• Aphrodite

     

    Représentation murale à Pompéï

    Représentation murale à Pompeï

    Aphrodite

    Aphrodite est la déesse de la beauté, de l'amour, du plaisir et de la procréation.
    Elle fait partie des douze grands dieux Olympiens.
    Dans la mythologie romaine, Aphrodite est équivalente à Vénus et à Turan chez les Etrusques, ainsi qu’à Astarté au Proche Orient.
    Elle semble dériver de la déesse appelée Inanna chez les Sumériens, Ishtar chez les Akkadiens et Babyloniens, Anahit chez les Arméniens, Shaushka ou Shaushga chez les Hourrites, et Ashtart en langue punico-phénicienne. On peut distinguer deux conceptions différentes d'Aphrodite : celle du plaisir de la chair, plus « terrienne » en quelque sorte, et celle de l'amour spirituel, pure et chaste dans sa beauté.

    Naissance d'Aphrodite
    Unique déesse sortie adulte des flots, belle d’entre les belles, sa naissance mêle sexe et écume : l’océan primordial fécondé par le sperme d’Ouranos, au moment de sa castration par son fils Cronos, donne naissance à la déesse de l’amour et de la beauté. Le nom d’Aphrodite signifie "née de l’écume de la mer".
    Sa représentation - sous sa dénomination romaine de Vénus - naissant d’un coquillage dans le tableau de Botticelli est célèbre entre toutes.
    Aphrodite apparaît sur l’île de Chypre et quand ses pieds foulent le sol, des fleurs jaillissent et illuminent son passage. Aphrodite est l’essence même de la bien-aimée, dont tous tombent amoureux et qui s’aime suffisamment pour s’offrir joyeusement et sans arrière-pensée. Elle est la seule déesse à choisir ses nombreux, très nombreux amants : des dieux comme Arès ou Hermès, et des mortels…

    Mythes autour d'Aphrodite
    Aphrodite aurait eu une vie amoureuse mouvementée. Elle fut mariée de force à Héphaïstos, dieu laid et boiteux.  Mais elle était amoureuse d’Arès,
    La légende raconte que les amants restèrent au lit après l'aube et furent surpris par le Soleil, Hélios, qui en informa Héphaïstos. Arès venait visiter Aphrodite la nuit. Il avait placé un jeune gardien à la porte pour qu'il le prévienne et puisse s'enfuir avant le lever du jour. Un matin le gardien manqua à son devoir et le mari les surprit, les enferma dans un filet et les soumit à la risée de tout les immortels. Poséidon paya une dette au mari qui les relâcha.
    Ares quitta l'endroit non sans avoir transformé en coq le gardien négligent et le condamna pour l'éternité à annoncer le lever du soleil.
    Aphrodite et Arès eurent plusieurs enfants : Eros, Antéros ainsi que les jumeaux Déimos et Phobos (la terreur et la crainte), et Harmonie qui devint plus tard la femme de Cadmos. On dit aussi qu’ils seraient les parents de Priape, le dieu Lampsaque des jardins.

    Cette déesse de l'Amour a aussi eu des liaisons avec les dieux Dionysos, Poséidon et Hermès, de qui elle enfanta Hermaphrodite, mi-homme mi-femme.
    Mais elle aima aussi des mortels, comme Anchise, sur l’Ida de Troade, elle eut de lui deux fils : Enée, ancêtre des Romains  et Lyrnos.

    Aphrodite possédait une ceinture magique : la femme ou la déesse qui la portait inspirait un désir impérieux à ceux qui la voyaient. Ainsi, dans l’Iliade, Homère raconte qu’Héra, épouse de Zeus, emprunta par ruse sa ceinture à Aphrodite, afin de conduire son époux aux plaisirs de la chair et de l’endormir. Poséidon put alors rejoindre le siège de Troie et secourir le clan grec.

    La vengeance d'Aphrodite est terrible. Pour la vindicte, elle ne le cède en rien à Héra, mais si cette dernière ne poursuit les femmes que par jalousie, Aphrodite ne les frappe que lorsqu'elles la servent mal ou refusent de la servir, et les femmes sont alors tant ses victimes que ses instruments destinés aux hommes, plus rarement par jalousie, leur inspirant parfois des amours très difficiles :
    - par jalousie, c’est elle qui inspira l’amour d’Eos (l’Aurore) pour Orion, afin de la punir pour avoir eu une aventure avec Arès.
    - pour punir Hippolyte, qui ne respecte qu'Artémis, elle provoque la passion de Phèdre ;
    - à la demande de Poséidon, elle suscite le désir monstrueux de Pasiphaé pour un taureau ;
    - pour la même faute, elle afflige les femmes de Lemnos d'une odeur effroyable qui fait fuir tous les hommes ;
    - elle tente également de pousser Psyché à tomber amoureuse d'un homme mauvais grâce à une flèche d'Éros, lequel désobéit et décide de l'épouser.
    Aphrodite châtia aussi les filles de Cinyras, à Paphos en les forçant à se prostituer à des étrangers.

    Cependant, sa faveur n’était pas moins dangereuse comme pour l’origine de la guerre de Troie : la Discorde (Eris) lança une pomme d’or avec la mention « à la plus belle » entre Héra, Athéna et Aphrodite. Celles-ci se la disputèrent et prirent Paris pour juge. Héra lui proposa la royauté universelle, Athéna l’invincibilité au combat et Aphrodite lui promis la plus belle femme du monde : Hélène. C’est bien sur elle qui fut choisie, ce qui entraîna la colère des deux autres déesses. Il s’en suivit la guerre de Troie. Aphrodite resta fidèle à Paris durant celle-ci en le protégeant dans son combat contre Ménélas. Au cours de cette guerre, la déesse sera légèrement blessée par le héros grec Diomède en portant secours à son fils Énée.

    Attributs:
    Aphrodite a pour attributs la colombe, le cygne (ces oiseaux tirent son char) et la myrte, arbre qui lui est consacré, la rose, les coquillages et la ceinture magique, cadeau de mariage de Zeus.
    Sanctuaires : l'Aphrodision d'Aphrodisias, ville portant le nom de la déesse; Paphos, sur l'île de Chypre...Dans le Péloponnèse, son lieu de culte le plus connu est Corinthe

     

    http://dieux-grecs.fr/aphrodite.htm
    http://www.mythesgrecs.com/mythologie-grecque/dieux-grecs/aphrodite-deesse-de-lamour.html
    http://vanina.typepad.fr/coach/les-15-dieux-et-d%C3%A9esses-grecs-en-r%C3%A9sum%C3%A9.html

     

     

    « Le TriquétraLa Licorne »

  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Décembre 2013 à 14:27

    J'ai toujours aimé tout ce qui est la mythologie Grecque. Je suis sure que je vais apprendre beaucoup. Merci car très facile à lire et à comprendre.

    2
    Mardi 3 Décembre 2013 à 15:24

    Merci à toi d'être passée chez moi, belle soirée, bises.

    3
    Mardi 3 Octobre à 10:18

    Bonjour

    ah la belle Aphrodite ou Venus

    j'ai toujours bien aimé cette déesse, mais elle inspire tellement l'amour, et la passion

    la naissance de Venus, en Italie mes parents avait acheté la représentation en sculpture dans les années 70

    et que j'ai toujours LOL (voir ma photo ci jointe)

     

    Venus

     

     

     

      • Mardi 3 Octobre à 10:54

        Bonjour Philippe, c'est drôle je parlais justement de Vénus avec un ami ce matin. Elle sera toujours le symbole même de la beauté féminine et de l'amour.

        Ta statue est très belle, étonnamment mince par rapport aux représentations habituelles.

        Merci et bonne journée, amitiés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :