès. Alors qu'Athéna, très réfléchie, incarne les aspects positifs de la guerre, Arès en représente tous les aspects négatifs, souvent trop pressé de se battre. Bien qu'il soit le dieu des combats, il n'est pas celui de la victoire et connait plusieurs défaites, dont deux contre Héraclès en combat singulier, une contre Athéna qui l'assomma avec une pierre et une autre contre les Aloades qui l'enchainèrent à un pot de bronze, pour avoir voulu tuer Adonis. A plusieurs reprises, il fut emmené sur l'Olympe dans un triste état pour y être soigné. Bien que Zeus ne le porte pas dans son cœur, selon lui un dieu ne doit pas mourir et Arès fut donc sauvé à chaque fois.

    On le représente souvent avec son casque, son armure et muni d'un bouclier ainsi que d'une épée, notamment sur la statue du musée de la Villa près de Tivoli. Les animaux consacrés à Arès sont le vautour et le chien.

    Arès est assimilé à Mars chez les Romains. Bien que les Grecs n'aimaient pas Arès, les Romains quant à eux honoraient Mars.
    Peuple combattif et guerrier, les thraces vouent un grand culte au dieu, mais c'est principalement à Sparte qu'il est le plus vénéré. Les spartiates lui ont bâti l'Arès Théritas, un sanctuaire qui lui est dédié.

     

    Sources: http://dieux-grecs.fr/ares.htm
    http://www.dol-celeb.com/dieux/ares.html

     

     

     

    « Les Fées en Haute BretagneLe Lion de Mer »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 10:25

    j'aime bien les aspects positifs de la guerre ...

    2
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 10:32

    C'est-à-dire???

    3
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 11:00

    n'ayant pas vécu en ces temps "olympiques ", j'ai comme une sorte de difficulté à trouver  des aspects positifs à la guerre... """" Alors qu'Athéna, très réfléchie, incarne les aspects positifs de la guerre""", et plus j'imite Athéna ( en réfléchissant), moins j'en trouve . Mais j'ai peut-être l'esprit mal tourné, va savoir .?.?.

    4
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 11:12

    Ah j'ai compris, je suis bien d'accord avec toi, je suppose que ce que veulent dire ceux qui admirent Athéna au sujet de la guerre c'est sa façon de réfléchir avant d'agir, d'élaborer une stratégie, alors qu'Arès fonce dans le tas comme une brute. C'est pourquoi il est souvent battu!
    Mais je n'étais pas née non plus à cette époque! smile Bises et belle journée à toi.

    5
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 11:15

     bo,njour

     je connaissait la  statue

     moins l histoire

     merci du rappel

     bonn ejournée

     kénavo

    6
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 11:15

    Il sévit encore dans notre monde moderne, indestructible dieu de la guerre  ... Tu peux rassurer "peache" il a l'esprit très bien tourné ... yes Bises, bon week-end et à bientôt.

    7
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 11:28

    Merci à vous Monica et Béa, en effet ce dieu a hélas toujours été prié et honoré par certains dans tous les peuples de l'histoire, il est vraiment immortel!

    "Bien que Zeus ne le porte pas dans son cœur, selon lui un dieu ne doit pas mourir et Arès fut donc sauvé à chaque fois." Mais rassurons-nous, il n'est pas le dieu de la victoire!

    Bon week-end à tous, amitiés.

    8
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 18:33

    Bonsoir Triskèle !

    je te l'ai déjà dis, mais je suis toujours épaté par les choses purement humaine de ces dieux, demi-dieux et autres divinités ...

    Bon week-end à toi ;)

    Amitiés ^^

    Bises smile

    Stéphane glasses 

    9
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 18:38

    Coucou Stéphane, j'étais chez toi en même temps que tu étais chez moi! smile Quelle synchronicité!

    Mais oui, ces dieux ont finalement beaucoup d'humanité, avec des qualités et des travers que l'on retrouve chez nos comparses, mais eux, ils sont immortels! Et il semble donc que tout ça n'évolue pas avec le temps qui passe!
    Merci de ta visite, bises.

    10
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 18:39

    Stéphane de nouveau !

    Merci à toi de ton commentaire ...j'essaye de faire au mieux ;)

    A bientôt !

    Stéphane ^^ 

    11
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 23:46

    "Arès est assimilé à Mars chez les Romains". C'est sans doute pour cette raison que les satellites de la planète Mars sont nommés Deimos et Phobos... Mais c'est beaucoup moins poétique que cette belle légende ! ^^ Merci Triskèle ! smile

    12
    Samedi 11 Octobre 2014 à 06:50

    Bonjour  Pianosh, oui Deimos la terreur et Phobos la peur, les enfants terribles de Mars!
    Merci de ton commentaire et  passe un très beau week-end, amitiés.

    13
    Dimanche 12 Octobre 2014 à 08:26

    Bonjour Triskèle

    Nul doute que ce sont les hommes qui ont fait les dieux à leur image !

    Et chacun voulant avoir le dieu le plus puissant...

    Beau dimanche à toi.

    14
    Dimanche 12 Octobre 2014 à 08:53

    Bonjour Des Mots, je suis de ton avis, ce sont les hommes qui ont créé les dieux, et chaque civilisation les a adaptés à sa psychologie, en a fait le modèle de ce qu'ils aimeraient être.
    Merci de ton passage et bon dimanche à toi aussi.

    15
    Dimanche 12 Octobre 2014 à 11:04

    On en trouve encore des filets invisibles et indéchirables ???

    Le chat posté dans tes commentaires fait aussi partie de mon stock, il sortira un de ces jours.....

    16
    Dimanche 12 Octobre 2014 à 11:12

    Ces filets sont exclusivement réservés à l'usage des dieux mon cher Coyote!
    Je ne doute pas que tu as un stock énorme d'images pour nous faire rire, et je t'en remercie encore, ton blog nous fait un bien fou.
    Bon dimanche, amitiés.

    17
    Dimanche 12 Octobre 2014 à 20:34

    Oh ! cette Athéna, quelle impulsivité ! Un peu primaires parfois, ces dieux "gréco-romains"... !

    Douce soirée, Triskèle !

    18
    Lundi 13 Octobre 2014 à 06:31

    Oui comme nous le disions les dieux et déesses sont loin d'être parfaits!
    Merci de ton passage Kattelm, belle journée à toi, amitiés.

    19
    Lundi 13 Octobre 2014 à 19:19

    Bonsoir Dame Fée.L'antithèse de la philosophie de conquète subtile,telle la différence entre la philosophie de Machiavel (destruction) et celle de Sun Tsu....Ces deux formules de conquètes ont effectivement fait leurs preuves mais les leçons n'entrent malgré tout,nullement dans les récidives.Prenons en le conflit Vietnamien,voir Afghan,ou autres...là où l'armée américaine débarquent en force,à coups de moyens,....appauvrissant ses prores ressources,...s'approvisionnant et amenant,le fuel des machines de guerre,les munitions,la logistique,....des States. Certes,les usines fonctionnent...mais la Terre américaine et l'énergie s'affaiblit.

    L'autre philosophie,amène une armée qui vit sur le territoire en quète d'être conquit,maange local,vit local,...et englue le pays par l'intérieur.Les Chinois et communistes fonctionnent de la sorte,avec moins de pertes humaines,de destructions massives,...Les vas en guerre sont faciles a trouver et de surcroît a envoyer.Les méthodes sont négatives selon moi,car repose sur la terreur...ce qui engendre une résistance active,d'ordinaire.Une assimilation lente et subversive est selon mon humble avis ,plus efficace...mais  c'est moi...tongue

    Je Te et Vous souhaite une merveilleuse soirée d'automne.....Merci(superbe article,merci à Toitongue)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    20
    Lundi 13 Octobre 2014 à 20:05

    Bonsoir Marco, vaste problème que tu exposes ici. En premier lieu pourquoi les hommes veulent-ils toujours conquérir les territoires de leurs voisins? Pourquoi l'homme veut-il toujours s'approprier ce qui appartient à un autre? C'est quelque chose que je ne comprends pas, mais c'est ainsi depuis que le patriarcat a remplacé le matriarcat, histoire d'hormones sans doute!

    Faire la guerre est toujours une mauvaise chose, asservir les peuples par la terreur aussi, que ce soit de l'intérieur ou de l'extérieur, la tyrannie n'est pas acceptée par les hommes qui ont besoin de vivre libres, du  moins sans trop de règles contraignantes et d'interdictions inacceptables, et comme tu dis il se développe forcément une résistance qui là aussi doit passer par la violence.

    L'assimilation n'est possible que si les nouveaux arrivants veulent bien s'adapter au mode de vie et accepter les usages, lois et traditions du peuple qui les accueille. Les peuples Celtes ont su faire ça au gré de leurs pérégrinations, s'intégrant dans les nombreux pays qu'ils ont traversés, mêlant tribus avec tribus sans problèmes importants, jusqu'à ce que les Romains veuillent les soumettre à leur loi. Donc résistance et guerres.

    Tu me corriges si j'ai dit des bêtises mon cher Marco, je te remercie de ton commentaire et je te souhaite une bonne soirée aussi, la mienne est sous les grandes eaux! Grosses bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :